L'esprit humain selon Spinoza (Ethique II 11)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'esprit humain selon Spinoza (Ethique II 11)

Message par Vanleers le Jeu 21 Déc 2017 - 10:16

Vos propos soulignent que le corps n’a peut-être pas toute la place qu’il devrait occuper dans l’Ethique, Spinoza privilégiant l’esprit.
C’est aussi l’avis de Pierre Macherey qui, dans son commentaire d’Ethique V 39, écrit en note :

Pierre Macherey a écrit: Il reste que cette égalité [du corps et de l’âme], qu’il faut sans cette réaffirmer, est aussi sans cesse remise en cause, ou tout au moins oubliée, d’où la nécessité de la réaffirmer : comme nous en avons déjà fait la remarque, la présence du corps est indiquée dans le texte de l’Ethique comme en pointillé, sur une sorte de ligne d’accompagnement, l’exécution de la mélodie principale restant réservée à l’âme.

La biodanza est une voie du corps qui complète heureusement la voie de l’esprit développée dans l’Ethique.

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 810
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit humain selon Spinoza (Ethique II 11)

Message par Vanleers le Sam 23 Déc 2017 - 15:09

hks a écrit:
Je vous ai souvent dit que Spinoza dévalorisait la perception.

Je ne vois pas très bien de quoi vous parlez à propos de la perception chez Spinoza.
Si vous visez la capacité du corps à être affecté, je vous signale un article de Pascal Sévérac Le devenir actif du corps affectif en :

http://journals.openedition.org/asterion/158#tocto1n3

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 810
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit humain selon Spinoza (Ethique II 11)

Message par hks le Sam 23 Déc 2017 - 18:27

je pensais à çà

Sévérac a écrit:Aussi la question de l’activité proprement corporelle n’est-elle jamais problématisée pour elle-même : les propositions et les scolies qui concernent le corps et sa puissance d’agir apparaissent comme des étapes, certes nécessaires, mais non suffisantes, dans la compréhension de la béatitude humaine, qui est béatitude mentale, ou plus précisément béatitude d’une partie de l’esprit – béatitude de l’intellect.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5840
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit humain selon Spinoza (Ethique II 11)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum