Je pense donc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je pense donc...

Message par maraud le Jeu 26 Oct 2017 - 12:38

Le sens commun interprète le cogito, ergo sum comme la démonstration du fait que je suis; je pense donc je suis au sens de je pense donc j'existe.

..............................

En philo, l'interprétation est un peu plus étoffée, quoique souvent alambiquée, voire simplement ampoulée. Admettons que cette expression nous invite à une élévation intellectuelle, c'est-à-dire une prise de conscience supérieure.

Mais une question demeure: penser par soi-même pour atteindre le degré de Sujet libre penseur, est une chose, mais comment savoir que je pense bien ?

Edit


Dernière édition par maraud le Ven 27 Oct 2017 - 20:38, édité 1 fois
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je pense donc...

Message par toniov le Ven 27 Oct 2017 - 15:59

Il faudrait définir ce que l'on entend par penser '' bien ''.
Si la pensée est une mathématique, c'est à dire qu'elle se déploie - ou devrait se déployer - dans la logique, penser de façon rationnelle semble conduire à une '' juste '' pensée.
Cependant Pascal différencie le '' coeur '' et la raison. Dans ce cas, penser de façon irrationnelle, n'est pas forcément mal penser. Il était croyant et je ne vois pas comment on pourrait s'y prendre pour prouver l'existence de Dieu avec des arguments simplement rationnels.
Je sais que les philosophes s'y sont essayé - je conserve des souvenirs de ma classe de terminale : '' Preuves de l'existence de Dieu '' - mais je ne trouve pas que ce soit convaincant.
Je me dis aussi que si tout n'est que logique et mathématique - ce qui n'est pas impossible - alors un ordinateur, qui calcule des millions de fois plus rapidement que nous, et qui ne s'embarrasse d'aucun état d'âme, pense certainement mieux que nous.

toniov
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 27/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je pense donc...

Message par Vanleers le Ven 27 Oct 2017 - 17:30

toniov a écrit:Il faudrait définir ce que l'on entend par penser '' bien ''.

Oui, il faudrait avoir un critère permettant de distinguer « penser bien » et ne pas « penser bien ».
Mais il faut que ça soit un bon critère.
D’où la nécessité d’avoir un critère permettant de distinguer les bons critères pour distinguer « penser bien » et ne pas « penser bien » et les critères qui ne sont pas bons pour distinguer « penser bien » et …
Et ceci à l’infini.

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je pense donc...

Message par maraud le Ven 27 Oct 2017 - 20:45

A quoi sert de penser ?


...............

Vanleers,

Peut-on espérer atteindre la joie sans savoir si l'on pense bien ?

...........

Je ne dis pas penser juste, penser droit, penser comme il faut...

Je dis penser bien ( à propos, favorablement ).
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je pense donc...

Message par toniov le Sam 28 Oct 2017 - 0:17

À quoi '' sert '' de penser ?
Sur le plan utilitaire donc.
Je dirai : à dominer les autres espèces et se retrouver au sommet de la chaine alimentaire.

toniov
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 27/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je pense donc...

Message par Vanleers le Sam 28 Oct 2017 - 15:36

maraud a écrit:

Peut-on espérer atteindre la joie sans savoir si l'on pense bien ?

...........

Je ne dis pas penser juste, penser droit, penser comme il faut...

Je dis penser bien (  à propos, favorablement ).

J’entends « penser bien » dans le cas présent comme la pensée démystifiante qui lève les obstacles au déploiement de la joie, en particulier lorsque ces obstacles relèvent d’une pensée mystifiée.
La pensée, lorsqu’elle est démystifiante, est la pensée qui nuit à la bêtise (1), autre nom de la pensée mystifiée.

(1) Voir Nietzsche (Le Gai Savoir – 328)

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je pense donc...

Message par maraud le Jeu 2 Nov 2017 - 21:31


Vous "penser bien" en opérant une négation, cela confine à l'absurde ( la pensée mystifiante mène à la bêtise, donc il suffit de penser contre la pensée mystifiante pour penser bien, idem pour tous les obstacles...)

Ne peut-on envisager un mode de penser autre que "réactif" ?



avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum