Humanisation de l'animal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Humanisation de l'animal

Message par caroline45 le Sam 25 Fév 2017 - 13:06

Bonjour,

Je suis étudiante en BTS et je dois rédiger une fiche philosophique ayant comme problématique :
Humaniser l'animal est-ce mécaniser le vivant ?

Voilà ce que j'ai rédigé pour le moment :

"Humaniser l’animal est-ce mécaniser le vivant ?


Humaniser est un terme qui signifie donner la forme, la nature humaine à un être, une chose, une divinité. Ce terme est souvent utilisé pour les animaux dont l’Homme va lui véhiculer des caractéristiques et des facultés humaines. Par ailleurs l’animal est en opposition à l’Homme, il est dépourvu de langage articulé et est un être animé. Dans le sens technique, mécaniser est le fait d’exécuter des tâches automatiques au moyen d’un dispositif mécanique ou d’une machine-outil, dans le but d’une plus grande production, ce qui remplace le travail de l’homme. Le vivant a les caractéristiques de la vie, par opposition à ce qui est inanimé, inerte ; il est mortel et tend à se reproduire.  La place de l’Homme par rapport à l’animal a posé quelques problèmes que ce soit scientifique ou philosophique. On peut alors se demander si humaniser l’animal est-ce mécaniser le vivant ?
Pour répondre à cette problématique, nous étudierons tout d’abord comment l’Homme vient à humaniser l’animal puis nous en dégagerons les excès, jusqu’où va cette humanisation et quelles en sont les conséquences. Enfin nous définirons ce qu’est la mécanisation du vivant et si humaniser l’animal joue un rôle sur celle-ci.

Nous faisons face à 63 millions d’animaux de compagnie dont plus de 13 millions de chats et 7 millions de chiens en France, qui est le pays de l’Union Européenne ayant le plus grand nombre. Ces animaux font l’objet d’une domestication en raison d’une longue période aux côtés des humains. Plus d’un foyer sur deux possède un animal que ce soit un chien, un chat, un poisson rouge ou un rongeur. Certains foyers préfèrent la relation avec leur animal qu’avec l’Homme  car ces animaux, et plus souvent les chats et chiens, apportent à leur maître un réconfort, des sentiments de sécurité et fidélité. Ils se veulent rassurant, et pouvant nous calmer. L’animal de compagnie casse aussi la solitude que peut avoir certaines personnes, et l’isolement social. Il demande du temps, il faut s’en occuper, le soigner. Cependant, des propriétaires vont jusqu’à considérer leur animal comme un membre de leur famille en se comportant comme un parent. On peut penser qu’il y a une déconnexion avec la réalité et que les propriétaires ne font plus la différence entre l’animal et l’humain. C’est alors que l’on va parler d’humanisation de l’animal."

Pouvez-vous me dire si je suis bien partie ?
Si vous avez des avis sur ce sujet n'hésitez pas.
Puis si vous connaissez des philosophes dont je pourrais prendre en référence.

Je n'ai jamais fait de philo donc je suis un peu perdue.

Merci beaucoup !!

caroline45
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 25/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humanisation de l'animal

Message par maraud le Sam 25 Fév 2017 - 14:57

Bonjour

La problématique que tu esquisses me semble la bonne ( mais il faut l'approfondir, car la victime sera nécessairement l'animal)

Humaniser, c'est interpréter comme humain(e); et c'est aussi faire entrer dans l'humanité. Aristote à qui l'on reprochait d'avoir fait un bon geste pour une méchante personne, aurait répondu: Je n'ai pas vu ses "qualités" ( bonnes ou mauvaises) mais son humanité.


Le problème tient, à mon avis, au fait que l'on ne va pas considérer l'animal comme une fin en soi ( concept moral chez Kant) mais comme un moyen de se faire plaisir, en ce sens que l'on va avoir des attentes, des exigences... de sorte que l'animal risque bien d'être transformé, jusqu'à , justement, ne plus avoir grand chose de naturel ( on risque bien d'en faire une "machine vivante": suffit de voir comment certains chiens sont sélectionnés pour des caractéristiques qui les empêchent de bien vivre: le boxer français avec son nez écrasé qui l'empêche de bien respirer, le yorkshire toy( autrement dit: jouet), avec sa petite taille n'est quasiment plus en mesure de se reproduire sans assistance vétérinaire...etc)

Ma conclusion serait assez brutale: fichez la paix aux animaux et si vous n'y parvenez pas, trouvez-vous une bonne corde.
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 727
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humanisation de l'animal

Message par neopilina le Sam 25 Fév 2017 - 15:22

Bonjour,

Je ne pense pas que ce forum soit le lieu pour une tel exercice.

Il y a cependant un très gros souci avec la question elle-même, dans la question, plus que maladroite, contradictoire : on peut faire un parallèle entre animal et vivant, alors que " humaniser " et " mécaniser " c'est contradictoire ( On réussit même à mécaniser l'homme : taylorisme fordien, etc. Un beau film de Charlot, " Les temps modernes ". De l'esclavage économique bien propre sur lui, très important. Pas d'oiseau mazouté dans le pelouse du siège social, pas de cadavres, en tous cas, pas dans le salon, etc. ).
Je te donne une piste. La Loi reconnait désormais que l'animal est un être sensible, etc., qui doit donc être traité en conséquence, décemment. Je sais bien que si tel poulet est venu au monde c'est pour être mangé. Il n'empêche, en vertu de la Loi donc, jusqu'à l'abattage et celui-ci inclut, il doit être traité décemment. " Mécaniser ", etc., le vivant on le fait déjà, et depuis longtemps. Mais donc dorénavant la Loi dit que ça ne doit pas être n'importe comment. Maintenant ? " Tu creuses " ( In " Le Bon, la Brute et le Truand ". ).

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3989
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humanisation de l'animal

Message par Bergame le Dim 26 Fév 2017 - 20:44

Oui, caroline, tu es sûr que c'est bien l'intitulé du sujet ? Cela semble un peu paradoxal.
De même, y-a-t-il une raison particulière pour que tu aies posté ce sujet en "sociologie" ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2766
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humanisation de l'animal

Message par caroline45 le Lun 27 Fév 2017 - 10:05

Bonjour,

Merci pour vos réponses à tous.
Pour vous répondre Bergame et Neopilina, ce qui est de la problématique c'est ma prof de philo qui me l'a donné.
Pourquoi l'avoir posté en "sociologie" c'est que je ne savais pas trop où le mettre désolé.


caroline45
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 25/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum