L' Individualisation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L' Individualisation.

Message par kercoz le Sam 10 Juin 2017 - 14:25

Une des caractérisation évidente de la modernité est l' individualisation de l' individu. L' Individu se "libère" des contrainte du groupe originel. Un point de vue optimiste de ce constat, celui des "lumières" serait qu' il se libère d' une aliénation pour accéder à une réalité plus objective. On retrouve là le thème de la caverne ou la transition objet/sujet de Foucault.
J' ai tenté de développer ailleurs, la spécificité humaine qui consisterait à induire des cultures divergentes, par itérations. Cultures divergentes dans le "but" de se substituer à une altérité spécifique devenue absente.
Je voudrais ici proposer la thèse que de façon fractale, l' individu, perdant les contraintes du groupe, poussé à l' individuation, va, de la même façon et par itération, induire une pseudo culture individuelle, et bifurquer des autres cultures individuelles.
Cette autonomisation se ressent par exemple, dans l' incommunicabilité croissante des discussions de forum. Le fait de connoter négativement le concept de "lieu commun" en est aussi un signe.
En mettant en rapport ce constat d' unicité avec le but de l individuation qui est économique soit l' universalité, l' interchangeabilité, on constate une incompatibilité, une schysophrènie sans solution.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2190
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' Individualisation.

Message par maraud le Lun 12 Juin 2017 - 14:51


Pour moi, et ce pourrait être ma signature, l'être humain est un paradoxe sur pattes, de fait, à chaque fois que l'on croit saisir quelque chose d'univoque chez lui, c'est qu'il nous en manque le pendant "naturel". Ainsi l'individuation ne fait sens que par rapport au groupe.

Mieux: on pourrait même retourner radicalement la situation tout en conservant le paradoxe, avec par exemple l'idée de dividu.
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 789
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' Individualisation.

Message par kercoz le Mar 20 Juin 2017 - 11:21

maraud a écrit:
Ainsi l'individuation ne fait sens que par rapport au groupe.


Il y a en effet un paradoxe ou un antagonisme entre le désir de liberté de l' individu et la nécessité d' une aliénation des individus pour le groupe.
Pour toute espèce sociale, l'aliénation au groupe est une obligation vitale. Obtenue par souci compétitif envers d'autres groupes, cette aliénation ou pression coercitive doit se maintenir.
C'est l' aliénation "globale" ou moyenne du groupe qui est garante de la survie. Cette moyenne peut autoriser des modèles ou certains individus sortent du cadre moyen sans traumatiser l' ensemble.
La logique veut que si des individus s' octroient plus de liberté, cette moindre coercition devra être compensée par une augmentation de celle ci pour les autres individus. Ce qui remet en cause le coté vertueux de cette recherche d' individuation et de liberté.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2190
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' Individualisation.

Message par maraud le Mar 20 Juin 2017 - 11:52



Par un certain côté, l'homme est un animal hors normes, non pas qu'il échapperait aux lois de la nature, mais par le fait que la sûreté et la précision de l'instinct s'expriment très mal chez lui ( il est un peu fêlé...)

Alors, de deux choses l'une: soit on est "évolutionniste" et on considère que c'est une chance; soit on est suspicieux, voire décliniste, et on considère qu'il faut trouver le moyen de suppléer cette altération propre à l'homme. Sauf que, il y a une guerre idéologique par laquelle les évolutionnistes primaires arborent leur "fêlure du cigare" comme La solution, en sautant comme des cabris et criant à qui veut ou ne veut pas l'entendre que la science , non seulement, sauvera, mais améliorera le monde, en précisant que: ne pas accepter ce demi-mythe, c'est être obscurantiste, facho .....


Donc, soit l'on cultive la mauvaise foi conventionnelle, soit l'on admet la "fêlure du cigare".




avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 789
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' Individualisation.

Message par kercoz le Mar 20 Juin 2017 - 19:03

maraud a écrit:

Par un certain côté, l'homme est un animal hors normes, non pas qu'il échapperait aux lois de la nature, mais par le fait que la sûreté et la précision de l'instinct s'expriment très mal chez lui ( il est un peu fêlé...)


On peut aussi considérer que ce que tu appelle "fêlure" soit tres récente et ( pour ne pas rater un bon jeu de mot) soit plutôt une "failure".
Je veux dire que la recherche néguentropique d' une niche exploitable depuis sa récente solitude spécifique ( je rappelle mon hypothèse qui veut que l'altérité spécifique absente se remplace par une altérité culturelle), ait pu très bien "fonctionner durant des millénaires", puis partir en vrille avec la tentation étatique centralisatrice.
Chez les espèces sociale et chez l' espèce humaine pré néolithique l' efficacité des "rites" s'appuyant sur l' instinct, n' est plus à démontrer. Notre espèce a "boosté" une capacité culturelle latente qui a "fonctionné" assez bien tres longtemps. La situation actuelle montre l' impasse de cette tentative.Nous accorder une moindre rigidité comportementale entre individus ( qu' on ne peut même pas qualifier de "liberté" ) à induit des désastres divers et variés ..... Ce sauvetage du manque d'altérité passait par ouvrir une "boite à pandore".

( HS. Il parait que le seul "mal" qui ne se serait pas échappé serait l' "espoir" . Mais on peut difficilement qualifier l' espoir comme un "mal". En fait, ça viendrait d' une mauvaise traduction. En réalité c'est la "spéculation" qui ne serait pas échappée, la conjecturation..

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2190
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' Individualisation.

Message par maraud le Mar 20 Juin 2017 - 20:32


Oui, évidemment, on peu voir les choses de manière plus empathique envers notre propre espèce, mais cela demande un effort affligeant.

Mon autre option considère l'homme comme victime de quelque chose qui lui est extérieure, une dégénérescence généralisée du vivant, disons: quelque chose qu'on ne peut lui reprocher et qui l'altère. Il semblerait que les limites de la précision de réplication du génome humain est constatée par le fait que celui-ci accumulerait et conserverait les erreurs qui se produisent au fil des générations. Sous réserve, bien sûr, que ce ne soit pas une propagande pour nous vendre le transhumanisme ( dingue, tout de même, ce peu de confiance en l'Institution scientifique).
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 789
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum