Préoccupation du moment

Aller en bas

Préoccupation du moment

Message par maraud le Ven 9 Fév 2018 - 21:09


Nous avons tous , selon le moment, un sujet qui nous trotte dans la tête comme un chewing-gum qui nous colle à la semelle. Depuis ce début d'année, c'est l'attitude agressive des US qui m'inquiète; d'autant que leurs dirigeants évoquent maintenant l'usage préventif de l'arme nucléaire comme une option qui ne pose pas de problème éthique quand il s'agit de menacer la Chine et la Russie ( ne parlons pas de l'Iran) parce que ceux-ci refusent de se soumettre au dictat de l'Amérique/dollars.

Toutefois, sachant que les US ont toujours fait tout le mal qu'il pouvaient faire sans prévenir, on peut se demander si leur menaces ne sont pas le révélateur de leur impuissance à produire la nuisance dont ils menacent les pays " révisionnistes" ( comprendre : qui remettent en cause la suprématie mondiale des US)


......................

Qu'est-ce qui vous préoccupent , vous ?

_________________
« Dans notre monde, il n'y aura plus de sentiments sauf la peur, la rage, le triomphe et l'auto-humiliation. Tout le reste, nous le détruirons - tout. » (George Orwell, 1984)
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préoccupation du moment

Message par kercoz le Ven 9 Fév 2018 - 21:44

maraud a écrit:


......................

Qu'est-ce qui vous préoccupe , vous ?

Ce qui me préoccupe, c'est justement ce squat, cette main-mise sur cette zone d' occupation qui m' encombre, sature mon affect. Se pré-occuper d' évènements lointains ou de superstructure des systèmes ne présente aucun intérèt réel,...sinon de saturer mes capacités d'affect. Qd les médias saturent notre vision d' atrocités et de comportements obscènes lointains, auxquels nous n' avons aucune possibilité d'accès, ils érodent nos capacités de réaction aux évènements qui nous sont proches et qui se trouvent minimisés. A force de cotoyer des atrocités mlointaines, nous enjambons plus facilement des SDF sans les remarquer, nous acceptons la pose d' accès codés à nos entrées d' immeubles ..chauffés. Les problèmes lointains peuvent être des excuses pour nos comportements peu vertueux locaux.
Ce qui me préoccupe, de façon contradictoire à ma première interrogation, c'est que les médias peuvent, en 5 mn, passer d' une étude pointue et argumentée, sur l' imminence de catastrophes écologique planétaires, la fin annoncée des mat.Prem et de l' énergie accessible, ...à une autre étude sur la possibilité d'améliorer la "croissance ". C' est l' autisme du système qui m' affole .

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2854
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préoccupation du moment

Message par maraud le Ven 9 Fév 2018 - 22:30


Oui en effet, mais l'un n'empêche pas l'autre: on peut être préoccupé par le "général" et ne pas perdre de vue le "particulier"; tout comme on peut se préoccuper de la saison et ne pas perdre de vue le temps qu'il fait, au jour le jour, localement, parce qu'on ne peut pas isoler le problème du SDF de ce qui détermine son état à l’échelle mondiale. J'ai pris un SDF en stop l'autre jour, mais en discutant je me suis vite aperçu qu'il n'était pas SDF malgré son look et qu'en fait il avait tout du SDF volontairement... Il logeait encore chez ses parents et n'avait aucun appétit pour le fric et la frime. Ce type était SDF dans sa propre famille; j'ai blagué avec lui en évoquant Diogène...

_________________
« Dans notre monde, il n'y aura plus de sentiments sauf la peur, la rage, le triomphe et l'auto-humiliation. Tout le reste, nous le détruirons - tout. » (George Orwell, 1984)
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préoccupation du moment

Message par kercoz le Sam 10 Fév 2018 - 0:06

maraud a écrit:
Oui en effet, mais l'un n'empêche pas l'autre: on peut être préoccupé par le "général" et ne pas perdre de vue le "particulier"; .

Ca parait évident, mais ça ne l' est pas. Ma ligne directrice est basée sur notre part "animale" qui fait que nous sommes optimisés par un certain modèle de vie avec des interactions fortes avec des "proches". La vie moderne consiste à sous traiter nos affect sur des écrans par des récits réels ( actualités éloignées) ou virtuels ( romans, fictions , récit)... qui vont saturer nos besoins ou capacités de violence, de plaisirs, de risque etc ... Il me semble que le résultat est plus proche de la légumineuse que d'un mammifère ordinaire.
Je pense que ta phrase sur le général et le particulier ne peut s' argumenter. Etre intéresser par le général désaffect les évènements proches. C'est encore un problème structurel. Tu vas mettre à distance et moins t'impliquer sur des problèmes locaux. Alors que c'est la résolution de problèmes locaux qui de façon fractal peut induire la solution à des problèmes globaux.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2854
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préoccupation du moment

Message par maraud le Sam 10 Fév 2018 - 10:50


Je crois que ce n'est pas insurmontable. L'attention intellectuelle pour le général n'empêche pas le sentiment, l'affect " animal" de s'exprimer dans sa niche.

Je ne peux pas te suivre dans l'idée que c'est par immanence depuis l'individu vers le groupe que les choses se résolvent; ce ne sont pas les comportements des atomes qui impriment leur marque à la matière. On peut penser que les atomes font la matière, mais on peut aussi envisager que c'est la matière qui fait les atomes, puisqu'elle est la synthèse de leur agencement.

L'idée qu'un atome en attire un autre m'a toujours parue ridicule. La logique voudrait que les atomes soient contraints par un principe, qui leur est extérieur ,de s'assembler. Sans conditions extérieures variables, on aurait partout la même matière. ( on aurait partout le même modèle de société)

_________________
« Dans notre monde, il n'y aura plus de sentiments sauf la peur, la rage, le triomphe et l'auto-humiliation. Tout le reste, nous le détruirons - tout. » (George Orwell, 1984)
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préoccupation du moment

Message par kercoz le Sam 10 Fév 2018 - 11:07

maraud a écrit:
Sans conditions extérieures variables, on aurait partout la même matière. ( on aurait partout le même modèle de société)

Nous ne sommes pas la seule espèce sociale. Et les autres espèces sociales ont, pour chaque espèce ou sous espèce, le même modèle de société en ce qui concerne leur structure et interactions de groupe..... d' ou ma proposition que l' altérité culturelle humaine tend à remplacer l' altérité spécifique.

""""L'attention intellectuelle pour le général n'empêche pas le sentiment, l'affect " animal" de s'exprimer dans sa niche."""
Ce n' est pas une simple attention. Il y a utilisation de nos capacité d'affect, d' indignation...qui ne peuvent par trop d' usage, que s' user, se "relativiser".

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2854
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préoccupation du moment

Message par maraud le Sam 10 Fév 2018 - 11:45

Kercoz a écrit:
Nous ne sommes pas la seule espèce sociale. Et les autres espèces sociales ont, pour chaque espèce ou sous espèce, le même modèle de société en ce qui concerne leur structure et interactions de groupe..... d' ou ma proposition que l' altérité culturelle humaine tend à remplacer l' altérité spécifique.

Oui, ça semble vrai; les autres espèces ne sont pas imaginantes comme nous autres...


Kercoz a écrit:Ce n' est pas une simple attention. Il y a utilisation de nos capacité d'affect, d' indignation...qui ne peuvent par trop d' usage, que s' user, se "relativiser".

Le problème, c'est qu'on ne peut pas en faire l'économie; ce qui se passe ailleurs influe instantanément sur notre quotidien: ce qui se passe actuellement au Moyen Orient et ailleurs a des conséquences indéniables sur notre société ( manque à gagner économique, dépense militaire, immigration...)





_________________
« Dans notre monde, il n'y aura plus de sentiments sauf la peur, la rage, le triomphe et l'auto-humiliation. Tout le reste, nous le détruirons - tout. » (George Orwell, 1984)
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préoccupation du moment

Message par kercoz le Sam 10 Fév 2018 - 13:52

maraud a écrit:
1/Oui, ça semble vrai; les autres espèces ne sont pas imaginantes comme nous autres...


Kercoz a écrit:Ce n' est pas une simple attention. Il y a utilisation de nos capacité d'affect, d' indignation...qui ne peuvent par trop d' usage, que s' user, se "relativiser".

2/Le problème, c'est qu'on ne peut pas en faire l'économie; ce qui se passe ailleurs influe instantanément sur notre quotidien: ce qui se passe actuellement au Moyen Orient et ailleurs a des conséquences indéniables sur notre société ( manque à gagner économique, dépense militaire, immigration...)
1/ Elles ont pourtant de fortes capacités d' imagination, de conjecturation, de calcul et de stratégies ...envers l' environnement, mais pas sur leurs interactions entre individus.
2/Tu remarqueras que tes propositions sont symétriques. Tu peux les inverser sans incohérence. Ce qui fait qu' on ne peut discerner causalité et conséquences.
Au niveau de l' individu, quelle devrait être l' influence de ses savoirs sur ces évènnements sur ses comportements ? ...Si ces connaissances ne changent pas ses comportements, seuls l' érosion de ses capacités liées à l' affect va résulter de ces informations , et donc altérer ses interactions courtes.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2854
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préoccupation du moment

Message par nuem le Dim 18 Fév 2018 - 21:31

Ce qui me préoccupe ...
C'est l'être humain!

Qu'est-ce que être humain?

J'ai une vision évolutionniste qui marche pas mal et que je recoupe sujet après sujet :
Un animal qui a développé une capacité d'abstraction, et qui apprend à l'intégrer à son être.

Ca colle avec la notion de travail de la bible, avec les concepts d'apocalypse (levé du voile), d'éveil, de jihad (lute pour), et plein d'autres clé spirituelles.

C'est pour moi une bonne raison de pratiquer la méditation qui impose de laisser une place à l'être inconscient, au sens jungien, de l'animal fait d’archétypes, de l'être issue de millions d'année d'évolution, et qu'on fait taire dans une vie surchargé de pensées et d'actions détachées de cette nature profonde qui est pourtant la bien plus vaste que la petite partie de nous qui pense le monde, car notre être la vie et la sent selon des process biologiques ancestraux et bien plus fin que ce qu'on arrive a en comprendre consciemment.

Voilà, c'est plus que ce qui me préoccupe, c'est mon centre de gravité existentiel. :)

nuem
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 18/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préoccupation du moment

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum