Procréation Médicalement Assistée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Procréation Médicalement Assistée

Message par neopilina le Mer 11 Oct 2017 - 2:34

Bergame a écrit:Ne penses-tu pas qu'on peut essayer de distinguer entre intégristes et musulmans modérés ? Ferais-tu la même erreur d'assimiler tous les catholiques à Civitas ? Ou tous les juifs aux Haredim ? En fait, n'es-tu pas en train de réaliser un amalgame contre-productif, au regard même de ton objectif ?

C'est moi qui souligne " Civitas ", groupuscule réactionnaire, d'exrtême droite, obédience intégrisme catholique. Je les avais oublié ceux là. Alors je me suis rafraîchi la mémoire. Il parle de, je cite, " droit naturel ", façon " sens commun ". J'ai frémis : ça m'a fait penser au " couple et à la famille naturels " de Bergame ! Autre chose, quand ces " individus " parlent du, je cite, " lien au sol ", on convoque avec ravissement Martin Heidegger. Du coup je me gratte la tête.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4327
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par Bergame le Mer 11 Oct 2017 - 20:46

neopilina a écrit: ça m'a fait penser au " couple et à la famille naturels " de Bergame !
Manifestement, tu prétends me citer. Où as-tu lu ca de ma part ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2971
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par neopilina le Mer 11 Oct 2017 - 23:54

Bergame a écrit:
neopilina a écrit: ça m'a fait penser au " couple et à la famille naturels " de Bergame !
Manifestement, tu prétends me citer. Où as-tu lu ca de ma part ?

Dans " De la moraline ". Fil que tu peux d'ailleurs déverrouiller, je serais d'un calme olympien. Je te donne ma parole ! Je t'avais demandé " naturels " selon qui, quoi, quel marbre " platonicien ", etc. Tu ne te souviens plus ?

Marx, un marginal, relativement à l'Académie, dans un domaine particulier, l'économie, et Simone de Beauvoir, une marginale relativement à l'Académie ( Ce qui n'est pas le cas du scrupuleux et orthodoxe Jean-Paul avec la clause cartésienne de sécurité. ), dans un autre domaine, la condition féminine, ont ouvert ce que les conservateurs et analogues nommeront sans hésiter " boite de Pandore ". C'est avec une joie immense que j'ai pris conscience il y a peu que la philosophie continentale était implantée et donc croissait en Terre anglo-saxonne et réformée, via le fil Beauvoir - féminisme - pornstudies - réflexions sur le genre, etc., et ainsi de suite. Il faut en finir avec les marbres, les ciels, " platoniciens ". Il faut des philosophies qui, délivrées du cogito en l'état, c'est à dire du Poêle, de l'Envolée de Murailles, qui neutralise le grandiose acquis philosophique de la Conscience de Soi, entérinent constitutivement celle-ci, la clause cartésienne de sécurité. Sinon ? Ça court dans tous les sens, sans garde fou, que ça soit celui de Marx ou celui d'Heidegger, etc., au petit bonheur la chance.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4327
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par Bergame le Jeu 12 Oct 2017 - 14:02

neopilina a écrit:
Bergame a écrit:
neopilina a écrit: ça m'a fait penser au " couple et à la famille naturels " de Bergame !
Manifestement, tu prétends me citer. Où as-tu lu ca de ma part ?
Dans " De la moraline ". Fil que tu peux d'ailleurs déverrouiller, je serais d'un calme olympien. Je te donne ma parole ! Je t'avais demandé " naturels " selon qui, quoi, quel marbre " platonicien ", etc. Tu ne te souviens plus ?
Je pense n'avoir jamais dit une chose pareille, parce que je ne la pense pas. Mon questionnement sur le "mariage pour tous", si c'est à cela que tu penses, référait au fait que, comme l'a bien noté maraud, derrière la légalisation des couples homosexuels, je voyais l'extension de la PMA et, plus largement, de la marchandisation du vivant. Rien à voir avec la promotion d'un "couple naturel", inscrit dans un prétendu "marbre platonicien". Rien non plus à voir avec Civitas, dont je me demande bien comment tu peux déduire du post cité que je partage leurs convictions.
Encore une fois, ce que tu fais s'apparente à de la diffamation.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2971
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par hks le Jeu 12 Oct 2017 - 14:27

bergame a écrit:derrière la légalisation des couples homosexuels, je voyais l'extension de la PMA et, plus largement, de la marchandisation du vivant.
certes...

mais je ne vois pas  explicitement la marchandisation du vivant derrière la PMA...
Je le vois implicitement parce que le travail technique des équipes médicales n 'est  pas gratuit . Dans le cas de la PMA il n'est pas gratuit.
La PMA est  un fait de société ET un fait médical, sa marchandisation est un fait de société, mais les deux ne sont pas nécessairement liés .

On peut noter que, de toute antiquité, le système de la dot (dot de la femme au mari ) est une marchandisation du vivant .
non seulement de l 'épousée mais aussi de la progéniture

Il voulait [Daguenet] être pratique, il épouserait une grosse dot et finirait préfet (Zola, Nana,1880, p. 1266).
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5594
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par hks le Jeu 12 Oct 2017 - 14:33

Ps puisque tu as corrigé ton post
On pouvait voir se profiler certaines autres chose et par exemple cette question du vocabulaire.(écriture inclusive) ... mais ne se profile pas là une marchandisation du vivant.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5594
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par neopilina le Jeu 12 Oct 2017 - 16:14

Bergame a écrit:
neopilina a écrit:
Bergame a écrit:
neopilina a écrit: ça m'a fait penser au " couple et à la famille naturels " de Bergame !
Manifestement, tu prétends me citer. Où as-tu lu ca de ma part ?
Dans " De la moraline ". Fil que tu peux d'ailleurs déverrouiller, je serais d'un calme olympien. Je te donne ma parole ! Je t'avais demandé " naturels " selon qui, quoi, quel marbre " platonicien ", etc. Tu ne te souviens plus ?
Je pense n'avoir jamais dit une chose pareille, parce que je ne la pense pas. Mon questionnement sur le "mariage pour tous", si c'est à cela que tu penses, référait au fait que, comme l'a bien noté maraud, derrière la légalisation des couples homosexuels, je voyais l'extension de la PMA et, plus largement, de la marchandisation du vivant. Rien à voir avec la promotion d'un "couple naturel", inscrit dans un prétendu "marbre platonicien". Rien non plus à voir avec Civitas, dont je me demande bien comment tu peux déduire du post cité que je partage leurs convictions.
Encore une fois, ce que tu fais s'apparente à de la diffamation.

C'est moi qui souligne, " De la moraline ", Bergame, relevés à toute vitesse sur les premières pages : " Ce qui se passe, selon moi, c'est que nos amis n'assument pas que l'évolution de la thématique de la Liberté et de l'Individualisme est en train d'arriver à un point où elle n'est plus soutenable, socialement et, précisément, moralement. La liberté individuelle, celle-là même qui est garantie par toutes les législations prenant appui sur la doctrine des Droits de l'Homme et, plus généralement encore, la doctrine du Droit Naturel, devient un hybris. Oui, en quelque sorte, cette doctrine est en train d'arriver à un point d'auto-contradiction et se retourne contre elle-même. Les gens comme moi ne font que dire à ceux qui continuent d'en être les promoteurs : "Hé, les gars, moi aussi j'ai défendu cette doctrine, je suis de votre côté. Mais est-ce que, quand même, il n'y aurait pas quelques petits problèmes, avec elle, maintenant ? Est-ce qu'il ne serait pas raisonnable de s'arrêter là, maintenant, avant que ce qu'on a longtemps appelé le Progrès ne devienne la matrice de nos pires cauchemars ? "

" Les dernières contraintes naturelles qui restent : Par exemple la distinction homme/femme, male/femelle, pourtant nécessaire à la vie pour se reproduire "

" Or, comme, de toutes façons, et qu'on le veuille ou non, nous vivons en sociétés, communautés, groupes, etc., bien sûr que cette doctrine des droits de l'individu arrive à un point d'auto-contradiction, de plus en plus évident. Et par conséquent, le mouvement inverse est en train de s'enclencher. Ce qu'on désigne par "retour du religieux", "retour du politique", "pensée réactionnaire", "populisme", etc. n'ont pas d'autre sens ".

" je viens de voir que, cette semaine, L'Obs publie un dossier sur la "révolution de la procréation". A l'intérieur, un bon exemple de cette auto-contradiction : D'un côté, l'enquête d'une journaliste qui recense toutes les raisons de croire que "Bienvenue à Gatacca" est en passe de devenir notre réalité -le cauchemar ; de l'autre, des chercheurs qui nous expliquent en gros que les freins qui s'opposent à ce progrès sont des reliquats de morale judéo-chrétienne, et ce particulièrement en France, "fille aînée de l'Eglise" comme chacun sait -la dénonciation de la "moraline".

Je détaille. En évoquant Civitas, tu m'as rappelé leur existence. Je suis allé faire un tour sur leur littérature ( C'est familial, lire des " littératures ", pour le compte de l'état, j'ai un vieil oncle qui continue à le faire même en retraite, lui, sa  spécialité c'est les sectes, il est incollable sur la " Tour de garde ", etc. ). Et j'y vois donc des choses comme " le couple, la famille, etc. " qualifiés de " naturels ". Et effectivement, à cette lecture, j'ai pensé à toi. C'est un fait. A tort ou à raison, c'est un fait expérimental. Je ne peux pas dire le contraire, effectivement, ça serait mentir, et c'est un vilain défaut.
Incidemment, je t'invite à relire les messages de " claquages de porte " de quid et baptiste. Tu n'as pas parlé de " diffamation ". C'était pourtant ... très clair, pour euphémiser. Et tout lecteur régulier de ce forum, qu'il agrée ou réprouve, parvient aux mêmes conclusions. C'est aussi simple que ça. Pour que tes masques soient efficaces, il faudrait qu'ils soient également muets.
Un jour, le sexe biologique, et nous ferons absolument tout ce qu'on voudra avec notre génome ( Un génome entièrement décodé c'est une somme d'informations qu'on peut stocker sur n'importe quel support. Il suffira ensuite de synthétiser les molécules idoines et d'assembler comme on voudra. Tiens, un système immunitaire de crocodile ! Tellement performant qu'on est à la limite de la science fiction !! ), sera aussi important que la couleur des yeux. L'Homme, la Femme, le Couple, d'ici ou de là, etc., etc., que les conservateurs du monde entier osent qualifier de " naturels ", c'est des constructions sociales, religieuses, historiques, etc., essentiellement d'ordre névrotique. Le monothéisme des Livres est essentiellement une névrose élevée au rang de religion. Ce Dieu est le reflet de la névrose dans un miroir. Et combien d'individus aujourd'hui ont été façonnés par ces paradigmes ? Des milliards. Et les constructions sociales, etc., c'est comme le reste, ça vient, ça va, et ça passe, et autant que ça soit à la lumière de la connaissance.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4327
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par Bergame le Jeu 12 Oct 2017 - 21:50

D’abord, le fait que vous soyez plusieurs à faire des amalgames déplacés ne signifie pas qu’ils soient justifiables. La règle est simple, et tu la connais mieux que personne : Tu veux discuter, on discute ; tu injuries qui que ce soit dans ce forum, tu dégages. Et tu iras retoquer à la porte de Liberté-Philo ou Forum de Philosophie qui, incidemment, n’ont pas eu la même patience que moi à ton égard. N’est-ce pas ?
Mais pour l’instant, faisons donc l’hypothèse que tu souhaites discuter.

Alors d’abord, dire que la différence sexuelle est une contrainte naturelle, nécessaire à la vie pour se reproduire, ce n’est pas la même chose que de défendre le noyau "traditionnel" de la famille, composé d’un homme et d’une femme. Le second argument réfère effectivement à une représentation socio-historique –qu’on retrouve néanmoins telle quelle dans toutes les civilisations du monde et de l’histoire, mais passons, tu n’es manifestement pas à ce genre de détail près. Mais le premier, lui, expose un fait biologique. Pour preuve : Même la PMA nécessite, que je sache, un spermatozoïde et un ovule. La différence sexuelle est donc bien, encore, une condition à la vie –et ce, même pour les couples gays.

Mais une fois cela admis, on peut parfaitement décréter qu’il serait souhaitable que cette ultime contrainte naturelle disparaisse dans l'avenir. Pourquoi pas ? C'est une position, et manifestement, c'est la tienne. Ce n’est pas, en effet, la mienne. Et à ce titre-là, je veux bien admettre, si tu y tiens, la dénomination "conservateur". Il faut bien être quelque chose, et il est vrai que mon orientation d’esprit est plutôt tournée, aujourd’hui, vers l'idée de conserver ce que nous avons. Parce que je trouve ça plutôt pas mal, ce que nous avons aujourd’hui, et que je suis manifestement bien moins optimiste que toi sur l’avenir.

Mais nazi, non. Ne serait-ce, mon ami, que pour cette seule raison : Les nazis, eux aussi, ils étaient fascinés par les potentialités de la manipulation génétique. Créer un homme nouveau, qui fasse table rase du passé, arracher l’homme à ses déterminations bassement naturelles et en faire un demi-dieu, plus grand, plus fort, plus beau –comme toutes les idéologies totalitaires, c’était leur credo.
Et c'est précisément la raison pour laquelle, ce que toi, tu décris comme désirable m'apparaît, à moi cauchemardesque. Il y a manifestement là-dedans toute une dimension d'élevage, d'optimisation de l'homme, et, conséquemment, de mercantilisation -n'en déplaise à hks- qui semble t'échapper complètement. Et pourtant, ce n'est pas faute que la thématique soit amplement développée et discutée, aujourd'hui.

Y compris ici, d'ailleurs, dans ce forum. Tu ne te souviens pas -Victor ? Lui aussi était fasciné par les progrès de la médecine, tu te rappelles ? lui aussi trouvait ca génial -et utile !- de pouvoir louer le ventre des femmes pour produire des enfants, lui aussi croyait à l'optimisation des capacités de l'homme par la manipulation génétique. Mais toi, à l'époque, tu n'avais pas de mots assez durs contre son "transhumanisme", et tu as bien dû l'appeler "fasciste" deux ou trois fois lui aussi, non ? C'était quoi, il y a 5-6 ans à peine...

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2971
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par hks le Jeu 12 Oct 2017 - 22:45

bergame a écrit: et, conséquemment, de mercantilisation -n'en déplaise à hks-

Si la thématique est amplement développée et discutée, aujourd'hui, si elle l'est dans ces termes, elle fait fausse route.
La marchandisation c'est un registre de comportement.
Le conservatisme (versus le progressisme si l'on veut)  en matière de procréation, c'est autre chose.

Pour prendre un exemple  dans un débat plus ancien l' avortement n'a pas été interdit (longtemps) et puis autorisé  pour des  motifs de "marchandisation".
..............................
L' opposition au mariage pour tous  ne se construit pas autour de motifs de marchandisation.
Ni l' oppostion à la PMA.

L' opposition à la Gestation pour autrui se construit en partie sur des arguments liés à la marchandisation.( en partie)

L opposition à l'eugénisme (sélection de gènes si cela est possible ) rencontre une opposition éthique pas essentiellement  une opposition liée à la marchandisation.
idem de l 'utérus artificiel.
.................................

Ta position bergame est éthique .
Encore que la critique de la marchandisation puisse aussi être éthique,  elle ne relève pas du même domaine que la critique d'une médicalisation de la procréation.

Cette médicalisation étant considérée comme non naturelle  à divers titre. On a bien chez toi (et bien d'autres) une référence à une éthique naturelle.
Les religions suivent d'ailleurs cette orientation là, religieux comme irréligieux suivent une loi naturelle (divine ou biologique/matérielle, c'est la même).
....................................

Sauf pour un optimisme scientiste assez borné, personne ne nie qu'il y a des problèmes éthiques.
Il y a confrontation entre plusieurs sphère de désirs .
Les problèmes éthiques sont toujours liés à ce genre de confrontation.

On peut, certes, conserver l'état des choses en réprimant une des sphères du désir .
J' emploie le verbe réprimer à dessein.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5594
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par neopilina le Ven 13 Oct 2017 - 1:05

Bergame a écrit:Et tu iras retoquer à la porte de Liberté-Philo ou Forum de Philosophie qui, incidemment, n’ont pas eu la même patience que moi à ton égard.

Pour F.D.P., tu es mal informé, c'est moi qui ai claqué la porte. Et longtemps après ma demande de radiation, mon compte est resté actif.

Bergame a écrit:Mais le premier, lui, expose un fait biologique. Pour preuve : Même la PMA nécessite, que je sache, un spermatozoïde et un ovule. La différence sexuelle est donc bien, encore, une condition à la vie –et ce, même pour les couples gays.

Le cancer, mille enfants par an en France dont le sexe pose problème à la naissance, etc. ad libitum et ad nauseam aussi c'est des faits biologique;, etc. On sait aujourd'hui à partir d'un ovule seul déclenché les processus qui aboutissent à l'oeuf. Des expériences concluantes, avec naissances donc, ont déjà été faites chez l'animal, des mammifères. Mieux. On peut aujourd'hui créer un oeuf à partir d'autres cellules que sexuelles. D'ailleurs, il y a un phénomène naturel similaire, la parthénogenèse, où des populations animales uniquement composées de femelles ont des petits. Récemment, un grand aquarium européen a eu des petits requins. Le " souci ", c'est que cet aquarium ne possède pas le " garçon " idoine.

la névrose, c'est " naturelle " ( Ce n'est pas moi qui le dit mais les psys. ), mais j'ajoute des guillemets relativistes : c'est " naturel " dans la mesure de notre ignorance quant à Soi. Et à ce sujet, manifestement, depuis un siècle on progresse. Et ça ne fait que commencer. Le " Sexe " n'a absolument plus rien de naturel chez notre espèce, d'où la majuscule et les guillemets. Le Sujet, ses Intentions névrotiques constitutives, ont complètement assujetti, mis à leur service, notre sexualisation naturelle, pour pouvoir actualiser de cette façon privilégiée les dites Intentions. C'est attesté, on ne peut plus manifeste, formellement, chez les sexualités hétérodoxes. Mais j'ai pris soin de dire " formellement ". A l'examen, les sexualités formellement orthodoxes, réservent de " somptueuses " surprises, d'autant plus qu'elles sont innatendues ! Nous irons vers la fourmilière, par le haut, par la connaissance. Chez les aliénés il n'y a que les cas les plus graves. La chose psy y fait ses gammes et tente de progresser. On patine un peu, mais il en viendra forcément pour arranger cela. Par exemple, tous les psys aujourd'hui savent que le racisme est un avatar névrotique, le réinvestissement, la réorientation, qualitatifs et quantitatifs, d'Intentions constitutives du Sujet ( Le " bon vieux " Bouc-Émissaire ", pas seulement biblique, les anciens hébreux empruntent la pratique à leurs voisins qui pratiquaient bien avant l'apparition du premier hébreu ! ). Il ne fait absolument aucun doute que la connaissance est un poison irréversible et mortel pour le " Vieux Monde ", à moins qu'il ne s'auto-détruise, bien sûr. Pour finir, un " petit " rappel, ça fait au bas mot 15 000 ans que notre espèce prend des " libertés ", on va le dire comme ça, avec la nature ( Sans majuscule, version scientifique. ). Je ne vois pas très bien, sauf extinction, pourquoi ça s'arrêterait.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4327
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par Bergame le Ven 13 Oct 2017 - 9:13

Mais bien sûr, ma bonne dame ! Tiens, tu me fais penser aux climato-sceptiques, quand on leur parle réchauffement, environnement, ils répondent : "Mais depuis que l'homme sait faire du feu, il dégage du dioxyde de carbone dans l'atmosphère ! C'est comme ca pis c'est tout ! C'est le Progrès !"  Rolling Eyes
Comme tu dis, on ne voit hélas pas très bien, sauf extinction, pourquoi ca s'arrêterait.

Bref, néopilina mon ami, parlons peu mais parlons bien. Hks a écrit :
Sauf pour un optimisme scientiste assez borné, personne ne nie qu'il y a des problèmes éthiques.
Alors est-ce que, toi, tu identifies dans tout cela, PMA, manipulation génétique, ingénierie du vivant, etc. des problèmes éthiques, ou pas ? Est-ce que, quand même, il y a des questions qui se posent, selon toi, et lesquelles ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2971
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par Bergame le Lun 16 Oct 2017 - 12:17

Ton embarras à répondre semblerait témoigner d'une aporie. Tu réalises peut-être qu'il existe une contradiction forte entre diverses positions que tu défends. Car, évidemment, tant qu'on pense superficiellement chacune de ces positions, en en restant essentiellement à l'énoncé de principes métaphysico-idéologiques défendus à coup de "tous ceux qui pensent pas comme moi, c'est rien que des fascistes", on ne se met pas en situation d'apercevoir les contradictions. Mais lorsqu'on prend le temps de penser un peu sérieusement ces problèmes, de descendre dans l'analyse, on se rend compte qu'à un certain niveau de profondeur dans la régression causale, il existe effectivement des contradictions.

Peut-être comprends-tu donc davantage, maintenant, ce que je voulais dire par les remarques que tu as citées :
Bergame a écrit:Ce qui se passe, selon moi, c'est que nos amis n'assument pas que l'évolution de la thématique de la Liberté et de l'Individualisme est en train d'arriver à un point où elle n'est plus soutenable, socialement et, précisément, moralement. La liberté individuelle, celle-là même qui est garantie par toutes les législations prenant appui sur la doctrine des Droits de l'Homme et, plus généralement encore, la doctrine du Droit Naturel, devient un hybris. Oui, en quelque sorte, cette doctrine est en train d'arriver à un point d'auto-contradiction et se retourne contre elle-même.
Le Progrès a consisté en effet, comme tu le proposes, en un affranchissement toujours plus poussé des déterminations naturelles, et cet arrachement progressif de l'Homme à la Nature a été compris comme la conquête de sa Liberté. Et de fait, l'abolition de ces contraintes naturelles a étendu, chaque fois un peu plus, le champ des possibles, ouvrant de plus à la conquête de nouvelles frontières, chacune de ces conquêtes constituant une avancée de la connaissance sur le monde, l'environnement, et l'homme lui-même. Et lui donnant chaque fois davantage de maitrise sur ces éléments.

Mais comment ne pas voir où nous en sommes arrivés ? A un point où l'Homme s'est tellement arraché à son environnement naturel qu'il a construit un monde strictement humanoïde qui parasite la biosphère et en constitue aujourd'hui la plus grande menace. Qu'il maitrise si bien la nature qu'à force de l'exploiter, il en épuise les ressources, à commencer par les autres espèces du vivant. Bien sûr, les scientistes cyniques nous disent que le vivant se nourrit du vivant, c'est la règle, mais qui ne voit que l'Homme, en consommant plus vite que les capacités de régénération, en est au point où il détruit ce monde ?

Et de plus, cette exploitation concerne l'Homme lui-même, en tant qu'il lui reste un résidu de naturalité. A e point, oui, on peut citer Marx, parce que son analyse du Travail est remarquable à cet égard : La transformation de la nature est aussi une transformation de l'homme lui-même. En l'occurrence, la maitrise des contraintes naturelles et leur affranchissement ouvre à chaque étape à des potentialités, des "innovations", que ceux qui les maitrisent transforment en avantages concurrentiels, utilisables soit dans le cadre de la compétition pour les ressources (on sait que l'industrie militaire a toujours été l'un des moteurs de la recherche scientifique) soit dans le cadre de l'échange économique. Chacune de ces "innovations" donne lieu à la création d'un marché, et nous savons que l'ingénierie du vivant, certes, va permettre de réaliser de nouveaux progrès médicaux, va donner la possibilité à des individus qui ne pouvaient pas avoir d'enfants à "l'état naturel" d'en avoir s'ils le veulent, mais va aussi donner lieu à un marché de l'optimisation de l'homme qui ne sera certainement pas sans conséquences sur nos sociétés. Pour prendre un seul exemple un peu concret, qu'est-ce que signifieront les concepts d'"égalité" et de "démocratie" dans des sociétés où les plus riches auront la possibilité d'optimiser leurs performances neuro-cognitives et/ou neuro-physiologiques ? Oui, il y a des individus qui, bientôt, se verront offrir la possibilité de devenir des mutants, des demi-dieux, plus grands, plus beaux, plus puissants, plus intelligents et de donner naissance à une descendance porteuse des mêmes caractères. Leur supériorité sur leurs contemporains ne sera plus uniquement financière, économique, "sociale" en un mot, elle sera physique, intellectuelle -"naturelle" en un mot.  Oui, il y a des individus qui, bientôt, se verront offrir la possibilité de créer une nouvelle race d'êtres supérieurs.

Quand nous en serons là, que feront les néopilina ? Sans doute, ils hurleront au fascisme et au nazisme -comme d'habitude. Mais se souviendront-ils que, quelques années plus tôt, quelques décennies au mieux, ils appelaient bruyamment à l'affranchissement de toutes les contraintes naturelles, au nom du Progrès et de la Liberté ? Et que, pour des raisons strictement idéologiques, qui en restaient à la lutte entre Science et Religion du XIXe s., ils étaient sourds à toute réflexion, toute pensée, toute tentative de discussion sur le sujet ?
La "moraline", néopilina ! Tu te rends compte ?  Rolling Eyes

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2971
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Procréation Médicalement Assistée

Message par Vanleers le Lun 16 Oct 2017 - 15:40

Vient de sortir en librairie, sous le titre La part d’ange en nous. Histoire de la violence et de son déclin, la traduction en français d’un ouvrage de Steven Pinker.
Laurent Joffrin en fait une présentation qu’on peut lire en :

http://www.liberation.fr/debats/2017/09/19/histoire-de-se-reconcilier-avec-l-humanite_1597469

J’en cite le premier et le dernier paragraphe :

Laurent Joffrin a écrit: Voilà un livre qui nous réconciliera - un peu - avec l’humanité et qui est, peut-être, pour cette raison, l’essai le plus important de cette rentrée. Sa thèse s’énonce facilement : au fil des siècles, la violence entre les humains, qu’il s’agisse des guerres, de la criminalité, des relations personnelles, de l’attitude envers les animaux ou de l’éducation des enfants, n’a cessé de régresser de manière spectaculaire. Malgré des rechutes, des accès d’agressivité soudaine, des retours en arrière transitoires, un «processus de civilisation» s’est développé depuis les premiers temps de l’humanité jusqu’à aujourd’hui, pour faire du monde contemporain le plus sûr, le moins guerrier, au fond le plus humain, qu’on ait connu depuis l’origine des temps.
[…]
Bien sûr, les spécialistes ne manqueront pas de soulever telle ou telle objection, de contester tel ou tel sous-entendu, par exemple sur l’effet pernicieux de la libération des mœurs dans les années 60. Mais, globalement, une telle démonstration adresse à tous un message politique clair, à rebours de tant de réquisitoires horrifiques contre la modernité, de tant de déplorations nostalgiques sur les vertus du temps passé : oui, l’humanité progresse ; oui, elle parvient à réduire, par les lois, par la raison, par le changement des mentalités, par l’effet de ce qu’on appelle bien à tort «la bien-pensance», les aspects les plus lugubres de son activité en ce bas monde.

Tout ne va pas si mal que ça.

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum