Violence

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Aller en bas

Violence

Message par Bergame le Mar 2 Jan 2018 - 15:46

Il y a deux jours, je souhaitais "belle année". Aujourd'hui, j'ai envie de dire ma honte. J'ai honte de ce qui est en train de se passer dans ce pays. J'en ai honte au point de songer sérieusement à partir et aller m'installer ailleurs, là où les gens me semblent avoir encore un peu de fierté et de valeurs. Cette violence qui s'installe, qui gangrène peu à peu notre société, qui commence à colorer l'ensemble des interactions sociales, et ce laissez-faire généralisé, cette lâcheté ! Oui, une lâcheté. Et je ne m'exclus pas du lot, bien sûr, moi aussi sans doute, je suis lâche. Mais cette vidéo, d'une policière jetée au sol et passée à tabac par un groupe de 10, 20 ! Non seulement ces sal... frappent une femme, à terre, en groupe ! Mais en plus ils filment leur forfait, et fiers d'eux-mêmes, et sans même craindre les conséquences, le diffusent publiquement ! Mais comment a-t-on pu en arriver à ce degré d'impunité ! Comment ?
J'ai honte, vraiment, une nausée, un haut-le-coeur.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3133
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par Vanleers le Mar 2 Jan 2018 - 16:29

Le Huffingtonpost a choisi de ne pas diffuser la vidéo.
Il publie le récit d’un témoin en :

http://www.huffingtonpost.fr/2018/01/02/tabassez-les-un-temoin-de-lagression-de-policiers-a-champigny-sur-marne-raconte_a_23321452/

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 919
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par baptiste le Jeu 4 Jan 2018 - 6:26

Où aller, en Iran, au Brésil, USA, Catalogne, Libye, Egypte, Syrie..? Le problème de la violence absurde semble être devenu universel depuis quelques années. Si on rapproche cela de diverses études qui montrent une diminution du QI significative et rapide dans les populations, il y a des raisons de s'interroger et de s'inquiéter.

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1461
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par hks le Jeu 4 Jan 2018 - 9:59

Si on rapproche cela de diverses études qui montrent une diminution du QI significative et rapide dans les populations,
qui est peut-être corrélative d'une diminution du QI de ceux qui le mesurent.


Dernière édition par hks le Jeu 4 Jan 2018 - 11:56, édité 1 fois
avatar
hks
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 6045
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par maraud le Jeu 4 Jan 2018 - 11:31



La " boîte crânienne" qui renferme le plus de potentialité en termes de bienfaits et de nuisances est celle du Président des US. Cékombien le QI de Trump ?

...............

Je vois que Baptiste verse, quelque peu, dans le déclinisme..?

_________________
« Dans notre monde, il n'y aura plus de sentiments sauf la peur, la rage, le triomphe et l'auto-humiliation. Tout le reste, nous le détruirons - tout. » (George Orwell, 1984)
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par talvera le Ven 5 Jan 2018 - 9:08

Bergame pointe ici une violence apparemment injustifiée qu’il soumet au tribunal de l’opinion - et toi maraud connais-tu personnellement Trump ?
On peut donner une kyrielle d’exemples de violences extrêmes et pourtant tolérées par beaucoup, comme par exemple l’héritage au sens strict ou au sens large -sans parler des atrocités commises universellement envers les animaux et la nature comme par exemple la chasse à courre ou la corrida reconnues comme des traditions tout à fait acceptables par notre cher président si populaire qui, ce faisant, mène une action dite éclairée en matière de  transition écologique avec son gourou de ministre !et 
Ne pensez-vous pas que les gens agissent le plus souvent avec bonne conscience de sorte qu’ils ne sont pas plus bons ni plus méchants les uns que les autres - car de petites mauvaises actions peuvent être de vrais crimes ?

Alain Joxe a écrit:Introduction générale, La Violence et ses causes - Unesco
Parmi les sujets les plus galvaudés par les moyens de communication de masse apparaît le thème de « la violence » comme un fait nouveau. Pourtant, dans ce qui est signifié par ce mot, l'ensemble des actions humaines impliquant l'usage de la force et en particulier de la force armée, il y a, en fait, fort peu de nouveautés. Les moyens et les victimes des « kidnappings », du « machisme », du « houliganisme », des guerres de « gangs », des révoltes de prisons ou des universités, des « hold-up » et des « guerres » de répression, de conquête ou d'usure de matériel militaire, ne sont pas tout à fait les mêmes aujourd'hui, sous l'Ancien Régime, au moyen âge ou dans l'Antiquité. Cependant il ne faudrait pas conclure que notre siècle serait plus violent qu'un autre. Selon ce qu'on choisira de compter pour mesurer cette violence, on pourra même montrer éventuellement qu'il l'est moins. Il y a une mode de la violence comme catégorie fourre-tout….


Dernière édition par talvera le Ven 5 Jan 2018 - 21:12, édité 1 fois
avatar
talvera
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par Bergame le Ven 5 Jan 2018 - 9:52

baptiste a écrit:Le problème de la violence absurde semble être devenu universel depuis quelques années.
Ce n'est pas d'une violence "absurde" qu'il s'agit ici, mais d'une violence contre la police. Comme le dit très bien le témoin cité par Vanleers, ce n'est pas vraiment une femme qui se fait frapper ainsi au sol, c'est une "flic". Une fonctionnaire du Totalitarisme, pour dire les choses simplement et prosaïquement, une préposée à la violence étatique. D'une certaine manière, buter du flic, c'est de la légitime défense : Une juste guerre contre l'Etat Français, fasciste et raciste. Du reste, tout cela n'est arrivé que parce que la police est intervenue pour disperser une fête de réveillon ! Œil pour œil !

Voila pourquoi on peut le filmer, et le diffuser sur les réseaux sociaux. Ces jeunes gens ne sont pas des lâches, des délinquants menés par une violence absurde, ce sont des héros de la lutte pour la Liberté, combattant courageusement pour la reconnaissance des droits civiques qui leur sont dus, et contre les discriminations en tout genre dont il font si honteusement l'objet au quotidien.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3133
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par maraud le Ven 5 Jan 2018 - 10:00


Je te comprends très mal Bergame; y a-t-il de l’ironie dans l'un de tes deux messages ou opères-tu un revirement ? Parce qu'à la lecture de ton premier message, je dois t'avouer que les " bras m'en sont tombés" et je me suis dis alors: "non pas lui, il peut pas tomber la dedans! Il peut pas réagir d'une manière si prévisible! Il ne peut pas ignorer le côté performatif de ce genre d'images et du discours qui les accompagnent!

avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par Bergame le Ven 5 Jan 2018 - 10:20

maraud a écrit:"non pas lui, il peut pas tomber la dedans!
Dans quoi, exactement, maraud ? Quel est précisément le piège dont tu parles ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3133
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par maraud le Ven 5 Jan 2018 - 10:39

Tu as réagis comme très exactement ce pour quoi cette vidéo a circulé ( je ne la connais pas; je n'est pas cherché à la voir, j'en ai juste entendu parler). Une vidéo " virale" t'a fait dire " aller m'installer ailleurs, là où les gens me semblent avoir encore un peu de fierté et de valeurs" puis: "Oui, une lâcheté. Et je ne m'exclus pas du lot,..."

Et j'ai pensé de tout ça: " voilà un type cultivé et plutôt supérieurement intelligent qui peut réagir comme  un gars qui fonctionnerait sans recul, avec pour seul carburant, l'émotion"

J'en ai déduis alors: " les français sont donc mûrs pour la guerre civile!"


Dernière édition par maraud le Ven 5 Jan 2018 - 14:08, édité 1 fois
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par kercoz le Ven 5 Jan 2018 - 10:52

maraud a écrit:

J'en ai déduis alors: " les français sont donc mûrs pour la guerre civile!"

C'est vrai que quand tu vois d' un coté le moindre uniformes circuler avec des gilets pare balles, plaquer au sol le premier gus ne portant pas de cravate pour lui demander ses papiers et de l' autre 2 blaireaux violer une nana dans un wagons sous le regard détourné de 50 indignés, on se dit qu' on a loupé un truc ..... puis on a des stats ministérielles qui te rassure en démontrant, chiffre à l' appui, que la violence continue de baisser, et qu'il vaut mieux consacrer des heures médiatiques à la violence "faites aux femmes".

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2854
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par Bergame le Ven 5 Jan 2018 - 11:17

Donc déjà, je comprends que, selon toi, maraud, "émotion" et "intelligence" sont contradictoires. Ok, admettons.
Mais voudrais- tu alors m'expliquer sympathiquement, à moi qui, en l'occasion, manque de recul, quelle est la manière intelligente de réagir en la circonstance ? Quelle est l'erreur que je fais, selon toi ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3133
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par maraud le Ven 5 Jan 2018 - 12:22

Bergame a écrit:Donc déjà, je comprends que, selon toi, maraud, "émotion" et "intelligence" sont contradictoires.

Non, l'émotion qui permet d'écrire un message contenant un jugement n'est dénuée ni de raison, ni d'intelligence, mais, mais, la réaction est alors amputée de tout relativisme conséquent; tu réagis , de fait, dans une forme d'urgence, de sorte que ton sentiment va au plus pressé. Or, c'est dans le sentiment que le discernement commence à s'exprimer car le sentiment a sa logique propre qui, sans être à proprement dit réflexive, n'en demeure pas moins assez juste. L'émotion, c'est l'urgence et dans ton cas, c'est l'instinct de protection envers cette femme à terre qui s'exprime, or tu es impuissant, donc, la frustration de ne pouvoir agir s'installe...


Les images que tu as vues ont agi comme un signale d'alarme: c'est comme si on te criait: " y'a l'feu dans la chambre de ton enfant!": tu te précipites, le temps s'étire, ton déplacement n'est pas désordonné, tu ne renverses rien, ni chaise ni objets sur ton parcours, l'instinct fonctionne parfaitement, il est adapté, tout est "normal". Or, ce qui n'est pas "normal", c'est que tu agisses de la même manière sur un stimuli " factice" en exprimant un instinct qui , en l’occurrence, n'a pas d'objet.


"L'enfer est pavé de bonnes intentions."

_________________
« Dans notre monde, il n'y aura plus de sentiments sauf la peur, la rage, le triomphe et l'auto-humiliation. Tout le reste, nous le détruirons - tout. » (George Orwell, 1984)
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par Bergame le Ven 5 Jan 2018 - 13:19

D'accord, tu as l'interprétation que tu veux de mon comportement. Mais est-ce que je peux te demander ce que tu trouves à y redire, exactement ? Moi, disons que je suis effectivement révolté par le spectacle d'une violence que d'autres ont qualifiée d'absurde. Ce n'est pas... normal ? Cherches-tu à justifier cette violence ? A la minimiser ? Pourquoi ? Quel but poursuis-tu, ainsi ? Et quel est exactement cet "enfer" que tu évoques ?
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3133
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par maraud le Ven 5 Jan 2018 - 14:35

Évidemment qu'il y a violence illégitime et sentiment de révolte contre cette violence, mais cela n'implique pas chez tout le monde , une seule et même réaction. Chez moi aussi le sentiment proteste, mais il ne s'exprime pas sans avoir auparavant souligné que l'on me montre quelque chose.

Lorsqu'il a été question, dans l'actualité, des migrants en détresse; l'image de l'enfant gisant sans vie sur une plage, m'a immédiatement fait suspecter une manipulation par l'image. Pourquoi ? Parce que j'ai déjà , par le passé, fait l'expérience d'une manipulation à laquelle j'ai pleinement contribué: " ex: les bébés prématurés, que des Irakiens méchants ( cela allait de soi), débranchaient pour voler les appareils..." ; ce qui avait suscité une indignation indépassable; avec les suites que l'on connait: des centaines de milliers d'enfants Irakiens assassinés par " l'axe du bien ". ( Madeleine Albright nous expliquera plus tard, que , oui, le bilan a été "positif")


Dernière édition par maraud le Ven 5 Jan 2018 - 16:13, édité 1 fois
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par talvera le Ven 5 Jan 2018 - 16:07

maraud a écrit:Évidemment qu'il y a violence illégitime...
Le mot violence vient du latin vis, qui désigne l'emploi de la force sans égard à la légitimité de son usage. Cette définition peut s’appliquer à la violence entre personnes, criminelle, symbolique, d'état, politique, économique.
Bruno Acézat-Pellicer a écrit:La crise de l'autorité - Scribd
Au plan politique, la violence, les incivilités sont là, bien souvent comme un exutoire au refus d’encadrement par la puissance publique car la loi n’est plus aujourd’hui perçue comme l’expression de la volonté générale, mais comme l’expression d’oppressions majoritaires ou catégorielles. De fait la légitimité de la norme juridique paraît contestable, précaire, transgressable, puisque la puissance publique faillit.  
Au plan économique, il y a une logique de tension, de conflit, qui est due finalement, notamment à la recrudescence de phénomènes d’exclusion et de paupérisation au sein même du monde du travail. Le législateur est parfois écarté par les législations internationales. L’action du pouvoir exécutif, elle même, est contrainte, car le droit est élaboré dans des instances internationales. On assiste à une dilution du lien entre les individus et leur communauté étatique.
Tout concourt à la promotion de l’individualisme pur débarrassé de tous les encadrements de masse.
Cet investissement de la sphère privée se traduit par une espèce de surdité sociale qui se traduit en pratique par cette façon de s’isoler du monde. C’est le phénomène de celui qui va se promener avec ses écouteurs sur les oreilles, ou de sonorisation excessive. Il y a une perte de la capacité auditive dans tous les sens du terme : on n’entend plus et l’on n’écoute plus. C’est aussi ce refuge autarcique dans un sport solitaire. La surdité sociale n’est pas incompatible avec un solitarisme dans la structure familiale et le couple. C’est cette volonté de développer une indépendance nécessaire.
De même, le thème des identités culturelles parallèlement à la cohésion de la société, est très présent dans le débat public, avec la question de la conciliation des exigences démocratiques et de la diversité culturelle. Cette notion peut poser des questions si l’on considère que notre Etat nation a été fondé sur une logique d’homogénéité identitaire et culturelle.
Il faut essayer de réinventer les formes de démocratie, de participation des citoyens, de créer du débat public pour recrédibiliser tous les liens qu’ils soient publics ou privés, qui sont dépositaires de cette autorité nécessaire.
Gérard Wormser a écrit:Violence et Histoire - Évolution historique des représentations de la violence
La globalisation escamote les rapports de violence et rend incompréhensible la souffrance des individus. Voyez par exemple comment, dans des sociétés qui disent elles-mêmes éradiquer la violence, celle-ci revient sous la forme du suicide, d'écoliers qui s'attaquent les uns les autres avec des armes à feu, de fantasmes que chacun joue à travers les feuilletons télévisés – succès mondiaux mais tout aussi bien un état général des névroses collectives. L'irréalisation est de règle et chacun voit annulées ses difficultés quotidiennes, qui deviennent inexprimables dans ce régime de la globalisation et de rejet de l'expression historique. Et si l'on peut dire que le temps des philosophies de l'Histoire a été l'apogée des romans – Guerre et Paix de Tolstoï est à la fois un roman d'Histoire et de destins personnels, l'écriture de Dickens explore à rebours la solitude mutique des individus livrés à eux-mêmes –, on voit comment la réduction contemporaine de la forme romanesque renvoie à l'abolition du statut tragique ou du statut de sens des individus. Bien sûr la telenovela ne substitue rien au roman qui puisse donner sens à l'expérience singulière de chacun, même si le cinéma en a prolongé la mise en forme narrative durant un siècle.
avatar
talvera
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par maraud le Ven 5 Jan 2018 - 16:44


La violence est l'évaluation subjective de l'agressivité naturelle de l'être humain. On ne mesure pas un coup porté, par une force au cm2 mais par le nombre de jours d'ITT. Partant, tout ce qui produit du désordre est violent ( un coup de vent, une gifle, une insulte verbale, une insulte visuelle etc, et toutes les catégories qu'on pourrait avoir le loisir d'établir devront encore être subdivisées en sous-catégories avec diverses tonalités : violence raciste, religieuse,de genre, morale...

Il y a donc les violence illégitimes et les violences légitimes, avec, entre les deux, une frontière impossible à définir par avance. La violence qu'opère sur vous votre dentiste est légitime; le coup de matraque du CRS est légitime etc.

Donc, il vaut mieux comprendre ce qu'est l'agressivité naturelle de l'être humain plutôt que de chercher à comprendre ce qu'est sa violence , car la première est le principe de la seconde. Et il vaut mieux chercher à comprendre en quoi l'Ordre qui est censé contrôler l'agressivité naturelle peut, parfois, être défaillant.


avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par baptiste le Ven 5 Jan 2018 - 17:11

Bergame a écrit:D'accord, tu as l'interprétation que tu veux de mon comportement. Mais est-ce que je peux te demander ce que tu trouves à y redire, exactement ? Moi, disons que je suis effectivement révolté par le spectacle d'une violence que d'autres ont qualifiée d'absurde. Ce n'est pas... normal ? Cherches-tu à justifier cette violence ? A la minimiser ? Pourquoi ? Quel but poursuis-tu, ainsi ? Et quel est exactement cet "enfer" que tu évoques ?

Ce qui m’interpelle c’est que tu nous en parles comme s’il s’agissait d’un fait émergeant. Puis je te rappeler que le peupleattaqua les forces de l’ordre au cocktail Molotov, une arme létale, il y a 18 mois dans les rues de Paris, peut-être ai-je mauvaise mémoire mais je n’ai pas souvenir qu’à l’époque tu t’en sois indigné. Y-a-t-il une violence acceptable et une non acceptable? Il y a plus d’une décennie que les pompiers ont des problèmes lorsqu’ils interviennent dans certains quartiers, malheureusement ce n’est qu’une manifestation particulière d’un phénomène beaucoup plus profond et beaucoup plus ancien qui ne se résoudra pas par quelques mesures de circonstances, et puis partir c’est fuir et fuir c’est lâche.

https://francais.rt.com/france/26426-molotov-arrestations-blesses-loi-travail

Maraud : Il y a de nombreuses observations qui ont montré une augmentation régulière du QI jusqu’en 2000 et d’autres, une par exemple faites par les Finlandais qui ont conservé le service militaire montre que d’année en année et ce depuis 10 ans les résultats aux tests de sélections baissent. Effectivement un pessimiste dira déclinisme et un optimiste dira mais il avait monté auparavant on va corriger cela, peut-être aussi que les tests deviennent inadaptés à notre façon de comprendre. Quand aux idéologues je leur fait confiance pour nous expliquer avec l’appui de moult syllogismes que c’est la faute au capitalisme, à la mondialisation, à internet et la pornographie, à la pollution, aux curés rabbins et autres mollahs, à la laïcité, aux jeux vidéo,à la malbouffe…chacun adhérera à l'explication de son choix. La seule chose certaine à ce jour c’est qu’il y a un changement dans la manière dont nous comprenons et nous nous comprenons et que si vraisemblablement il y a un peu de chacun de ces éléments à l'origine de ces changements, ce n'est pas la fin de cette évolution.

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1461
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par Bergame le Ven 5 Jan 2018 - 17:16

Talvera, tu devrais moins citer et davantage t'exprimer en ton nom propre.

Oui maraud, quelqu'un me montre quelque chose, c'est certain. Mais qui montre, pour quoi ? Je comprends que ta réponse induite à cette double question est quelque chose comme : "La police -ou l'Etat- pour nous enjoindre à voter des lois liberticides".
Or, ce n'est pas le cas : Ce sont les "jeunes" eux-mêmes qui se sont filmés, et ont diffusé les vidéos. Vérifie, il y a 2-3 vidéos qui ont circulé.

C'est ce qui motive ma réaction, d'ailleurs : On en est au point où ces sal... 1. sont fiers de ce qu'ils font, et 2. n'anticipent aucune conséquence négative pour eux-mêmes. L'impunité totale ! Ca ne te pose pas un peu question ?

Laisse-moi te raconter une anecdote : Il y a 2 mois, je suis dans le tramway. Monte une jeune fille avec un ami, tous deux la vingtaine. Soudain, elle se retourne vers une petite vieille dame accoudée à la paroi, et lui crie : "Oh faut faire attention, madame, vous avez failli me faire tomber ! Faites attention a ce que vous faites !" Je n'ai rien vu de la scène, je vois juste une petite dame d'une soixantaine d'années, blottie contre la paroi qui marmonne : "Excusez-moi, excusez-moi". Bon.
Et puis la jeune file continue, et elle parle très fort à son ami : "Non mais tu as vu ca, attends, elle se croit tout permis celle-là, etc."
Au bout d'un moment, je dis simplement : "Mademoiselle, ce n'est pas une manière de s'adresser à une vieille dame." Immédiatement, je me fais insulter. Tous les deux me hurlent dessus, à 20 cms de mon visage, me menacent, etc. Je ne frappe pas, je fais bien attention à ne pas répliquer aux insultes ni avoir aucun geste de provocation, simplement je fais face. Ca dure 10 mns d'injures et de hurlements dans tous les sens, jusqu'à ce que le couple quitte le wagon sur un dernier "sale Français" en crachant dans ma direction.
Mais ce que j'ai trouvé impressionnant dans cette histoire, c'est la suite. Immédiatement après que le couple soit descendu, la vieille dame est venue se placer à mon côté, en me remerciant d'une petite voix. "Je l'avais à peine effleurée", elle me dit. En revanche, le discours et l'attitude des autres passagers autour de nous étaient étonnants. Il y a des gens qui me disaient "Oooh, c'est des jeunes !" Je leur répondais : "Mais vous avez vu qu'ils s'en sont pris à cette dame ?" Haussements d'épaule. D'autres "jeunes" qui me regardaient comme si j'étais un fasciste, et d'autres encore qui souriaient entre eux l'air de dire : "D'où il sort, celui-là ?" Franchement, j'ai eu clairement à ce moment-là le sentiment que si l'un de mes... contradicteurs avait sorti un couteau, aucun de ceux-là n'aurait bougé et même pire : Ils auraient pensé que je n'ai eu que ce que je méritais.
C'est de cette lâcheté-là dont je parle. Parce que, personnellement, je ne suis pas dupe -ou je ne le suis plus. En vérité, c'est de la lâcheté, qui essaie de se donner bonne conscience. Qui essaie de se faire passer pour de l'intelligence.


baptiste a écrit:Ce qui m’interpelle c’est que tu nous en parles comme s’il s’agissait d’un fait émergeant. Puis je te rappeler que le peuple attaqua les forces de l’ordre au cocktail Molotov, une arme létale, il y a 18 mois dans les rues de Paris, peut-être ai-je mauvaise mémoire mais je n’ai pas souvenir qu’à l’époque tu t’en sois indigné.
Je ne sais pas à quel évènement précisément tu fais référence. Mais je vois la remarque sur "le peuple". Tu touches justes, je vais y réfléchir.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3133
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par talvera le Ven 5 Jan 2018 - 17:41

maraud a écrit: La violence est l'évaluation subjective de l'agressivité naturelle de l'être humain.
La violence, qui fait référence à l'emploi de la force de façon illégitime (au sens moral), peut être ressentie ou non comme une agression. Le cœur de la violence c'est la force illégitime et non simplement le ressenti de cette violence car la violence peut passer inaperçue. En ce qui concerne la violence d'état (les CRS comme tu dis) : L’État ne peut  exister qu’à la condition que les hommes dominés se soumettent à l’autorité revendiquée chaque fois par les dominateurs (Max Weber, Le savant et le politique).
Bergame a écrit: Laisse-moi te raconter une anecdote : Il y a 2 mois, je suis dans le tramway. Monte une jeune fille avec un ami, tous deux la vingtaine. Soudain, elle se retourne vers une petite vieille dame accoudée à la paroi, et lui crie : "Oh faut faire attention, madame, vous avez failli me faire tomber ! Faites attention a ce que vous faites !" Je n'ai rien vu de la scène, je vois juste une petite dame d'une soixantaine d'années, blottie contre la paroi qui marmonne : "Excusez-moi, excusez-moi". Bon.
Il me semble que nos jours à soixante ans on est loin d'être une vieille personne. Le jeunisme actuel constitue une véritable violence à l'égard des séniors. C'est ainsi que Kaa se croit permis de ponctionner des millions de retraités et qu'on apprend aux jeunes à mépriser les séniors (cf. Soleil vert). Ceci étant dit, je ne te ferai pas ce procès. Je prends simplement prétexte de ton anecdote pour parler de cette violence très contemporaine.
avatar
talvera
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par kercoz le Ven 5 Jan 2018 - 18:19

talvera a écrit:
maraud a écrit: La violence est l'évaluation subjective de l'agressivité naturelle de l'être humain.
La violence, qui fait référence à l'emploi de la force de façon illégitime (au sens moral), peut être ressentie ou non comme une agression. Le cœur de la violence c'est la force illégitime et non simplement le ressenti de cette violence car la violence peut passer inaperçue. En ce qui concerne la violence d'état (les CRS comme tu dis) : L’État ne peut  exister qu’à la condition que les hommes dominés se soumettent à l’autorité revendiquée chaque fois par les dominateurs (Max Weber, Le savant et le politique).

La violence " naturelle" est toujours intra-spécifique. Elle reste au stade de l' agressivité pour les espèces socialisées. Dans un groupe socialisé, quand il y a violence , c'est qu' il y a échec de l' agressivité ou de son inhibition. ( pour ma part, le problème est structurel et non idéologique)
Notre espèce tente de substituer à cette inhibition originelle, puisqu' elle à permis la socialisation, par un autre processus " rationalisé", qui, pour d'autres raisons, essentiellement économiques, obtiendrait les mêmes résultats. On voit ici l' échec évident de cette tentative. On pourra aussi noter que ceux qui bénéficient de cette transition, échappent aux dégats qu' elle induit puisqu' ils vivent dans des quartiers  de "haute sécurité" à l' écart de ces dégats collatéraux.
Quand à mon resenti perso, en raison de mon lieu de vie et de mon "look", j'ai ( de très loin) bien plus peur des forces de l' ordre que de celles du désordre.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2854
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par talvera le Ven 5 Jan 2018 - 19:24

kercoz a écrit: La violence " naturelle" est toujours intra-spécifique. Elle reste au stade de l' agressivité pour les espèces socialisées. Dans un groupe socialisé, quand il y a violence , c'est qu' il y a échec de l' agressivité ou de son inhibition. ( pour ma part, le problème est structurel et non idéologique)...
Il faudrait faire le joint entre ces considérations naturalistes et la sociologie. Pour en rester à la terminologie, je pense qu'il ne faudrait pas confondre violence et agressivité. Selon K. Lorenz, Das sogenannte Böse, l'agressivité purement fictive et seulement jouée (à l'égard d'un ennemi inexistant dans l'exemple célèbre d'un couple d'oies sauvages) joue un rôle important dans le comportement rituel des animaux, en particulier chez les primates (agiter des branches, se frapper rythmiquement la poitrine, montrer son sexe ou lever les mains dans un geste de supplication). Lorenz en vient à définir le rituel comme un comportement qui a perdu sa fonction primitive mais qui, au lieu de disparaître, a acquis une nouvelle fonction, celle de communication, qui a, en retour, des effets sur le comportement primitif. Les archéologues montrent que chez les hommes la violence (esclavage, meurtre, cannibalisme) est apparue avec la sédentarisation. Voilà qui tranche avec les idées reçues suivant lesquelles la violence intraspécifique primitive serait naturelle et non due à l’économie socio-politique de la propriété privé (capitalisme vs. guerre).
avatar
talvera
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par kercoz le Ven 5 Jan 2018 - 19:55

talvera a écrit:[justify]
kercoz a écrit: La violence " naturelle" est toujours intra-spécifique. Elle reste au stade de l' agressivité pour les espèces socialisées. Dans un groupe socialisé, quand il y a violence , c'est qu' il y a échec de l' agressivité ou de son inhibition. ( pour ma part, le problème est structurel et non idéologique)...
Il faudrait faire le joint entre ces considérations naturalistes et la sociologie. Pour en rester à la terminologie, je pense qu'il ne faudrait pas confondre violence et agressivité.
Si l' on veut en rester à la terminologie, il me semble qu'il faut discerner "Rite" de "Rituel" . Bien que les deux aient un but similaire ( rigidifier un comportement),"Rite ", utilisé par K.Lorenz, E. Goffman et parfois Bourdieu, concerne des processus gestuels inconscients, uniquement réservés à l' inhibition de l' agressivité. Il me semble que le "rite" concerne une mémoire de l' espèce datant du processus de socialisation, alors que le rituel est un processus " conscient" référé à une culture et à son histoire. Le rituel ( conscient) pouvant bien sur réutiliser du "rite" inconscient:
L' hymne militaire devant le monument au mort ou sur un podium, fait dresser les poils de l' acteur, ce qui correspond à l' augmentation de taille du chat, du chien ou même du poisson pour en imposer à son adversaire.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2854
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par maraud le Ven 5 Jan 2018 - 21:33

Talvera a écrit:Il faudrait faire le joint entre ces considérations naturalistes et la sociologie.

Oui, on peut appeler ça la sociobiologie. Et d'un point de vue sociobiologique donc, l'être humain est un animal frappeur ( comme le kangourou) qui, lorsque la norme ne lui apparaît plus, se remet naturellement à frapper pour exprimer une part de sa potentialité, car il convient de souligner qu'il est un animal frappeur, naturellement agressif, mais aussi naturellement producteur de normes qui peut sans trop de peine obéir aux normes ( lois) qu'il a lui-même inventé.

Lorsqu'un être humain frappe un autre être humain; deux questions se posent: est-ce parce qu'il n'est plus un être humaine ou est-ce parce que la norme qu'il a produit est " en panne" ?

_________________
« Dans notre monde, il n'y aura plus de sentiments sauf la peur, la rage, le triomphe et l'auto-humiliation. Tout le reste, nous le détruirons - tout. » (George Orwell, 1984)
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par maraud le Ven 5 Jan 2018 - 21:45

Bergame a écrit:Oui maraud, quelqu'un me montre quelque chose, c'est certain. Mais qui montre, pour quoi ? Je comprends que ta réponse induite à cette double question est quelque chose comme : "La police -ou l'Etat- pour nous enjoindre à voter des lois liberticides".
Or, ce n'est pas le cas : Ce sont les "jeunes" eux-mêmes qui se sont filmés, et ont diffusé les vidéos. Vérifie, il y a 2-3 vidéos qui ont circulé.

Peu importe qui te montre une image; que ce soit un média ou le produit d'un " selfie", ne change rien, car cela demeure un outil de com. Et lorsque l'intention n'est pas clairement exprimée c'est forcément suspect car il est souvent difficile de faire la part des choses entre ce qui relève de l'influence et ce qui relève de la manipulation; la Justice elle-même est très embarrassée avec ces notions.
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1439
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum