Manipulations rhétoriques

Aller en bas

Manipulations rhétoriques

Message par Rêveur le Sam 25 Mar 2017 - 15:17

Vous avez remarqué un lieu commun, une tare, et qui vous agace, chez nos contemporains aujourd'hui ? Venez ici en parler, pour les percer à jour, et éviter aux autres de tomber dans ces pièges !
 Je commence. Je suis particulièrement agacé par la manie qu'ont les politiciens ces derniers temps (peut-être que je viens tout juste de le remarquer), de placer cette petite phrase : "...et dont je remarque qu'on en a très peu parlé dans ces débats / ces élections etc.", parlant du moindre sujet non évoqué qu'ils (ou plutôt leurs communicants) auront trouvé en cherchant un peu, non pour en parler (en général ils le disent sans en parler eux-mêmes) mais pour tacler les autres - par exemple Macron à la fin du dernier débat ; souvent aussi Le Pen, et je pense que tous l'ont à un moment ou l'autre pratiqué.

Edit : j'ai changé le titre et le principe, d'une part parce que je compte réutiliser l'ancien titre pour autre chose, d'autre part parce que je crois que l'horizon était trop restreint.

Le point Godwin, qui mérite un traitement à part, est discuté ici : http://digression.forum-actif.net/t1340-le-point-godwin

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manipulations rhétoriques

Message par sociopedro le Mer 5 Avr 2017 - 7:16

Je te remercie d'avoir créé un tel sujet :)
L'enjeu de la rhétorique que tu énonces a pour objectif de démarquer un acteur politique des autres. Le peu de nuance qui les sépare, des petits sujets doivent émerger pour les démarquer les uns des autres (pas grand chose sur le plan économique (sauf quelques candidats et encore...)

Comme toi, il y a une rhétorique qui m'agace pas mal et jouant sur les peurs. Il s'agit de l'abstention, fortement pointé du doigt par les acteurs politiques mais aussi par des partisans. Ne pas voter, c'est donner son vote à quelqu'un d'autre; s'abstenir, c'est faire le jeu du FN; l'abstention, c'est un vote pour le Front National... De toute manière, quoi que vous fassiez, tout fait le jeu du FN. Par ailleurs, il y a eu une publication d'un article d'un ancien physicien (Le physicien Serge Galam) traitant de l'abstention inavouée. A coup de formules mathématiques, l'hypothèse fait ressortir sa dimension scientifique et est comprise non plus comme une conjecture, mais comme une affirmation. Ainsi, des gens tentent d'exercer une pression sur les "indécis" car l'abstention mettrait en danger la société. Néanmoins, je me pose une question. En quoi les effets de l'abstention se focaliseraient seulement sur les résultats du FN et non sur ceux d'un autre parti ou de l'ensemble du corps électoral ?
avatar
sociopedro
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 16/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manipulations rhétoriques

Message par baptiste le Mer 5 Avr 2017 - 8:31

Tous les sondages ou enquête ont montré que le vote de abstentionnistes ne changerait rien au résultat final si on rendait le vote obligatoire. Le seul problème que soulève l'abstention c'est celui de la légitimité de l'élu lorsqu'il s'agit justement de prendre de mesures dites impopulaires.

Il ne faut jamais oublier que le électeurs veulent un message positif, un message d'espoir, du mieux, du plus et c'est pour cela que le candidats doivent à la foi se démarquer de leurs concurrents et vendre ce qu'ils savent être du vent. Parler vrai c'est courir droit dans le mur, donc on affirme parler vrai pour mieux mentir, car c'est toujours celui qui a le mieux menti qui a été élu. Les électeurs veulent qu'on leur raconte de belles histoires, ceux qui n'y croient plus et s'abstiennent sont tout simplement inexcusables à leurs yeux.

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1622
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manipulations rhétoriques

Message par maraud le Mer 7 Fév 2018 - 18:38



D'abord une petite précision sur le terme manipulation: la manipulation est , en Droit, une influence excessive. En cela, l'influence est autorisée mais la manipulation est interdite. Or, il est impossible de trancher nettement ce qui relève de l'influence de ce qui relève de la manipulation. C'est pourquoi les pervers trouvent à manipuler en faisant passer cela pour de l'influence. Le propre du pervers et de savoir s'engouffrer dans l'interstice qu'il y a entre ce qui relève de l'influence et ce qui relève de la manipulation. Le problème que pose cette forme de perversité, c'est qu'on ne constate son effet que lorsqu'il est trop tard; on peut définir le pervers comme celui avec qui on l'a dans le c.. à chaque fois qu'on y a affaire.

Est-ce que la manipulation est une influence mensongère ? La rhétorique qui accompagne l'influence étant de même nature que celle qui accompagne la manipulation, seule le but visé peut rétroactivement définir la si la rhétorique à été mise au service de ce qui est légal ou de ce qui ne l'est pas.

Platon à évoqué le " mensonge salvateur"; qu'en est-il du mensonge de confort ? En quelles circonstances le mensonge n'en est-il plus un ?

_________________
« Dans notre monde, il n'y aura plus de sentiments sauf la peur, la rage, le triomphe et l'auto-humiliation. Tout le reste, nous le détruirons - tout. » (George Orwell, 1984)
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1779
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manipulations rhétoriques

Message par nuem le Dim 25 Fév 2018 - 13:37

L'a peu près étymologie du mot pervers c'est : qui détourne. (sous entendu du sens premier, donc de la réalité factuelle). C'est apparue si je n'mabuse au début de la chrétienté romaine, dans le choix des évangiles reconnue parmi une myriade, et comme l'explique la série documentaire "apocalypse" (arté, que je recommande chaudement) c'est complètement politique!

Donc moi je me place sous ce mot pour répondre à la première question :
Moi c'est le non sens du sujet qui m’horripile, exemple :
Les français pensent que ... la suite est nécessairement fausse, puisqu'ils sont autres et multiples, mais personne de relève!
La vérité c'est que ... idem, traduire TA vérité, espèce d’indifférencié! Wink
plus rotor encore, question et réponse, pourquoi ceci, par ce que cela. c'est la fuite du je encore, mais par une technique rhétorique qui singe les manuels d'instructions.
On peut encore citer le "ces gens là" qui pointe non pas un groupe mais ce qu'on ne se sent pas être soi même, c'est flagrant et hyper violent en toute illusion de bienveillance.

La liste est encore longue, et si vous écoutez un discours de politiciens en vous concentrant sur le thème des sujets utilisés, vous verrez que c'est rarement le bon.
NB : j'ai entendu à la radio, source a retrouver, que les politiciens mentent moins quant ils utilisent le JE ... CQDF. :p

nuem
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 18/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manipulations rhétoriques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum