La connaissance en tant qu'émergence

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: La connaissance en tant qu'émergence

Message par hks le Dim 20 Aoû 2017 - 13:28

kercoz a écrit:Ce système auto-constitué résulte d' une auto-organisation à la fois interne ( organique) et externe ( boucle trophique, climat, ...).
C' est bien interne qui m'intéresse.
C est plus ou moins pensé commme à l'intérieur de frontières .
Comme s'il y avait une délimitation franche entre la cellule et son extérieur ( ou un corps animal et son extérieur)
Alors que l 'interne nest peut -être pas redevable d'une frontière spatiale laquelle est assez imprécise au demeurant.

hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6896
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connaissance en tant qu'émergence

Message par neopilina le Dim 20 Aoû 2017 - 14:05

hks a écrit:C'est bien interne qui m'intéresse. C'est plus ou moins pensé comme à l'intérieur de frontières. Comme s'il y avait une délimitation franche entre la cellule et son extérieur ( ou un corps animal et son extérieur ). Alors que l'interne n'est peut-être pas redevable d'une frontière spatiale laquelle est assez imprécise au demeurant.

Plutôt que de " frontière " donc, mieux vaut parler d'interfaces : ça sépare autant que ça relie. La peau de mon corps me sépare de Mon extérieur, mais elle m'y relie aussi en permanence : elle me délivre à tout instant des millions d'informations qui le plus souvent ne seront pas relayées consciemment, mais d'autres le seront, à un moment le soir, j'enfilerais un petit gilet, etc. ( Chaud, froid, brûlure, etc. ), sans parler des alvéoles pulmonaires ( Respiration, qualité de l'air, etc. ). La plupart du temps, on est en mode " pilote automatique ", autonome, et seulement en cas d'alerte on reprend, consciemment donc, les commandes. Forcément me dira t-on, le naturaliste ne conçoit pas de penser une quelconque créature sans penser son environnement.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4943
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connaissance en tant qu'émergence

Message par kercoz le Dim 20 Aoû 2017 - 14:38

hks a écrit:
kercoz a écrit:Ce système auto-constitué résulte d' une auto-organisation à la fois interne ( organique) et externe ( boucle trophique, climat, ...).
C' est bien interne qui m'intéresse.
.........
Alors que l 'interne n' est peut -être pas  redevable d'une frontière spatiale laquelle est assez imprécise au demeurant.

Cette frontière est bien sur illusoire, et elle l' est d'autant plus pour les espèces socialisée. L' interaction entre l'extèrieur ( boucle trophique) et l' intérieur ( entité vivante) peut même se constater sur 2 types d' interactions complètement différents:
- physiologique comme la diminution de la longueur de l' intestin autorisée par la prédominance carnée autorisant le poids d' un cerveau augmenté réclamant des calories en quantités supérieures.
- culturelle -sociologiques : l' inhibition de l' agressivité interne de l' individu permettant la proximité par des rites inhibiteurs et la réutilisation de cette agressivité pour l' usage du groupe ( agressivité entre groupes, domination, soumission, négociation, hiérarchisation). Sur ce domaine on peut insister sur l' aspect fractal et structurel : l' inhibition entre individu pour structurer le groupe peut se retrouver, similaire sans être identique pour inhiber l'agressivité entre groupe. Ce qui est remarquable c'est que si les rites inhibiteurs entre individus sont inconscients, ceux entre groupes sont conscients et donc passent dans le domaine du rituel.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3352
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connaissance en tant qu'émergence

Message par hks le Dim 20 Aoû 2017 - 15:52

à neopilina (et Kercoz d' ailleurs)

on pourrait alors penser que l' auto est liée aux liens!
 disons à la surface de sensibilité  qui si elle n'a pas de frontière précise matériellement, est une zone  de sensibilité
 
on perçoit et comprends l' extérieur  en ce qu il est ce qui n'est pas  le senti dans la zone sensorielle.(ce ressenti quel que soit où il est senti par exemple par le cerveau,  est néanmoins senti sur la peau  en cas de  brulure)

La zone sensorielle n'est pas facile a délimiter mais la sensation elle est facile à délimiter au sens où je ressens le froid  ou la piqure (ça c'est certain ).
La sensibilité et donc la compréhension d'un extérieur est un fait de conscience.

Admettons .

Oui mais l 'idée d'auto organisation a(avoir)cette idée d' extérieur et d’intérieur  .
Donc si je perds conscience,
est- ce que cette idée d intérieur  et d' extérieur est encore valide ?
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6896
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connaissance en tant qu'émergence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum