L' HISTOIRE, le Mythe des Modernes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L' HISTOIRE, le Mythe des Modernes.

Message par kercoz le Sam 8 Juil 2017 - 18:01

Les " primitifs " se désintéressent de l' histoire de leur histoire et de celle des autres. Leurs mythes suffit à diriger leur comportements en laissant à la raison une place nécessaire mais une place suffisante.
http://www.philo5.com/Les%20vrais%20penseurs/08%20-%20Claude%20Levi-Strauss.htm

""""""""""""""""" Les mythes et les règles de la vie sociale sont le matériau de base dans lequel Lévi-Strauss détecte les « invariants structurels ». Exemple ? La prohibition de l'inceste. Dans toutes les sociétés, cet interdit, en contraignant au mariage hors de la famille, assure le passage de l'homme « biologique » à l'homme en société. Voilà le type même de la structure invariante.

................................
Ce qui distingue « l'homme civilisé » du « primitif », c'est l'attitude devant l'Histoire, dit Lévi-Strauss. Les primitifs n'aiment pas l'Histoire, ils désirent ne pas en avoir ; ils se veulent primitifs plus qu'ils ne le sont véritablement. En fait, bien des événements ont bousculé les sociétés sauvages — guerre et paix, règnes et révolutions —, mais elles préfèrent en effacer les traces. Ces sociétés préfèrent se voir immuables, telles qu'elles se croient créées par les dieux. Chez nous autres « modernes », à l'inverse, l'Histoire est un objet de vénération. C'est par l'idée que nous nous faisons de notre histoire que nous cherchons à comprendre le passé, le présent et à orienter l'avenir. L'Histoire est, selon Lévi-Strauss, le dernier mythe des sociétés « modernes ». Nous arrangeons l'Histoire à la manière dont les primitifs arrangent les mythes : une manipulation arbitraire pour inventer une vision globale de l'Univers. .....................

En lisant ce texte j'ai de suite pensé à un livre trouvé dans mon stock. Un livre qui enquête sur toutes les phrases célèbres...qui n' ont jamais été prononcées.
La plus anecdotique est le fameux "Mot" de Cambrone. Ce mot fut vite célèbre du temps de l' auteur et comme il y avait à l' époque une polémique sur l' évènement, interrogé il refusa de confirmer ou d' infirmer son "mot". Celà se comprend au vu du ridicule de la situation réelle: Il se rendit de suite et enlevé à cheval par un ennemi. Le cheval fut tué au retour et il s'enfuit vers ses lignes.... Son adversaire courut le rechoper le le fit prisonnier.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' HISTOIRE, le Mythe des Modernes.

Message par pame le Sam 8 Juil 2017 - 18:43

kercoz a écrit:L'Histoire est, selon Lévi-Strauss, le dernier mythe des sociétés « modernes ». Nous arrangeons l'Histoire à la manière dont les primitifs arrangent les mythes : une manipulation arbitraire pour inventer une vision globale de l'Univers. ..................…

Sauf que les mythes, les croyances et leurs symboles, ce n'est pas ce que Lévi-Strauss a étudié, mais les mœurs, et que l’histoire révisée selon l’idéologie postmoderne, la post-vérité, devient mensonge.

_________________
Pour examiner la vérité il est besoin, une fois en sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut. (Descartes)
avatar
pame
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 220
Date d'inscription : 15/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' HISTOIRE, le Mythe des Modernes.

Message par kercoz le Lun 10 Juil 2017 - 12:02

pame a écrit:
kercoz a écrit:L'Histoire est, selon Lévi-Strauss, le dernier mythe des sociétés « modernes ». Nous arrangeons l'Histoire à la manière dont les primitifs arrangent les mythes : une manipulation arbitraire pour inventer une vision globale de l'Univers. ..................…

Sauf que les mythes, les croyances et leurs symboles, ce n'est pas ce que Lévi-Strauss a étudié, mais les mœurs, et que l’histoire révisée selon l’idéologie postmoderne, la post-vérité, devient mensonge.

Je ne comprends pas ce que tu veux dire. La phrase que je cite n' est pas de moi mais d' un spécialiste de Strauss qui le cite implicitement.
La corrélation entre mythe et histoire me semble pertinente.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' HISTOIRE, le Mythe des Modernes.

Message par maraud le Lun 10 Juil 2017 - 12:56



Je pense qu'il y a, en effet, une parenté entre le mythe et l'histoire, en ce que c'est toujours l'être humain qui interprète ses actions.

Le mythe se fondant sur l'interprétation de faits symbolisés et l'histoire sur l'interprétation de faits chronologiques uniquement, il y a dans les deux cas " interprétation"

Le mythe dit ce que devient l'individu lorsqu'il agit de telle ou telle façon; l'histoire dit: voilà ce qui s'est produit à la suite de ceci ou cela.

En cela, l'Histoire est une réduction du mythe, car elle ne se prononce pas sur ce qu'il faut ou ne faut pas faire ( et l'on comprend donc pourquoi l'histoire ne nous apprends pas si nous sommes devenus moralement meilleurs)

avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1004
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' HISTOIRE, le Mythe des Modernes.

Message par kercoz le Lun 24 Juil 2017 - 13:52

maraud a écrit:


Le mythe se fondant sur l'interprétation de faits symbolisés et l'histoire sur l'interprétation de faits chronologiques uniquement, il y a dans les deux cas " interprétation"




Il y a surtout "croyance" dans les deux cas.
La croyance aux mythes des anciens ou des autres culltures nous semble puérile ou ridicule . Nous ne remettons en cause l' histoire que sur ses marges. Ne serions nous pas dans un même niveau de "croyance" ?

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2399
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' HISTOIRE, le Mythe des Modernes.

Message par maraud le Lun 24 Juil 2017 - 14:01

Kercoz a écrit:Il y a surtout "croyance" dans les deux cas.
La croyance aux mythes des anciens ou des autres culltures nous semble puérile ou ridicule . Nous ne remettons en cause l' histoire que sur ses marges. Ne serions nous pas dans un même niveau de "croyance" ?

C'est le préjugé antique qui dévalorise les mythes anciens, or ce préjugé antique est un préjugé d'historien...Au reste, le mythe s'éprouve dans son interprétation pratique, alors que l'histoire ne nous apprend rien ( sinon que les "bons" historiens sont toujours de "bons" écrivains)
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1004
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum