Connaissances scientifiques et joie

Page 7 sur 14 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 10 ... 14  Suivant

Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par kercoz le Ven 10 Aoû 2018 - 14:18

hks a écrit:
kercoz a écrit:Pourquoi ./ ? c'est intéressant. T'as tendance à évacuer ce qui ne t' importe pas.
Je ne comprends pas. A qui t'adresses- tu ?
Je n'évacue rien j'essaie de vous mettre d'accord, ce qui n'a rien de facile.
On n' a pas besoin d' être d' accord. Une discussion n' a pas d' intéret si l' on est d'accord. Baptiste est têtu comme une mule, mais il a le droit de l' être.
""mais que le contenu de la science n' est pas une croyance, c'est à dire que le contenu échappe au monde des valeurs ( il est factuel point barre)"""
Point barre pour moi, c'est un peu chasse d'eau. Ce serait, à mon sens le contenu qui est sujet à critique: entendu ces jours ci que 20à 30% des publications scientifiques ( à comité de lecture...qui sont une sorte de label comme pour le fromage ou le cognac), sont des falsifications.

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3286
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par lanK le Ven 10 Aoû 2018 - 15:01

Baptiste est têtu comme kerkoz, mais il a le droit de l' être.
??????!!!!!!!😁

_________________
Soyez patient envers tout ce qui n'est pas résolu dans votre cœur et essayez d'aimer les questions elles-mêmes
avatar
lanK
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Ven 10 Aoû 2018 - 15:41

hks a écrit:à Emmanuel

Tu développes une apologie de la science.
Ce dont j' ai parlé ( dans mon étonnement) ce n'est pas de la science mais d'une réduction du réel au corpus de savoir scientifique, ce qui est plus profond que le scientisme.
exemple précis (pour illustrer) : les couleurs ce sont des ondes . Affirmation qui dit bien là que le réel est réduit à un savoir scientifique.
Les couleurs sont le résultat d'une sélection naturelle ayant émergé en 15 millions d'années par transformation progressive du derme et de l'épiderme en un œil qui perçoit ce qu'il perçoit dans une plage de sensibilité correspondant à celle du spectre solaire.
Sans lumière, pas d'œil.
Sans œil pas de couleur.
Tu proposes une réduction de caractère scientifique dans le secteur de la physique.
En réaction, je te propose une émergence de caractère scientifique aussi, mais phénoménologique également par l'intermédiaire de la biologie.
Les animaux qui vivent dans les profondeurs abyssales de l'océan n'ont pas d'yeux. Pour eux, pas de vue, pas de lumière, pas de couleurs et aucune phénoménologie de la lumière ou de la couleur. Avec les humains aveugles de naissance, c'est pareil.
La lumière est créée par l'œil.
Sinon, oui, en physique pure, la lumière est une onde comme une autre. Et d'ailleurs les astrophysiciens le savent et explorent l'univers dans toutes sortes de plages d'onde. Les ondes radio. Les ondes de rayonnement X. Les ondes infrarouges. Les ondes de rayonnement gamma. Les ondes ultraviolettes. Les micro-ondes. Etc.
Je t'assures qu'il y en a qui trouvent tout ça bien intéressant et qui éprouvent une joie véritable en explorant ces choses et en les communiquant à d'autres.
Cela dit, la joie la plus profonde, en science, c'est la découverte.
La publication d'une découverte dans Nature ou Science et c'est la joie totale.
Un prix Nobel accordé à cause d'une découverte avec le chèque auquel ça donne droit et ça permet de se procurer le bateau à voile de ses rêves et d'emmener toute sa famille en croisière dans la joie la plus totale des joies les plus totales.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Vanleers le Ven 10 Aoû 2018 - 15:58

Emmanuel a écrit:
Vanleers a écrit:
Emmanuel a écrit:
Le Canada est un pays de doux dingues absolument extraordinaire.

Je dis toujours : « Vive le Canada parce que s’il n’y avait pas le Canada, il n’y aurait pas les canadjins ».

lol!

MERE UBU: Voilà ce que j'appelle de l'érudition. On dit ce pays fort beau.
PERE UBU: Ah! Messieurs! Si beau qu'il soit il ne vaut pas la Pologne. S'il n'y avait pas de Pologne il n'y aurait pas de Polonais!

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1261
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par hks le Ven 10 Aoû 2018 - 18:31

Emmanuel a écrit:Tu proposes une réduction de caractère scientifique dans le secteur de la physique.
En réaction, je te propose une émergence de caractère scientifique aussi, mais phénoménologique également par l'intermédiaire de la biologie.
non là c'est toi qui proposes une réduction de la couleur à ce qu'en dit la science.

Je t'assures qu'il y en a qui trouvent tout ça bien intéressant et qui éprouvent une joie véritable en explorant ces choses et en les communiquant à d'autres.
Certes, et c'est dans le sujet de ce fil.
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6842
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par hks le Ven 10 Aoû 2018 - 19:34

kercoz a écrit: Ce serait, à mon sens le contenu qui est sujet à critique:
On ne va faire le même genre de critique.
Par exemple on peut critiquer Galilée
1) quand il croit que le monde est construit en terme de mathématique
2) on peut critiquer les résultats de ses expériences ou de ses procédés .
Les deux critiques sont tout à fait différentes.

La question des falsifications est interne à la science
La question de la "valeur de la science" est posée à l'extérieur de la science (quand elle est posée)
Même posée par des savants ( Poincaré par exemple), la défense de la valeur, l'argumentation, n'est pas proprement scientifique .
La valeur de la science peut se montrer, pas se démonter scientifiquement.
La valeur renvoie à la psychologie humaine, tout un univers d'appréciation, d'estimation, de goût et de couleurs, d'amour et de désamour.

Quand la question n'est pas posée on a une foi aveugle en la science, sans discussion.
.......................................
Une discussion n'a pas d' intérêt si l'on est d'accord.
Si on ne cherche pas d'accord, je ne vois pas l'intérêt non plus... dans ce cas ça s'appelle une querelle et pas une discussion.
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6842
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par axolotl le Ven 10 Aoû 2018 - 20:09

hks a écrit:à Emmanuel

Tu développes une apologie de la science.
Ce dont j' ai parlé ( dans mon étonnement) ce n'est pas de la science mais d'une réduction du réel au corpus de savoir scientifique, ce qui est plus profond que le scientisme.
exemple précis (pour illustrer) : les couleurs ce sont des ondes . Affirmation qui dit bien là que le réel est réduit à un savoir scientifique.
c'est pas ça, enfin on peut parler d'une certaine réduction si on veut. C'est parler du réel selon un langage scientifique. Ou en des termes scientifiques si on veut... Là-dessus y'a les -ismes qui rappliquent inévitablement et en 4ème vitesse généralement car on aime bien polémiquer sur tout chez nous ou ailleurs: réductionnisme, physicalisme, holisme et je sais pas quoi encore.
Par contre le scientisme c'est un vrai danger selon moi, principalement pour l'intelligence humaine. Dans le sens que c'est une idéologie.. et je continue de penser que même si le communisme est mort les idéologies comme le scientisme ne le sont pas. Et ne sont pas près de disparaître ou se transformer..
Si je dis "les couleurs sont des ondes" cette phrase sera comprise différemment si je la dis à un Bantou ou à un occidental qui a fait un minimum d'études pour savoir que la couleur, c'est en fait une vibration d'énergie. Et si un bantou me parle d'une plante particulière de sa région qu'il connaît bien, je ne comprendrais pas forcément ce qu'il me dit.
Mais peut-être ce Bantou a fait des études à Johannesburg ou ailleurs et il situera mon discours comme "scientifique". Par  contre moi qui n'ait pas le savoir ancestral transmis par sa tribu et son ethnie j'aurais du mal à comprendre ce qu'il me dit sur cette plante.
Et peut-être (même vraisemblablement) il me dit des choses très intéressantes. Et pour moi un des drames c'est que tous ces savoirs ancestraux sont en train de disparaître, de mourir.
Ce que constatait déjà Levi-Strauss dans la préface de Tristes Tropiques, c.-à-d. il y a un certain temps.
avatar
axolotl
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 594
Date d'inscription : 11/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Ven 10 Aoû 2018 - 20:12

hks a écrit:
Emmanuel a écrit:Tu proposes une réduction de caractère scientifique dans le secteur de la physique.
En réaction, je te propose une émergence de caractère scientifique aussi, mais phénoménologique également par l'intermédiaire de la biologie.
non là c'est toi qui proposes une réduction de la couleur à ce qu'en dit la science.
Je peux aussi te proposer une réduction de la bombe atomique à ce qu'en dit la science. Ou de la génétique. Ou de la cosmologie. Ou de l'amour. Ou de la société. Et tu pourras décider de ne voir que de la réduction (scientifique, bien sûr) mais jamais de l'émergence et encore moins de la phénoménologie, ni de l'épistémologie, ni de la logique, ni de la politique, ni de l'éthique, ni de l'esthétique, ni de la dialectique, ni jamais rien qui ressemble même un tout petit peu à de la philo.
Le but bien réel de la philosophie (sur les forums), c'est de ne pas voir la science à sa juste valeur, de toujours la dénigrer, de toujours nier son importance.
C'est au demeurant le même but du point de vue de la science (sur les forums), à savoir de ne pas voir la philosophie à sa juste valeur, de toujours la dénigrer, de toujours nier son importance.

Ça rend plusse intelligent, y paraît.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par axolotl le Ven 10 Aoû 2018 - 20:37

avatar
axolotl
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 594
Date d'inscription : 11/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Ven 10 Aoû 2018 - 20:42

Mon cher HKS, j'ai l'honneur et l'avantage de te dire ici que la philosophie, c'est de la science, et que la science, c'est de la philosophie.
D'après moi, bien sûr. Pas d'après les philosophes de forums. Et pas d'après les scientifiques de forums non plus.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Vanleers le Ven 10 Aoû 2018 - 21:40

Emmanuel a écrit:Mon cher HKS, j'ai l'honneur et l'avantage de te dire ici que la philosophie, c'est de la science, et que la science, c'est de la philosophie.
D'après moi, bien sûr. Pas d'après les philosophes de forums. Et pas d'après les scientifiques de forums non plus.

Ce qui semble impliquer que vous vous considérez comme n’étant ni un philosophe de forums, ni un scientifique de forums.
Vous êtes un canadien, tout simplement.

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1261
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par neopilina le Ven 10 Aoû 2018 - 22:28

Emmanuel a écrit:Le but bien réel de la philosophie (sur les forums), c'est de ne pas voir la science à sa juste valeur, de toujours la dénigrer, de toujours nier son importance.

Non. Il suffit de bien comprendre que quand on fait l'un on ne fait pas l'autre. J'ai d'abord une formation scientifique. Et donc pour ce genre de sujets, je vais en causer ailleurs.

Emmanuel a écrit:C'est au demeurant le même but du point de vue de la science (sur les forums), à savoir de ne pas voir la philosophie à sa juste valeur, de toujours la dénigrer, de toujours nier son importance.

C'est l'excès scientiste. Il y a peu on a eu avec hks, baptiste, etc., un échange poussé à ce sujet, mais tu n'était pas encore ... là.

Emmanuel a écrit:Mon cher HKS, j'ai l'honneur et l'avantage de te dire ici que la philosophie, c'est de la science, et que la science, c'est de la philosophie.
D'après moi, bien sûr. Pas d'après les philosophes de forums. Et pas d'après les scientifiques de forums non plus.

Non, ce sont deux épistémologies différentes qui sont à l'oeuvre parce que les objets traités sont de nature différente.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4849
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Ven 10 Aoû 2018 - 22:43

Vanleers a écrit:
Emmanuel a écrit:Mon cher HKS, j'ai l'honneur et l'avantage de te dire ici que la philosophie, c'est de la science, et que la science, c'est de la philosophie.
D'après moi, bien sûr. Pas d'après les philosophes de forums. Et pas d'après les scientifiques de forums non plus.

Ce qui semble impliquer que vous vous considérez comme n’étant ni un philosophe de forums, ni un scientifique de forums.
Vous êtes un canadien, tout simplement.
Je suis philosophe-scientifique-français-canadien-de-forum. lol!
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par hks le Ven 10 Aoû 2018 - 23:14

Emmanuel a écrit:Et tu pourras décider de ne voir que de la réduction (scientifique, bien sûr)

Je ne déciderai de rien du tout. Factuellement ce qui est présenté comme réel l'est selon la science ou pas.
Si tu me parles du réel de la bombe atomique en terme d'équations de la physique et il est évident qu'il tombe sous le sens commun qu'on en parle ainsi c'est assez différent de m'en parler en des termes de morale ou de droit ou d'émotion(effroi).

Je ne parle pas de réduction partielle mais de réduction totale.
Pour certains esprits ce qui existe réellement est décrit par la science ou susceptible de l'être. Ce qui n'est pas descriptible par la science n'existe pas. Globalement ce qu'on appelle le matérialisme fait cette réduction.

Hegel fait une réduction analogue "ce qui est réel est rationnel, et ce qui est rationnel est réel",
je dis bien analogue

Je ne dis pas que tout ceux qui trouve la science belle et bénéfique pour l'humanité font cette réduction là.
...............................................................................

PS je- ne- sais- pas- ce- qui -se -passe- sur les forums de ceci ou de cela
je sais ce qui se passe sur CE forum.
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6842
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Ven 10 Aoû 2018 - 23:48

neopilina a écrit:
Emmanuel a écrit:Le but bien réel de la philosophie (sur les forums), c'est de ne pas voir la science à sa juste valeur, de toujours la dénigrer, de toujours nier son importance.

Non. Il suffit de bien comprendre que quand on fait l'un on ne fait pas l'autre. J'ai d'abord une formation scientifique. Et donc pour ce genre de sujets, je vais en causer ailleurs.

Emmanuel a écrit:C'est au demeurant le même but du point de vue de la science (sur les forums), à savoir de ne pas voir la philosophie à sa juste valeur, de toujours la dénigrer, de toujours nier son importance.

C'est l'excès scientiste. Il y a peu on a eu avec hks, baptiste, etc., un échange poussé à ce sujet, mais tu n'était pas encore ... là.

Emmanuel a écrit:Mon cher HKS, j'ai l'honneur et l'avantage de te dire ici que la philosophie, c'est de la science, et que la science, c'est de la philosophie.
D'après moi, bien sûr. Pas d'après les philosophes de forums. Et pas d'après les scientifiques de forums non plus.

Non, ce sont deux épistémologies différentes qui sont à l'oeuvre parce que les objets traités sont de nature différente.

Je crois comprendre que le Timée de Platon, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois comprendre que la Physique d'Aristote, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois comprendre que l'atomisme de Démocrite, c'est de la philosophie et de la science
Je crois comprendre que le Principia philosophiæ naturalis mathematica de Newton, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois comprendre que le calcul différentiel et intégral de Leibniz, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois comprendre que le Discours de la méthodesous-titré Pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois que la théorie des couleurs de Schopenhauer, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois que l'Éternet Retour du Même, la Volonté de Puissance et le Surhumain de Nietzsche sont des philosophies, mais ne sont pas des sciences uniquement parce que le Sage de Sils Maria était nul en cette matière; il a cherché de justifier ces philosophies par la science, quand même.
Je crois que toute l'œuvre de Gaston Bachelard est imprégnée de philosophie et de science.
Je crois savoir que Les sciences de l'homme et la phénoménologie de Merleau Ponty, c'est de la philosophie et des sciences.
Je crois savoir que La révolution transhumaniste de Luc Ferry, c'est de la philosophie et des sciences.
Je crois savoir que Fééries anatomique de Michel Onfray, c'est de la philosophie et de la science.

Mais chacun est libre de dire que je ne crois comprendre ou savoir que des ..................
(espace en pointillés à remplir pas qui le veut).
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Sam 11 Aoû 2018 - 0:06

hks a écrit:
Emmanuel a écrit:Et tu pourras décider de ne voir que de la réduction (scientifique, bien sûr)

Je ne déciderai de rien du tout. Factuellement ce qui est présenté comme réel l'est selon la science ou pas.
Si tu me parles du réel de la bombe atomique en terme d'équations de la physique  et il est évident qu'il tombe sous le sens commun qu'on en parle ainsi c'est assez différent de m'en parler en des termes de morale ou de droit ou d'émotion(effroi).
Il ne faudrait pas tomber dans le piège consistant à voir la science comme une idée pure tombée du ciel.
La science, c'est l'homme qui l'applique, et à l'homme de la bombe atomique, on a demandé de chiffrer la morale, le droit et l'effroi.
Combien de morts Japonais si on utilise la bombe atomique?
Combien de morts Américains si on ne l'utilise pas?
La morale, le droit et l'effroi ont vu que si on utilisait cette bombe, on allait avoir 10 fois moins de morts Américains que si on ne l'utilisait pas.
Ce sont les scientifiques qui ont déterminé la valeur de la morale, du droit et de l'effroi à partir des équations dont tu parles.
Je crois savoir que cette manière scientifique de calculer et comparer des nombres de morts en fonction de situations multiples est employée en philosophie à l'Université de Grenoble, où, comme par hasard, le philosophe et astrophysicien Aurélien Barrau enseigne simultanément deux matières. La philosophie et la science.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par hks le Sam 11 Aoû 2018 - 0:23

bien sûr!!!  et la philosophie de Fichte c'est de la science et plus même c'est LA science, simplement parce que Fichte le dit, il faut le croire sur parole ...
Après tout libre à lui de prétendre à LA science.

....bien que chez Fichte il n'y ait  pas un atome de science expérimentaledu moins dans ce qu'il considère être LA science ( sa doctrine de la science)
Aucun scientifique actuel n'y trouverait rien qui puisse l'intéresser dans le domaine des sciences.
...............
oui il y a quelques philosophes qui aussi furent (ou sont) des scientifiques.
Et alors ....
il y en a  qui jouaient très bien du piano, aussi ou qui étaient bons cavaliers,
certains (mais peu)bons cavaleurs.

Je ne vois pas ou toutes tes confusions nous mènent.
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6842
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par hks le Sam 11 Aoû 2018 - 0:31

Emmanuel a écrit:Ce sont les scientifiques qui ont déterminé la valeur de la morale, du droit et de l'effroi à partir des équations dont tu parles.
Je crois savoir que cette manière scientifique de calculer et comparer des nombres de morts en fonction de situations multiples est employée en philosophie à l'Université de Grenoble, où, comme par hasard, le philosophe et astrophysicien Aurélien Barrau enseigne simultanément deux matières. La philosophie et la science.

Que peut bien signifier: déterminer la valeur de la morale à partir des équations.

avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6842
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par neopilina le Sam 11 Aoû 2018 - 1:45

Emmanuel a écrit:Je crois comprendre que le Timée de Platon, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois comprendre que la Physique d'Aristote, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois comprendre que l'atomisme de Démocrite, c'est de la philosophie et de la science
Je crois comprendre que le Principia philosophiæ naturalis mathematica de Newton, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois comprendre que le calcul différentiel et intégral de Leibniz, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois comprendre que le Discours de la méthode sous-titré Pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois que la théorie des couleurs de Schopenhauer, c'est de la philosophie et de la science.
Je crois que l'Éternel Retour du Même, la Volonté de Puissance et le Surhumain de Nietzsche sont des philosophies, mais ne sont pas des sciences uniquement parce que le Sage de Sils Maria était nul en cette matière; il a cherché de justifier ces philosophies par la science, quand même.
Je crois que toute l'œuvre de Gaston Bachelard est imprégnée de philosophie et de science.
Je crois savoir que Les sciences de l'homme et la phénoménologie de Merleau Ponty, c'est de la philosophie et des sciences.
Etc.

Oui pour ceux que j'ai lu, et oui aussi pour ceux que je n'ai pas lu, décidant sur ce point de te faire confiance.
Et ils ont eut tort de le faire. Pourquoi ? Parce qu'ils ont eu le tort considérable (sauf Platon, Démocrite et Aristote) de négliger complètement, de la considérer comme obsolète, la question ontologique. Dans sa Métaphysique, Livre Z, Aristote se demande : " Qu'est-ce que l'étant [une chose] ? " Aristote échoue dans cette recherche, il est trop logicien. Répondre à cette question, c'est s'apercevoir qu'il y a deux grands types de choses, une distinction épistémologique absolument fondamentale, ontologique, puisque touchant à l'être : celles ressortant du sens (exemple : le fer s'oxyde au contact de l'oxygène de l'air), voilà pour la science (les sciences, les technologies, etc.), et celle ressortant du Sens (exemple : je dis bonjour, merci et au revoir aux caissières du supermarché), voila pour la philosophie (i.e. éthologie, sciences humaines et philosophie). En français : ils ont eu tort de pratiquer le mélange des genres, faute de maîtriser et d'entériner cette distinction (reformulée il y a peu sur le fil " Ontologie ", page 30, le 12/07/2018, suite à l'arrivée d'un nouveau membre).


Dernière édition par neopilina le Sam 11 Aoû 2018 - 8:12, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4849
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Sam 11 Aoû 2018 - 2:49

hks a écrit:Que peut bien signifier: déterminer la valeur de la morale à partir des équations.

Les équations ont déterminé la puissance destructrice des deux bombes atomiques devant éventuellement être lancées sur le Japon, cette puissance destructrice allait à l'évidence mettre fin la guerre, ce qui allait éviter à au moins un million de soldats américains de mourir sur le champ de bataille.
Les morts Japonnais ne comptaient pas.
L'ennemi, c'était l'ennemi.
Il y a eu une forme d'éthique éminemment chauvine.
Cette forme d'éthique se trouve dans a bible. «Tu ne tueras point ceux de ta religion; les autres, tu peux y aller.»
On propose le même genre de calcul et d'éthique en cours de philosophie à l'université de Grenoble.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Sam 11 Aoû 2018 - 3:11

hks a écrit:chez Fichte il n'y a pas un atome de science expérimentale
Chez Einstein non plus, il n'y a pas un atome de science expérimentale.

hks a écrit:Je ne vois pas ou toutes tes confusions nous mènent.
Elle nous mène au fait vérifiable montrant bien que la philo et la science ne sont pas antinomiques, contrairement à ce que pensent les hyper-spécialistes de la seule et unique philosophie (ou les hyper-spécialistes de la seule et unique science).
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Sam 11 Aoû 2018 - 3:25

neopilina a écrit: Oui pour ceux que j'ai lu, et oui aussi pour ceux que je n'ai pas lu,
Et dans ma liste, il n'y a que des gens connus surtout comme philosophes.
J'aurais pu continuer en citant des gens connus surtout comme scientifiques.
(Charles Darwin, Henri Laborit, Daniel Demett, Étienne Klein, Desmond Morris, Aurélien Barrau, Max Tegmark, Neil DeGrasse Tyson, Werner Eisenberg, Bob Doyle. Etc.)
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par baptiste le Sam 11 Aoû 2018 - 8:24

hks a écrit:à kercoz et baptiste

si on pouvait vous mettre d'accord en disant que croire à la valeur la science c'est une croyance
mais que le contenu de la science n' est pas une croyance, c'est à dire que le contenu échappe au monde des valeurs ( il est factuel point barre)

Je pense que c'est plus compliqué que cela en ce qui concerne Kercoz, car si la science ne peut-être une valeur, c'est avec le même savoir que l'on peut formuler un médicament ou un poison, elle reste vue par certains comme une menace. N'importe comment est-il possible de se mettre d’accord lorsqu’ il n’y a pas dialogue, lorsqu’une partie refuse de répondre aux objections, par flemme j’ai emprunté deux citations à La Toupie, alors quand quelqu’un affirme.

La science (substantif féminin) "La démarche scientifique n'utilise pas le verbe croire; la science se contente de proposer des modèles explicatifs provisoires de la réalité; et elle est prête à les modifier dès qu'une information nouvelle apporte une contradiction."
Alfred Jacquard   Petite philosophie à l'usage des non-philosophes, 1997

est

croyance (autre substantif féminin) "La croyance n'est qu'un mot, une pensée, c'est une chose absolument destructrice. Celle-ci divise les gens, les endurcit, les pousse à se haïr réciproquement, à cultiver la guerre d'une façon détournée."
Jiddu Krishnamurti - 1895-1986

Je catalogue l’auteur d'une telle affirmation qui  me rappelle la fameuse conférence de Canguilhem en 1973 lorsqu’il propose une approche philosophique de la crise écologique, il parle des approches non philosophiques «  la revendication anti-technologique, allant de l’apologie naïve, naturiste, des produits agricoles ou horticoles dits « biologiques »…   « Mais ce qui est contestable c’est d’imaginer, comme la mode s’en répand, que la correction du désordre consiste à retrouver un ordre antérieur malheureusement aboli, qu’on croit plus « naturel » ou plus « humain », de la relation de l’homme à la nature. Toute solution de simple retour ou de paisible régression relève non pas de l’utopie, en la matière indispensable, mais du mythe, en la matière fallacieux. »

Ce non échange nourrit ma réflexion sur autre chose : qu’est ce penser ou plutôt ne pas penser par exemple ou bien le rôle du bouc émissaire.


Dernière édition par baptiste le Sam 11 Aoû 2018 - 9:04, édité 1 fois

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par axolotl le Sam 11 Aoû 2018 - 8:48

Emmanuel a écrit:
hks a écrit:chez Fichte il n'y a pas un atome de science expérimentale
Chez Einstein non plus, il n'y a pas un atome de science expérimentale.

hks a écrit:Je ne vois pas ou toutes tes confusions nous mènent.
Elle nous mène au fait vérifiable montrant bien que la philo et la science ne sont pas antinomiques, contrairement à ce que pensent les hyper-spécialistes de la seule et unique philosophie (ou les hyper-spécialistes de la seule et unique science).
J'aurais envie de pousser dans le relativisme, lequel  relativisme n'est pas une méthode de penser en soi, certes, mais qui constitue une certaine mesure d'affirmations surtout dans et autour les (grandes) questions épistémologiques. Comme une limite, tout à fait rationnelle pour autant, donc discutable quant à ses œuvres et moyens...
Comme disait Feyerabend, dans les sciences everything goes: tout marche. En fait tout peut marcher...
D'abord quand tu dis que chez Einstein il n'y a pas un gramme de science expérimentale, il y a le fait qu'il s'appuie sur une expérience importante (l'expérience négative la plus importante de toute  la physique dit-on), l'expérience de Michelson démontrant qu'il n'y avait pas de vent d'éther et donc que la lumière n'avait pas besoin de milieu pour se déplacer. Donc pas d'éther.. Or comme cette croyance c'est l'origine de l'éther, la croyance remontant aux Grecs qu'il faut forcément un milieu pour se déplacer, matière ou énergie comme la lumière, cela infirmait l'idée de l'existence de cet éther, un cinquième élément appelé quinte essence et lequel amena Einstein à poser comme postulat l'indépassabilité de la vitesse de la lumière, pierre de base de la Relativité.
Amusant de constater que certains physiciens aujourd'hui nomment l'énergie sombre "le champ de quintessence".
Avec la matière noire et l'énergie sombre, curieux de constater qu'il y a une sorte de retour chez certains physiciens de cette idée forte de la non-existence de l'éther, tellement on manque d'explications sur ces 2 phénomènes. Et qu'on ne sait pas où chercher...
D'autres part il faut se défier quelque part (pas totalement mais en partie) de l'idée que les philosophes inventent tout de A jusqu'à Z. Une de mes plus grosses surprises fut quand en DEA d'épistémologie à la fac, mon directeur de mémoire me dit un jour: "les philosophes n'inventent rien; ils écrivent et transcrivent les idées qui sont dans l'air du temps"
En clair ce sont comme des scribes mais capables de tirer la quintessence (encore!) de ce qui se dit et se discute à leur époque et dans les cercles qu'ils fréquentent: bref de l'écrire. Un des exemples les plus frappants est la philosophie des Lumières où Robespierre, Diderot, d'Alembert, Danton et les autres fréquentaient les café littéraires très à la mode à Paris au XVIIIème siècle.
Et qui a donné évidemment la Révolution française.
avatar
axolotl
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 594
Date d'inscription : 11/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Morologue le Sam 11 Aoû 2018 - 9:16

Sur les Bantous ^^ je conseille Jeremy Narby (un canadien) et l'ethnopsychiatrie, etc. Il y a aussi (en porte d'entrée fascinée) le film Other Worlds de Jan Kounen, en accès libre.
avatar
Morologue
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 02/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://www.agoravox.fr/auteur/mal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Emmanuel le Sam 11 Aoû 2018 - 9:32

axolotl a écrit:D'abord quand tu dis que chez Einstein il n'y a pas un gramme de science expérimentale, il y a le fait qu'il s'appuie sur une expérience
Je répondais à HKS, qui me citait Fichte en disant qu'il n'y avait pas un atome de science chez lui. Or, pour écrire sa «Doctrine de la science», de quoi est parti Fichte? De la science, pardi, sans jamais procéder à la moindre expérience, comme Einstein est parti d'une expérience sans jamais procéder à la moindre expérience.
avatar
Emmanuel
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 05/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissances scientifiques et joie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 14 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 10 ... 14  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum