Dissertation philosophique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dissertation philosophique

Message par Tom le Lun 30 Oct 2017 - 18:45

J’ai besoins d’aide pour répondre à cette question si vous plait : —À quoi bon chercher a comprendre une culture à la quelles on appartient pas?
avatar
Tom
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 30/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par kercoz le Lun 30 Oct 2017 - 23:28

Tom a écrit:J’ai besoins d’aide pour répondre à cette question si vous plait : —À quoi bon chercher a comprendre une culture à la quelles on appartient pas?

Ce n'est que mon avis:
Une "culture" est une évolution des comportements d' un groupe. Elle se développe de façon itérative en bifurquant des autres cultures. Les rétroactions correctives entre comportements des individus et la morale ou l' éthique sont propres à ce groupe. Un comportement vertueux ou moral d' un groupe peut ne pas l' être dans un autre.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2464
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par Magni le Mar 31 Oct 2017 - 18:44

Et quel pourrait donc être l’intérêt de chercher à comprendre une autre culture que la sienne ?
C'était ça la question, elle sous entends que chacun sait déjà ce qu'est la culture. C'est mieux parce que ce n'est pas du niveau des auditeurs de disserter sur la nature de la culture d'une part pis c'est pas quatre quatrains neurasthéniques qui nous auraient édifiés en anthropologues de toutes façons.

Attention ce n'est pas parce que vous avez déjà répondu à coté que vous avez plus de chance de répondre juste si vous ne voyez pas la question.

D'ailleurs vu la syntaxe primaire de la question je pense qu'on peut répondre ce qu'on veut pourvu qu'on ait déjà compris le problème.


La question n'est pas de savoir ce qu'est une culture.
La question n'est pas de dire quel est l’intérêt de comprendre les autres.
La question est de dire quel est l’intérêt de CHERCHER à comprendre les autres.

Cette question n'à aucun rapport avec la culture.

La question c'est de savoir si c'est mieux d'être xénophobe, comme le mec qui ne cherche pas à comprendre les autres et qui est un égocentrique total considérant que tout ce qui n'est pas de sa patrie est différent de soi et n'à aucun intérêt, ou si il y a un avantage à ne pas être complètement crétin et s’intéresser un peu aux autres parce qu'on sait qu'ils sont nos semblables même s'ils ont des coutumes étranges.
avatar
Magni
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 177
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 03/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par maraud le Mar 31 Oct 2017 - 20:16

Magni a écrit:Et quel pourrait donc être l’intérêt de chercher à comprendre une autre culture que la sienne ?
C'était ça la question, elle sous entends que chacun sait déjà ce qu'est la culture.


Il faut bien comparer les cultures pour se faire une idée plus juste de sa propre culture; c'est dans la relativité des cultures qu'on les distingue les unes des autres, la conséquence est que l'on peut, éventuellement, déterminer , ainsi, ce que les cultures ont de commun, ce qu'elles partagent ou pas etc.
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par kercoz le Mar 31 Oct 2017 - 20:35

raté

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2464
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par kercoz le Mar 31 Oct 2017 - 20:47

maraud a écrit:


Il faut bien comparer les cultures pour se faire une idée plus juste de sa propre culture; c'est dans la relativité des cultures qu'on les distingue les unes des autres, la conséquence est que l'on peut, éventuellement, déterminer , ainsi, ce que les cultures ont de commun, ce qu'elles partagent ou pas etc.

Par définition les cultures sont in-comparables. La seule façon de les comparer serait sur un plan éthologique, donc sur une qualité comme la durabilité de la dite culture. Si tu veux chercher les invariants culturels, tu retombes sur des caractères non culturels ou plutôt pré-culturels, éthologique, d'avant les bifurcations culturelles.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2464
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par maraud le Mar 31 Oct 2017 - 21:45



Le point de vue éthologique peut aider, mais il ne dit rien de ce qui n'est pas instinctif...

Nous ne pouvons pas comparer deux cultures d'un point de vue autre que culturel car on ne peut pas envisager la culture d'un point de vue de l'absence de culture pour la raison simple qu'il n'existe pas de groupe humain sans culture. On est nécessairement tenu de considérer la chose de l'intérieur, c'est-à-dire d'un point de vue subjectif, et dans ce cas, même si comparaison n'est pas raison, seule la recherche d'invariants " relatifs" est possible.
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par kercoz le Mar 31 Oct 2017 - 22:14

On retombe toujours sur ce problème de la double signification du terme culture. Nous l' utilisons le plus souvent dans son sens cultures humaines. Sens que l' on peut mettre au singulier.
Mais toute espèce sociale est culturelle. La seule façon de sortir de la polysémie du terme c'est de chercher son contraire...qui ne peut être que "nature". Culturel s' oppose à Naturel parce que "Social" s' oppose à solitaire. Le culturel c'est ce qui socialise le solitaire. L' erreur est de privilégier le terme pour ce qui est produit par le groupe. Ce qui brouille les piste, c'est qu' à l' origine ce que produisait le groupe était aussi recyclé pour structurer le groupe ( production culturelle). Mais le culturel primitif c'est ce qui inhibe l' agressivité pour autoriser une proximité autrefois impossible.
Une morale est toujours relative a une culture. On ne peut juger d' une morale depuis sa propre morale. De plus, peut on se baser sur l' intéret de l' individu, son confort, sa survie même, plutot que sur l' intéret du groupe, celui de la civilisation ou celui de la survie de l' espece. La survie étant l' intéret ultime ? Il me semble que des jugement moraux ou des comportements moraux basés sur la raison, inversent l' ordre des priorités des intérets.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2464
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par maraud le Mar 31 Oct 2017 - 22:33



La question posée est philosophique, ce qui implique qu'elle soit considérée d'un point de vue humain, dans le but d'une connaissance de l'humain pour l'humain. Après quoi, on peut effectivement l'étendre à l'animal homme et autre. Opposer le culturel au naturel, c'est réduire singulièrement le champ d'investigation, outre le fait qu'on serait pas loin de l'hors sujet ( par rapport à la question posée).

avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par Magni le Mer 1 Nov 2017 - 9:59

maraud a écrit:
Magni a écrit:Et quel pourrait donc être l’intérêt de chercher à comprendre une autre culture que la sienne ?
C'était ça la question, elle sous entends que chacun sait déjà ce qu'est la culture.


Il faut bien comparer les cultures pour se faire une idée plus juste de sa propre culture; c'est dans la relativité des cultures qu'on les distingue les unes des autres, la conséquence est que l'on peut, éventuellement, déterminer , ainsi, ce que les cultures ont de commun, ce qu'elles partagent ou pas etc.

Exactement !
Peut importe ce qu'est une culture (pas dans l'absolu mais pour répondre a la question du sujet de dissertation).
On arrive bien a voir si les autres ont le même chapeau que nous.
Oubliez cette polémique sur la nature de la culture et la possibilité ou non de détenir le protocole de la connaissance de la vérité sur les cultures.
On sait très bien que les chapeaux sont un attribut culturel et on catégorise la culture d'une personne par rapport à la couleur de son chapeau. C'est suffisant pour l'exercice.

Maintenant pour répondre à la question dites nous pourquoi il faut bien comparer les cultures.
Disons que nous savons le faire, peut importe comment, on sait très bien qu'on sait le faire.
Pourquoi faut il bien le faire ?



Quel est l’intérêt de se comparer aux autres ?
avatar
Magni
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 177
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 03/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par Magni le Mer 1 Nov 2017 - 10:28

Rappel: un sujet de dissertation se doit d'être synthétique, comme dans une énigme on doit considérer le sens de chaque mot aussi bien que le sens global de la question.

Indice : l’étymologie du mot ''comprendre''.

Contexte : les dissertations qui sont posées dans les classes d’analphabètes*  ont pour vocation de faire un conditionnement moral des élèves selon la méthode adlérienne laquelle a introduit ''l’apprentissage'' du système familiale démocratique et progressiste en remplacement du système familial patriarcal réactionnaire. (* d’après la syntaxe de la question et les statistiques du brevet des collèges)

L'éducation des futures générations d'adultes a toujours été un sujet sérieux traité avec respect.

Le système adlérien a été mis en place par souci de santé publique et non par souci politique.
La politique familiale démocratique soulage les névroses individuelles et forme des travailleurs pour la nation plutôt que des psychopathes pour les prisons.


Il y a une réponse populaire à la question du sujet, c'est celle là que les élèves doivent trouver.
Si tu es ouvert aux autres tu es un être social, c'est normal pour les humains. Si tu n'a aucun intérêt pour les autres et ne cherches pas à les comprendre tu es semblable aux djihadistes, c'est louche et c'est dangereux pour toi, ta famille et tes amis.




Les bonnes réponses aux dissertations dans l'éducation nationale des pays occidentaux sont toujours en adéquation avec le système adlérien.
avatar
Magni
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 177
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 03/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par Bergame le Mer 1 Nov 2017 - 10:52

Oui, pour moi, le sujet porte davantage sur "comprendre" que sur "culture". Est-ce que l'on comprend déjà la culture à laquelle on appartient ? Non, je crois qu'on ne la comprend, justement, que par comparaison avec les autres. Je le dis parfois, moi j'ai découvert que j'étais "Français" lorsque je suis parti vivre à l'étranger. Et je fais l'hypothèse que la plupart des gens qui ne se sentent pas appartenir à une culture sont ceux qui ont, finalement, peu eu l'occasion de se confronter à d'autres cultures, je veux dire qui n'ont jamais vraiment été des étrangers. C'est le fait que l'Autre nous renvoie à une condition d'étranger qui nous fait prendre conscience, d'abord de la différence, et ensuite de l'appartenance à une communauté.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2971
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par maraud le Mer 1 Nov 2017 - 13:34

Magni a écrit:Quel est l’intérêt de se comparer aux autres ?

La connaissance pour elle-même suppose le désintéressement, donc, l'honnêteté, la rectitude et le renoncement à l'a priori; mais ça ce n'est valable que chez l'esthète...
Pour ce qui nous concerne, nous autres matérialistes, c'est l'utilité, le gain, le profit etc. ui nous gouverne.

Ici, on parle de comprendre au sens de "bon" ( à quoi bon comprendre...: en quoi est-il bon de comprendre; en quoi est-il bon de "prendre" une autre culture avec le mode de pensée de la nôtre ?)


[À quoi bon chercher a comprendre une culture à laquelle on n'appartient pas?]

Quelle pertinence y-a-t-il à vouloir comprendre une culture étrangère ?

1° la connaissance pure ne suppose pas l'intérêt au sens de bénéfice pratique ( elle est par essence désintéressée)

2) Si comprendre aide à la connaissance, cela permet aussi de rationaliser cette connaissance pour un éventuel usage pratique, en effet, l'innovation vient toujours de ce qui est extérieure à la Norme Dominante, or, qu'y-a-t-il de plus extérieure à la Norme Dominante sinon une culture étrangère ?
Toute culture à sans cesse besoin de s'adapter aux changements inévitables instigués par l'innovation, et pour ce faire, rien n'est de trop puisque l'on ne sait pas ce qui est propice à l'adaptation par avance.

Les cultures n'évoluent pas au même rythme, certaines connaissent des problèmes que d'autres ont déjà surmontés; dans ce cas précis, il est bon de les imiter lorsque , à notre tour, nous rencontrons ces mêmes problèmes. Les civilisations naissent des apports conjugués de plusieurs cultures; on ne connait pas de civilisation qui se soit construite sur le seul apport des " innovants premiers".

L'opposition apparente de deux cultures étrangères l'une à l'autre se résout dans leur absorption par la civilisation.
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par kercoz le Jeu 2 Nov 2017 - 10:50

maraud a écrit:


[À quoi bon chercher a comprendre une culture à laquelle on n'appartient pas?]

Quelle pertinence y-a-t-il à vouloir comprendre une culture étrangère ?

.......

Les cultures n'évoluent pas au même rythme, certaines connaissent des problèmes que d'autres ont déjà surmontés; dans ce cas précis, il est bon de les imiter lorsque , à notre tour, nous rencontrons ces mêmes problèmes. Les civilisations naissent des apports conjugués de plusieurs cultures; on ne connait pas de civilisation qui se soit construite sur le seul apport des " innovants premiers".

L'opposition apparente de deux cultures étrangères l'une à l'autre se résout dans leur absorption par la civilisation.

Il y a plusieurs points que j' aimerai contester dans tes affirmations.
_La question posée : A quoi bon ...implique un a priori sur la vanité de cet essai. J' approuve cette incapacité. On peut à la rigueur dire qu' on va "comprendre" , mais on ne l' admettra pas.
Pour prendre un exemple clivant comme la répression du plaisir ou du pouvoir sur la gente féminine, la mutilation du clitoris est perçu comme une horreur chez nous, bien que nous parvenons à de meilleurs résultats par des contraintes culturelles ( Moitié des femmes frigides et l' autre moitié pas en tres bon état ). Les uns brulent leurs morts, qui ne supportent pas que d'autres mangent leur cervelle ( et inversement)... Un comportement n'est pas isolé, mais impliqué et implique des tas d'autres. Supprimer un comportement parce qu ' une autre culture en pratique une autre qui serait plus pertinente, c'est bouleverser un échafaudage itératif.

"" Les cultures n' évoluent pas au même rythme ..."" Hou là là , le carton jaune ! Les cultures évoluent de façon isolées et cette évolution est in-comparable. En sus, placer un "rythme " à une évolution, c'est pré-supposer une référence déposée au pavillon de Breteuil ...référence bien sur auto-proclamée. Voir Race et histoire de Lévi Strauss qui dénonce cette fausse analogie entre évolution biologique et évolution culturelle.
Maraud, il faut penser une culture comme un empilage de livres. Au début, pas de problème, tu peux faire des essais excentrés. Mais sans savoir qu' a chaque ajout, tu réduits le polygone de sustentation. Après tu en prends conscience et tu poses le bouquin de façon à corriger le déport précédent .....
Si cette correction est pertinente, en aucun cas elle pourra l' être sur une autre pile.
J'" aime bien cette image de l' empilement parce qu' à la fin, comme pour les cultures-civilisation, l' écroulement est inéluctable. Maintenant tu remplace les livres par des assiettes ..... Le centrage est meilleur mais on ne fait que reporter le problème : le petit "je" entre chaque assiette suffit a reproduire même cause et même effet.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2464
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par maraud le Jeu 2 Nov 2017 - 12:38

Kercoz a écrit:La question posée : A quoi bon ...implique un a priori sur la vanité de cet essai.

Je ne crois pas que le prof de notre ami ait eu dans l'idée de poser une question sans issue. Pour ma part, je vois là une invitation à se questionner sur le choc qui se produit lorsque deux cultures se rencontrent et au delà, sur le " choc des civilisations". Pour le dire vite: " faut-il raser les pays musulmans ou s'intéresser à leur culture avant de les raser ; ou bien faut-il comprendre cette culture en sachant bien que comprendre n'est pas admettre, accepter ?"

.......................................


Kercoz a écrit:
"" Les cultures n' évoluent pas au même rythme ..."" Hou là là , le carton jaune !

Préfères-tu que je dise que les cultures ne répondent pas nécessairement aux mêmes problèmes et aux mêmes besoins ?

Pour ma part, les groupes qui ont le moins de culture son aussi ceux qui ont le moins de problèmes; là où règne l'harmonie, la culture est moins oppressante que là où règne l'agitation; il ne faut donc pas s'enorgueillir d'avoir une culture complexe ( plus les gens sont tarés, antiphysiques, plus la culture est "riche").
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par Magni le Jeu 2 Nov 2017 - 22:09

Il n'y a que dans une école pour talibans où on pourrait conclure qu'il est futile de chercher à comprendre les autres.



Le ''à quoi bon'' est une tournure de phrase familière, destiné à des enfants qui on encore le vocabulaire de leur famille et pas encore la syntaxe universitaire.
Il n'y a pas de second degré, c'est une question de base pour des jeunes qui étaient l'enfant de la famille et qui deviennent un élève parmi les autres.



Quel est l'intérêt que les élèves cherchent à se comprendre les uns les autres ?
Il n'y a rien de compliqué, ce n'est pas de la grande réflexion pour savoir vers où orienter la civilisation.
C'est une question de maintient de l'ordre primaire.
Si vous mettez ensemble des gens qui s’intéressent les uns aux autres au point de chercher se comprendre vois obtenez un ensemble cohérent, une équipe, une armée, un peuple.
Si vous mettez ensemble des gens qui ne s’intéressent pas les uns aux autres et qui ne cherchent pas à se comprendre vous obtenez du bordel, des conflits, et deux blessés par semaine pour mille participants, multipliez par cent et vous avez des morts.

Cette question n'est en rien véritablement soumise à la dissertation.
Ce procédé est entièrement factice, la question est cent pour cent rhétorique.
La correction de la dissertation donnera l'occasion au professeur d'enseigner aux élève que oui, il faut chercher à comprendre les différences et non, il ne faut pas rejeter les différences.

Question: A quoi bon ?
Réponse: Oui, c'est bon !

Si vous ne comprenez pas que c'est logique c'est que vous ne connaissez pas le travail d'Alfred Adler.
Le contenu de l'enseignement légal en France passe par la logique du modèle adlérien. Si vous savez ce que c'est alors respectez cette logique et vous aurez les bonnes réponses pour les questions politiques et morales.
Si vous ne savez pas ce que c'est, posez vous cette question : quel serait l’intérêt de chercher à comprendre la logique du message moral de l'éducation nationale ?
avatar
Magni
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 177
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 03/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par maraud le Jeu 2 Nov 2017 - 22:42


" à quoi bon " évoque le fatalisme.

Est-ce qu'il ne sert à rien de vouloir comprendre une culture qui n'est pas la nôtre ?
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par kercoz le Jeu 2 Nov 2017 - 22:52

maraud a écrit:

.......................................


Kercoz a écrit:
"" Les cultures n' évoluent pas au même rythme ..."" Hou là là , le carton jaune !

Préfères-tu que je dise que les cultures ne répondent pas nécessairement aux mêmes problèmes et aux mêmes besoins ?

Pour ma part, les groupes qui ont le moins de culture son aussi ceux qui ont le moins de problèmes; là où règne l'harmonie, la culture est moins oppressante que là où règne l'agitation; il ne faut donc pas s'enorgueillir d'avoir une culture complexe ( plus les gens sont tarés, antiphysiques, plus la culture est "riche").

En parlant de "même rythme" tu supposes une même direction.
On pourrait parler de rythme identique ou différent si la direction de l' évolution des cultures était identique, ce qui n' est pas le cas. On peut certe retrouver des identités entre des cultures différentes, des identités fausses ( l' art "nègre" c'est vachement beau !) ou des identités réelles ( domination masculines), mais ça me semble aller au delà de notre débat et surtout ça demanderait un autre signifiant du terme "culture".
Par ex, ta phrase " plus la culture est riche" n' a pas de sens. A la limite on peut dire qu' une culture renforce la stabilité d' un groupe en multipliant ses interactions.Ce qui contredit ton affirmation sur le "moins de problème". Une culture " forte" peut être comprise comme un attracteur puissant, avec à la fois une aliénation importante des individus mais une protection maximum de ceux ci par le groupe.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2464
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation philosophique

Message par maraud le Jeu 2 Nov 2017 - 23:38



Toi tu affirmes que l'inhibition est une bonne chose, et moi je pense que c'est l'antichambre de pathologies. Il est clair qu'on ne s'entendra pas sur tout.

Le terme " rythme" est peut-être mal choisi. Ce que je veux dire, c'est que les cultures sont des singularités, donc toutes différentes.
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum