BOB DOYLE

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: BOB DOYLE

Message par Emmanuel le Mar 21 Aoû 2018 - 20:28

axolotl a écrit:Qui suis-je, où vais-je et dans quel étagère ?
La nouveauté paraît-il , c'est Aurélien Barrau qui le dit donc quand même (!), c'est qu'il y aurait des indices comme quoi le Big Bounce est la bonne théorie: l'univers se déploie et se rétracte.
Moi j'y crois pas : l'expansion étant totalement inflationniste et atteignant des vitesses phénoménales en certains endroits de l'Univers , comment pourrait-il se rétracter à ce rythme ? Peut-être qu'il cherche la marche arrière ??
Non sérieux: il pourrait y avoir des traces selon AB de l'ancien univers qui a donné le notre après en se re-contractant et en générant un nouveau Big Bang. Stupéfiant !
Mais là j'ai vraiment pas d'info, désolé...

( Il manque la courge ) ( Qui suis-je, où vais-je, où courge, et dans quel étagère ? )

Nous sommes aujourd'hui dans le domaine de la spéculation cosmologique. (Entre autres, bien sûr, car il n'y a pas que ça, en cosmologie.)

Nous sommes au même point que ceux qui, il y a 10 000 ans, se voyaient marcher sur une surface plate qu'il nommait la terre, et se disaient « qui sait, si nous continuons à marcher tout droit, nous allons peut-être parcourir la surface d'une sphère et nous retrouver un jour à notre point de départ. »

Aujourd'hui, le seul secteur de la cosmologie qui nous permet de nous prononcer en évitant de trop trop spéculer, c'est celui qui est contenu dans la sphère de 13,7 années lumière de rayon que nous pouvons voir autour de nous.

Cette sphère, c'est peut-être l'équivalent de la terre plate d'il y a 10 000 ans. Peut-que si nous pouvions nous déplacer jusqu'à passer l'horizon cosmologique et continuer sur des distances pharamineuses sur un espace-temps (4 dimensions) de topologie représentable par la chambre à air d'un pneu (3 dimensions), alors nous suivrions peut-être un espace-courbé sur lui-même nous forçant en un big crunch sur nous-même, de l'autre côté du «pneu».

C'est la dernière invention de la spéculation cosmologique la plus pure.

.

Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 548
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOB DOYLE

Message par axolotl le Mar 21 Aoû 2018 - 21:59

Un jour le premier cosmonaute revient de Mars. Tous les journalistes se précipitent sur lui avec un micro:
— Alors il y a de la vie sur Mars ?
Il répond calmement.
— Le samedi soir oui, mais la semaine c'est mort...


P.S. bon je sens qu'on se dissipe sur ce forum!!!
avatar
axolotl
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 594
Date d'inscription : 11/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOB DOYLE

Message par neopilina le Jeu 23 Aoû 2018 - 3:25

C'est moi qui numérote.

Emmanuel a écrit:
axolotl a écrit:C'est un fait que en physique on ne peut pas raisonner sur l'infini
Certains physiciens modernes sont d'une impolitesse navrante.

1 - Ils raisonnent sans vergogne sur l'infini.

2 - La proposition de succession de big bang et de big crunch sans commencement ni fin fait partie de ce genre d'impertinence.

Ah, j't'jure, ces jeunes ...

lol!

.

Emmanuel, Emmanuel, ...
Continuer à abuser des jeunes gens, comme ça, à ton age, c'est pas raisonnable !

Tu dis " 1 donc 2 ", c'est grossier ! Moi aussi quand je me penche sur des grenouilles in fine je me penche sur l'infini.

Un peu plus sérieux.

Emmanuel a écrit:Ils [les physiciens] raisonnent sans vergogne sur l'infini.

Je sais que tu lis bien plus de sciences physiques que moi, en fait, elles ne m'intéressent pas, moi, coté sciences, c'est les petites bêtes, follement, passionnément, sans doute depuis que je sais marcher et même avant (feu mon père était un homme des bois, et ma foi, il s'est reproduit !), et bien ce préalable fait, je conserve le souvenir d'avoir lu et de lire encore dans mes rares lectures en sciences physiques, que les chercheurs, pas les mathématiciens, mais bien des chercheurs qui utilisent les mathématiques (on sait qu'Einstein se faisait parfois aider pour formaliser mathématiquement ses intuitions) ont une sainte horreur de l'infini : dés que l'infini s'invite (oui, oui, il s'invite tout seul) dans les équations, les calculs, les modélisations, ils savent, parce qu'ils ont déjà fait cette expérience désagréable, que ça va très vite devenir, les équations, les calculs, les modèles, du très grand n'importe quoi, se dégrader et finalement échouer, ils savent ainsi qu'ils arrivent au terme d'une démarche, d'une intuition, etc. Justement, ils essayent par tous les moyens relevant de leurs compétences de l'éviter. Jusqu'à nouvel ordre l'infini en soi n'est pas un objet de science.

axolotl,

Un peu de nerf, mais sans gluon à tout bout de champ !

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4845
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOB DOYLE

Message par baptiste le Jeu 23 Aoû 2018 - 6:02

axolotl a écrit: C'est à la fois le problème et l'intérêt des sciences exactes: tout est défini dans un cadre bien précis à l'aide et surtout par les mathématiques. Et si on veut changer quelque chose il faut le prouver. Donc pour moi la science c'est une philosophie où tout doit être prouvé et démontré, généralement par les maths.
Sans quoi on fait plus des sciences exactes, on fait autre chose mais pourquoi pas ? Faut bien séparer les 2 sinon arrive à... On finit par se faire engueuler par les scientifiques qui vous traitent de tous les noms charmants d'oiseaux etc. Ils sont très susceptibles eux: souvent trop d'ailleurs mais bon, faut l'accepter. Il y a un cadre épistémique qui est inchangeable. Pour le moment...
Et qui paraît certes étroit pour des philosophes: je suis pas le premier à me laisser surprendre en m'intéressant à la philosophie des sciences précisément...
Il y a une jonction qui demande 2 fois plus de boulot que si l'on pratiquait uniquement la philo, ou uniquement les sciences exactes.
Le mieux c'est de faire (ou essayer de faire, le terme serait plus juste) le go-between entre les deux  et tant pis si on se trompe! Ce qu'a entrepris Emmanuel que j'encourage.

J'apprécie "généralement par les maths" peut-être as-tu lu le manuscrit d'Heisenberg finalement. N'oublie pas Pascal et l'expérience du vide ou Claude Bernard. Dans mon domaine les seules mathématiques utiles sont les statistiques, c'est à dire l'observation objectivée, les quatre opérations, la règle de trois et les pourcentages. Par contre la construction du protocole expérimental est d'une importance capitale. C'est le point de départ de la majorité des polémiques entre sciences et pseudo sciences mais aussi de la majorité des débats au sein du monde scientifique aujourd'hui notamment en matière de santé.

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOB DOYLE

Message par Emmanuel le Jeu 23 Aoû 2018 - 19:45

neopilina a écrit:moi, coté sciences, c'est les petites bêtes, follement, passionnément, sans doute depuis que je sais marcher et même avant (feu mon père était un homme des bois, et ma foi, il s'est reproduit !)
Je parierais que ton père a inventé comme moi un truc sortant un peu de l'ordinaire et que tu sais peut-être toi aussi.

D'abord, il faut dire que j'habite un lieu situé sur la limite un peu floue séparant la ville de la forêt. Je fais quelques pas vers l'est, façon de parler, et je suis au cœur de la ville. Je fais quelques pas vers l'ouest et je suis en pleine forêt.

Je truc que je crois avoir inventé, en forêt, mais ce n'est pas sûr, c'est de me tenir pendant 5 à 10 minutes droit debout et dans la plus par-faite im-mo-bi-li-té.

Des animaux dont on ne soupçonne même pas l'existence se manifestent alors en sortant de l'endroit où ils se cachaient sous l'effet probable de la crainte de l'humain que je suis, mais qu'ils ne voient peut-être plus ou qui sont peut-être rassurés par une immobilité se fondant dans le paysage.

En général, ça commence par les renards, qui font semblant de ne pas me voir. Ça continue par les rapaces, qui planent jusqu'à même pas un mètre de mes genoux. Viennent les serpents, la plupart des couleuvres. Puis les lapins, les lièvres, les marmottes, les mulots, les rats, les souris, les crapaux, les grenouilles, les petits suisses, qui sont une race d'écureuil, mais tout petits et rayés sur le dos. Les passereaux se font de plus en plus nombreux à voler de plus en plus près. Ensuite, avec de la chance, on a les chevreuils, qui semblent être les plus craintifs, et qui ne me quittent pas de yeux.

Je me manque pas de réitérer l'expérience de temps en temps.

Tu comprendras la magie ...

.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 548
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOB DOYLE

Message par axolotl le Jeu 23 Aoû 2018 - 20:47

baptiste a écrit:J'apprécie "généralement par les maths" peut-être as-tu lu le manuscrit d'Heisenberg finalement. N'oublie pas Pascal et l'expérience du vide
Pourquoi finalement ? J'ai cherché la page où il explique pourquoi il a pris sa carte du parti nazi mais j'ai rien trouvé....
Ecrit en 42 quand même donc un moment où c'était... chaud ! Il parle d'une "horrible guerre" qui se déroule au moment où il écrit et il dit qu'il y a 2 idéologies face à face, le national-socialisme et le bolchévisme.
C'est tout pour ce sujet.
sinon heu quoi ? Oui que l'existence de la conscience est la première strate émergente après la vie organique: donc un organisme mono-cellulaire -ou en tout cas rudimentaire- serait-il doué d'une conscience d'après la définition élémentaire de "vie organique" ? Si c'est le cas c'est plus uniquement les animaux qu'il va falloir protéger mais tout ce qui possède une conscience! Il est très "géographique" dans sa description de la réalité qui se subdivise en "régions de la réalité" avec des relations nomologiques entre elles. Et que le langage fait apparaître ces différentes régions. Il parle assez souvent de l'inconscient sinon, avec une vision de l'inconscient réparti en régions aussi sans jamais se référer à Freud évidemment: ça devait pas être permis c'est clair..
Une vision de l'inconscient mais authentiquement aryenne aurait-elle été toléré par le régime ? Ça allait ou devait être accepté pour lui en tout cas car la mécanique quantique était considérée comme science aryenne par opposition à la relativité en tout cas. Donc peut-être que les quanticiens allemands de l'époque avaient certains droits d'évoquer l'inconscient. A leur manière.. Un genre de tolérance du régime.
Ce qui est intéressant pour moi c'est ce qu'il dit de la méca Q. L'objectivité - et ce qui va avec l'objectivation, l'objectivisme- sont comme des grandeurs externes au monde microscopique: comme une variable parmi d'autres, complètement analogue sur le plan symbolique à la position, la vitesse, la fréquence etc. L'objectivité, ça participe à décrire l'état d'un objet: c'est tout.
Donc effectivement là où nous on se poserait  la question d'un niveau transcendantal du sujet dans sa relation avec l'objet, au niveau quantique il est réduit à une pure immanence. C'est quelque chose comme une grandeur évanouissante au  niveau microscopique alors que pour nous elle perdure, cette relation sujet-objet même quand le sujet a cessé d'observer l'objet ce qui induit entre autre cette dichotomie -ou répartition- entre immanence et transcendance.
Donc le kantisme pour la physique quantique on oublie...
avatar
axolotl
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 594
Date d'inscription : 11/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BOB DOYLE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum