Les concepts bibliques de vie, mort et résurrection.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les concepts bibliques de vie, mort et résurrection.

Message par Magni le Dim 11 Juin 2017 - 1:53

L'âme c'est la personne charnelle, et c'est bien son âme que l'on peut perdre dans la mort.
L'esprit est éternel, la chair est périssable.
Quoi qu'il se passe nous seront toujours en esprit, toujours cela veut dire au-delà de la fin des temps, sans limite. L'esprit de chaque personne est vivant, immortel, éternel et indestructible.


Pour garder son corps charnel, une solution est de ne pas mourir.
Énoch n'est pas mort, Ezéchiel n'est pas mort, pour y parvenir, il faut être parfait selon l'ancienne alliance, il faut être un Naziréen.
À ceux-là, parce qu'ils ont su maîtriser leur attitude comme si leur esprit était pur, on leur accorde d'entrer aux cieux sans passer par la purification, sans passer par la mort, la destruction du corps et la mise à nu de leur esprit pour examen de la couleur de la flamme de la psyché.

Énoch et Ézéchiel, ainsi que tous les saints, ont vécu (ou vivront) leur vie sur terre, puis après leur temps fixé, ayant rempli leur contrat, ils sont montés aux cieux et ils ont été rétribués (remises de diplômes honorifiques, harpes angéliques, trompettes célestes, défilé de l'armées des anges au pas cadencé et tout le tintouin). Après ça ils sont libres de faire ce qu'ils veulent de leur temps, y compris redescendre sur terre avec leur corps charnel pour fricoter avec les humains, comme les anges avant le déluge.
Dans la bible il est expressément interdit de parler aux morts, mais on peut s'adresser aux saint car ils ne sont pas morts, ils sont saints car ils se sont gardés de la corruption, ce sont des purs, des naziréens.



Tous les anges déchus sont morts, cela n’empêche en rien que tous les anges soient vivants. La vie est un état éternel, la mort est une transformation éventuelle intervenant à un moment de la vie. Mourir est une action, vivre est un état, le fait de pratiquer temporairement l'action de mourir n’empêche pas de continuer à vivre éternellement.
Avant le déluge, les anges pouvaient s'incarner sur terre et vivre des vies humaines. Ils pouvaient vivre sur la terre et ils en avaient le droit. Ils n'avaient pas le droit de corrompre l'humanité mais ils pouvaient le faire. Cela ils n'en avaient pas le droit, mais ils l'ont fait. En conséquence ils ont tous été tués dans le déluge et la possibilité de s'incarner sur terre leur à été enlevée.
Seule la chair est mortelle, l'esprit est métaphysique et éternel. Les anges qui se sont incarnés avant le déluge sont morts; ils sont semblables aux hommes qui ont vécus et sont morts.
Les anges qui ne se sont pas incarnés ne sont pas devenus mortels.



Jésus est un naziréen, il n'a pas goutté du fruit de la connaissance du bien et du mal et la loi que Dieu a mise sur les hommes compromis, leur imposant la mort et le jugement, ne l'atteint pas. Jésus n'a jamais usé de son libre arbitre, à aucun moment de sa vie terrestre il n'a fait autre chose qu'accomplir la volonté de son père céleste.

Quand Jésus eut accompli sa mission sur terre, il se trouvait à un moment critique de la vie de l'humanité, plutôt que de le faire monter aux cieux sans délai, les cieux sont descendus sur la terre, sous la forme de la colombe incarnant l'esprit saint, afin de pouvoir permettre à Jésus de rester sur terre, pour continuer à guider les humains.

Jésus n'est pas vraiment mort, il s'est laissé crucifier, et ensuite il est resté trois jours à se reposer dans une caverne parce qu'il avait mal aux dos à cause de la position très inconfortable que provoque la suspension sur un poteau de torture.
Après il est revenu, le retour du christ, c'était trois jour après la mise en scène de sa mort. Jésus n'a jamais disparu plus de trois jour, il est là depuis le début des temps, il s’est retiré du monde une fois pendant trois jour et il est revenu, et il sera là, présent avec nous et avec la création, jusqu'à la fin des temps.
Après ses trois jours d'absence, après que Jésus soit revenu sur terre, il s'est montré aux apôtres et il leur a fait voir qu'il avait un corps de chair, le même qu'avant d'être supplicié mais avec des traces de supplice en plus.

Ceux qui sont agréés par jésus pourront comme Jésus et comme les naziréens conserver le bénéfice de leur corps charnel, même s’ils ne sont pas naziréens. Cependant, s’ils ne sont pas naziréens, ils devront mourir et être jugés, puis ils seront changés afin d'être affinés, puis ils seront sauvés et prendront part à la résurrection sur la nouvelle terre, avec un nouveau corps.
Ceux-là ne pourront pas revenir sur la vielle terre avec une enveloppe charnelle, comme Énoch et les naziréens.



Les humains qui vivent sur notre vielle terre, mortels ou naziréens, y resteront jusqu'à la fin des temps, ce qui durera toujours si les forces du mal ne gagnent pas la terre et si la destruction finale n'intervient pas, dans ce cas, il y aura toujours de nouvelles naissances et de nouveaux esprits.
Si la terre est renversée, alors la fin des temps ici-bas viendra, tout ce qui fut issu de la poussière y retournera, y compris le corps des naziréens, mais pas leur esprit ni celui de tous ceux qui auront vécu.

Le destin de la vielle terre n'est pas entre nos mains, si la quantité de noms que Dieu à inscrit dans le livre de la vie est infini, la fin des temps viendra après un temps infini, c'est à dire jamais, même si c'est de plus en plus proche ; mais si la quantité de noms de cette liste est fini, quand tous les esprits auront vécu sur terre après avoir été incarnés et après avoir vécu leur temps fixé, alors viendra la fin des temps.

Si la liste est finie, le modèle standard sera vérifié, si la liste est infinie, c'est la génération continue qui sera vérifiée.
Dans le contexte de la bible, il y a incertitude sur le destin de la terre.
Il y a une prophétie biblique qui annonce la fin des temps comme il y a eut une prophétie biblique qui annonçait la destruction de Ninive, mais Ninive n'a pas été détruite.





Quand bien même la vielle terre durerait pour l'éternité, la nouvelle terre existe déjà et ceux qui mourront un jour sur la vielle terre y sont déjà réincarnés. Ce qui est au delà de la fin est aussi avant le début, la nouvelle terre et l'ancienne terre n'existe pas dans la même dimension temporelle. Tous ceux qui sont morts au cours des temps terrestre restent mort pendant un temps de durée nulle pour eux même et se réincarnent au même moment pour tout le monde sur la nouvelle terre, ainsi chacun retrouve ses proches, ses ancêtres et ses descendants. Ce moment ne peut pas arriver après le fin des temps car la fin des temps n'arrivera peut être pas, ce moment est donc déjà arrivé même s'il se situe après la mort de tous ceux qui ne sont pas encore nés.

Comme un photon qui voyage, il peut voyager pendant 15 milliard d'années pour l'observateur extérieur mais pour lui même la durée de son trajet est nulle. Le photon est émit au moment ou l'observateur le voit commencer sont trajet; puis l'observateur le regarde pendant 15 milliard d'années mais le photon, dans sa ligne temporelle personnelle, est déjà arrivé à destination depuis 15 milliard d'années.
Le photon et son observateur ne se situent pas dans la même dimension temporelle.






Jésus est né vivant certes, comme Énoch, et s’il n’est pas concerné par la réincarnation, c’est parce qu’il n’est pas concerné par la mort, comme Énoch.

Jean marchait sur la terre avec l’esprit d’Élie, lequel Élie, était mort, et devait revenir, mais ceci est une autre histoire.






PS : Tout ce que je dis ici est dans le contexte d’une exégèse biblique.
Vous pouvez contester ce que je dis dans ce sujet de conversation en montrant en quoi ce que je dis n’est pas en accord avec la bible.

Me dire que ce que je dis n’est pas la réalité ou me dire que vous ne croyez pas en la bible est purement hors sujet.

Le fait que la bible soit vraie ou fausse ou le fait qu’il existe d’autres points de vue que ce qu’exprime la bible ne change en rien l’exégèse de la bible et la logique interne du livre.
avatar
Magni
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 135
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 03/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les concepts bibliques de vie, mort et résurrection.

Message par neopilina le Dim 11 Juin 2017 - 2:21

Magni a écrit:PS : Tout ce que je dis ici est dans le contexte d’une exégèse biblique.
Vous pouvez contester ce que je dis dans ce sujet de conversation en montrant en quoi ce que je dis n’est pas en accord avec la bible.

Me dire que ce que je dis n’est pas la réalité ou me dire que vous ne croyez pas en la bible est purement hors sujet.

Le fait que la bible soit vraie ou fausse ou le fait qu’il existe d’autres points de vue que ce qu’exprime la bible ne change en rien l’exégèse de la bible et la logique interne du livre.

Tout à fait. Et je me permets de généraliser. Par exemple, quand bien même on s'affirmerait athée pour s'en justifier, écarter la théologie, l'étude des Textes sacrés, etc., c'est à dire, globalement, LE Dieu ( " Il n'y a de Dieu que LE Dieu et nous pouvons tous êtres ses prophètes ", Moi. ) est sans aucun doute l'excès scientiste le plus catastrophique. Il y a d'une part le sens, voilà, constitutivement, pour la science, et d'autre part le Sens, chacun chez soi et les vaches seront bien gardées ! Que chacun s'occupe de ses oignons, avoir la conscience la plus aiguë possible que quand l'on fait l'un on ne fait pas l'autre ( Un travers qui nous a coûté horriblement cher, et ce n'est pas fini. ) n'empêche pas qu'on se parle. Et là, je parie que ça sera fort fructueux.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( Il est, et ça suffit pour commencer. ) ET Suspect, parce que Mien ". Moi.
" Savoir guérit, forge et détruit tout ce qui doit l'être " ou équivalent " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4055
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les concepts bibliques de vie, mort et résurrection.

Message par Vanleers le Dim 11 Juin 2017 - 9:33

Magni a écrit:
Jésus n'est pas vraiment mort, il s'est laissé crucifier, et ensuite il est resté trois jours à se reposer dans une caverne parce qu'il avait mal aux dos à cause de la position très inconfortable que provoque la suspension sur un poteau de torture.

L’Evangile selon les Pieds nickelés.

A voir aussi « La Passion considérée comme course de côte » de Jarry : un classique.

Vanleers
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 340
Date d'inscription : 15/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les concepts bibliques de vie, mort et résurrection.

Message par Magni le Dim 11 Juin 2017 - 10:27

Vanleers a écrit:
Magni a écrit:
Jésus n'est pas vraiment mort, il s'est laissé crucifier, et ensuite il est resté trois jours à se reposer dans une caverne parce qu'il avait mal aux dos à cause de la position très inconfortable que provoque la suspension sur un poteau de torture.

L’Evangile selon les Pieds nickelés.

A voir aussi « La Passion considérée comme course de côte » de Jarry : un classique.

As-tu voulu dire quelque chose intentionnellement ?

Les pieds nickelés font ils de l’exégèse biblique ?

Pour critiquer une exégèse biblique on doit s'appuyer sur la logique biblique, pas sur la logique des pieds nickelés.
avatar
Magni
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 135
Localisation : Complètement à l'ouest
Date d'inscription : 03/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum