Est-ce le cerveau qui pense ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Est-ce le cerveau qui pense ?

Message par kercoz le Lun 23 Oct 2017 - 8:22

baptiste a écrit:......, objectivement le microbiote intestinal et diverses hormones participent eux aussi au processus de penser. …

Effectivement, la sérotonine qui participe à l'agressivité et sa "recapture" qui elle autorise la socialisation en freinant l' agressivité et donc influe sur les processus de pensée, est produite autant par l' intestin que par le cerveau :
http://www.gutmicrobiotaforhealth.com/fr/mieux-connaitre-la-serotonine-interview-avec-elaine-hsiao-specialiste-de-laxe-intestin-cerveau/

"""""""Les chercheurs savent que le cerveau et l’intestin communiquent constamment . Le rôle du microbiote intestinal dans cette communication est un sujet brûlant dans le monde de la recherche scientifique. Des études plus approfondies focalisées sur les mécanismes de l’interaction intestin-cerveau, menées par Élaine Hsiao ou d’autres chercheurs de par le monde, pourraient dévoiler comment les microbes intestinaux influent sur le cerveau et le comportement.""""""""

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2464
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce le cerveau qui pense ?

Message par maraud le Lun 23 Oct 2017 - 9:00

Baptiste a écrit:Il faudra bien finir par admettre un jour qu’il n’y a pas de pensée sans corps pour la penser...

On peut donner au siège de la pensée un extension du cerveau vers le microbiote ( le cerveau entérique etc.Et, du temps qu'on y est, évoquons aussi, pour les plus curieux d'entre nous les somatides/ microzimas); mais pourquoi est-ce que la limite devrait-elle être l'enveloppe corporelle: qu'est-ce que l'organe peau a de si " étanche"..?

Les poumons respirent quelque chose qui est extérieur au corps, les yeux voient ce qui est extérieur au corps, etc; le vol de l'oiseau intègre l'air, la pousse de l'arbre intègre le rayonnement solaire...Donc: d'accord sur le fait que ce n'est pas le cerveau qui pense, mais pas d'accord pour dire que le creuset de la pensée est le corps.

Il faudra bien finir par admettre que les choses ne commencent et ne se terminent pas nécessairement là ou commence et s'arrête notre intérêt du moment. Si notre interprétation est utilitariste, elle sera toujours limitée ( ce qui, je te le concède, a l'avantage de ne pas être métaphysique quand on s'est persuadé que la métaphysique ne peut être , elle aussi, dirigée par la logique psychologique).



Baptiste a écrit:L’homme est la seule créature qui refuse d’admettre d’être ce qu’elle est...

Il est clair que si l'on me dit que je ne suis qu'un corps; je vais refuser d'être cela. Ne pas savoir ce que l'on est, et, refuser ce que l'on est; ce n'est pas la même chose. Peut-être voulais-tu dire que l'homme ne parvient pas à savoir ce qu'il est, car sauf suicide, il doit bien admettre d'être, au moins, cette corporéité qui lui permet de ne pas admettre...

Baptiste a écrit:« La question « Qu’est ce qui nous fait penser ? » ne cherche ni causes, ni intentions » Arendt

Oui, et la question est métaphysique...: l'air qui pénètre nos poumons a-t-il une intention, est-il la cause de la respiration ? Le soleil, la pluie, le sol, ont-ils pour intention la pousse de l'arbre ? Un Dieu Infini et qui ,de fait,ne peut avoir ni cause ni intention, peut-il être autre chose que lui-même ?


On entend souvent les gens parler de Dieu, de la métaphysique etc, on les entend rarement parler de leur interprétation de Dieu et de la métaphysique, et finalement, ils sont ceux qui produisent les difficultés religieuses...( la métaphysique n'est pas la croyance religieuse; Dieu n'est pas le Monothéisme: ce ne sont là que des interprétations)



Perso, cela ne me dérange pas de croire que c'est la Nature qui me fait penser ( ça ne me dérange pas de m'imaginer à la place du poste de TSF qui émet une musique dont il n'est que le récepteur. Ce qui me dérangerait, en revanche,c'est qu'on vienne m'ouvrir en deux pour voir si j'abrite un petit orchestre)



avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce le cerveau qui pense ?

Message par maraud le Lun 23 Oct 2017 - 9:07

Kercoz a écrit:
"""""""Les chercheurs savent que le cerveau et l’intestin communiquent constamment . Le rôle du microbiote intestinal dans cette communication est un sujet brûlant dans le monde de la recherche scientifique. Des études plus approfondies focalisées sur les mécanismes de l’interaction intestin-cerveau, menées par Élaine Hsiao ou d’autres chercheurs de par le monde, pourraient dévoiler comment les microbes intestinaux influent sur le cerveau et le comportement.""""""""


Si la cellule nerveuse n'est pas l'élément premier qui constitue notre système nerveux; on risque en effet de devoir réviser pas mal de choses...



avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce le cerveau qui pense ?

Message par kercoz le Lun 23 Oct 2017 - 9:50

maraud a écrit:
On peut donner au siège de la pensée un extension du cerveau vers le microbiote .....


Intuitivement tu impliques une flèche du temps. Pourtant il est plus probable que le cerveau est postérieur à une organisation moins centralisée.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2464
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce le cerveau qui pense ?

Message par hks le Lun 23 Oct 2017 - 9:57

Maraud a écrit:On entend souvent les gens parler de Dieu, de la métaphysique etc, on les entend rarement parler de leur interprétation de Dieu et de la métaphysique, et finalement, ils sont ceux qui produisent les difficultés religieuses...( la métaphysique n'est pas la croyance religieuse; Dieu n'est pas le Monothéisme: ce ne sont là que des interprétations)

ben oui ...la demande  philosophique ambiante n'est plus trop exigeante...
( excusez l 'élitisme de ma déception)

et on dit "tout ça c'est daté". La pensée réflexive " tout ça c'est daté".

Hannah Arendt semblait avoir renoncé ( je dis "semblait" car je ne connais pas très bien et dans le détail les tenants et aboutissants de Hannah Arendt)

et donc à chaque fois qu' on va s' y référer ce sera chez moi ...sans  commentaires
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5594
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce le cerveau qui pense ?

Message par Vanleers le Lun 23 Oct 2017 - 10:06

baptiste a écrit: Les intuitions de Spinoza ou Leibniz furent géniales, elles ont participé à libérer la pensée de la métaphysique,  cela n’empêche pas qu’elle sont datées, elle ne peuvent nous suffire, sauf si faute de caractère on a besoin de se donner une doctrine, une justification.

Sur la route de la joie, il y a ceux qui se déplacent dans une voiture rapide et confortable et ceux qui vont à pied.
Vous, vous allez à pied (semble-t-il).
Marchez, mon ami, marchez. Si Dieu vous prête vie, peut-être arriverez-vous à temps.

Je prends les auto-stoppeurs.

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce le cerveau qui pense ?

Message par maraud le Lun 23 Oct 2017 - 10:30

kercoz a écrit:
maraud a écrit:
On peut donner au siège de la pensée un extension du cerveau vers le microbiote .....


Intuitivement tu impliques une flèche du temps. Pourtant il est plus probable que le cerveau est postérieur à une organisation moins centralisée.

Je disais juste que si l'on admet que le cerveau ( env. 1300 cm3) n'est pas , à lui seul, le siège de la pensée, pourquoi faudrait-il étendre cela à la seule enveloppe corporelle ? Pourquoi ne pas extérioriser les principes et mécanismes qui nous permettent finalement de dire: " je pense" ?

L'idée que la Nature est Intelligence, est-elle concevable, oui ou non ?
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce le cerveau qui pense ?

Message par maraud le Lun 23 Oct 2017 - 10:35

Hks a écrit:( excusez l 'élitisme de ma déception)

Qu'il faille s'excuser de cela ; voilà ce qui m'attriste et me fait rager de temps en temps. Nous sommes semblables, nous ne sommes pas égaux; tu n'as donc pas à t'excuser!
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce le cerveau qui pense ?

Message par toniov le Lun 23 Oct 2017 - 12:23

Baptiste :'' L’homme est la seule créature qui refuse d’admettre d’être ce qu’elle est, la question aujourd’hui est de savoir si ce refus, qui relève plus du psychologisme que du rationalisme, peut l’amener sur de fausses pistes ''.


…..…..............

Il me semble que ce refus est la conséquence directe du fait de penser : je vois ce que je suis et je peux - éventuellement - refuser ce que je suis. Il m'apparaît assez clairement que la pensée - qui produit les idées - ne peut que se retrouver , à un moment où a un autre, à l'étroit dans un corps physique. La pensée se déploie au delà du corps individuel et elle produit des effets dans le monde matériel.

toniov
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 27/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum