La gauche diversitaire

Aller en bas

La gauche diversitaire

Message par Bergame le Dim 11 Déc 2016 - 12:22

Le Monde de vendredi se fait l'écho d'un débat initié par l'universitaire américain Mark Lilla après l'élection de Trump. Voici quelques extraits de l'article publié à l'origine dans le New York Times et intitulé : "La gauche américaine prise au piège de la diversité" :


    Les Etats-Unis sont devenus un pays plus divers, c'est une évidence. [...] Mais comment cette diversité doit-elle se traduire en politique ? La réponse habituelle de la gauche depuis près d'une génération est que nous devons être attentifs à nos différences et les "célébrer". C'est un formidable principe de pédagogie morale -mais cela produit des effets désastreux quand un parti en fait le fondement de sa politique. [...] Tant qu'à mentionner des groupes aux Etats-Unis, il faut les mentionner tous. Autrement, ceux que l'on a oubliés s'en aperçoivent et se sentent exclus. C'est exactement ce qu'il s'est passé avec les Blancs des classes populaires et les personnes à fortes convictions religieuses. [...] L'obsession de la diversité à l'école et dans la presse a produit à gauche une génération de narcissiques, ignorant le sort des personnes n'appartenant pas aux groupes auxquels ils s'identifient, et indifférents à la nécessité d'être à l'écoute des Américains de toutes conditions. [...]

    Mais c'est au niveau de la stratégie électorale que l'échec de la gauche a été le plus spectaculaire, comme nous venons de le constater. En temps normal, la politique nationale n'est pas axée sur ce qui nous différencie mais ce qui nous unit. Et nous choisissons pour la conduire la personne qui aura le mieux su nous parler de notre destin collectif. [...]

    Pour la gauche, une lecture commode de la récente élection présidentielle consisterait à dire que Donald Trump a gagné parce qu'il a réussi à transformer un désavantage économique en colère raciste -c'est la thèse du whitelash, du retour de bâton de l'électorat blanc. C'est une lecture commode parce qu'elle permet de faire la sourde oreille à ce que ces électeurs ont dit être leur principale préoccupation. [...] Enfin la thèse du whitelash est commode parce qu'elle disculpe la gauche de ne pas avoir vu que son obsession de la diversité incitait les Américains blancs, ruraux, croyants, à se concevoir comme un groupe défavorisé dont l'identité est menacée ou bafouée. Ces personnes ne réagissent pas contre la réalité d'une Amérique multiculturelle (en réalité , elles ont tendance à vivre dans des régions où la population est homogène). Elles réagissent contre l'omniprésence du discours de l'identité, ce qu'elles appellent le "politiquement correct".

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3317
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche diversitaire

Message par Bergame le Sam 8 Sep 2018 - 20:11

Voici donc l'émergence de cette nouvelle gauche, qui prend l'exact contrepied de la gauche libérale-libertaire. BHL y verra sans doute l'avènement de cette "alliance rouge-brun" qu'il théorise depuis si longtemps (quoiqu'il n'est pas impossible qu'il ait tourné casaque entretemps), pour ma part (pardon de la comparaison) j'y vois une réponse cohérente à ce que j'ai appelé ailleurs "les deux faces d'une même médaille".

Sahra Wagenknecht est une figure de la politique allemande, une des fondatrices de Die Linke. A l'occasion du lancement de son nouveau mouvement "Aufstehen", elle a prononcé un discours sur l'immigration qui provoque de profonds remous dans une outre-Rhin chahutée par l'AfD et les mouvements d'extrême-droite.
Pour moi, Sarah a tout compris à la manière dont les libéraux utilisent la thématique de l'immigration pour justifier l'ouverture des frontières -aux hommes, mais aussi aux biens, marchandises et capitaux :
Chers camarades, nous sommes également d’accord pour dire que les guerres sont une cause majeure des mouvements de migration mondiaux. Et nous convenons que les personnes persécutées doivent se voir accorder l’asile […] Et nous sommes également d’accord sur le fait que les réfugiés de guerre doivent être aidés. Il n’y a personne dans Die Linke qui s’interroge à ce sujet […] Ce dont nous discutons, c’est de savoir si un monde sans frontières dans des conditions capitalistes peut vraiment être une revendication de gauche. Même là, il y a quelque chose qui n’est pas controversé. Nous défendons le droit des pays pauvres de défendre et de protéger leurs marchés, leurs économies, avec des tarifs douaniers contre nos exportations agricoles. Mais cela signifie aussi fixer des limites à la libre circulation des marchandises

Protéger les pays pauvres en réinstaurant des frontières donc, et contrôler les flux migratoires afin de limiter l'exil d'une jeunesse entreprenante et -paradoxalement- relativement aisée (car l'émigration, comme on le sait, représente un coût très élevé pour ces populations).
Mais aussi rétablir des frontières pour protéger les pays "d'accueil" :
« Ouvrir les frontières pour tous » est irréaliste. Et si la principale préoccupation de la politique de gauche est de représenter les désavantagés, alors la position No-Border est aussi le contraire de la gauche : Tous les succès dans l’apprivoisement et la régulation du capitalisme ont été combattus à l’intérieur des États, et les États ont des frontières. Ce n’est pas sans raison que la Fédération des industries allemandes se bat pour une loi sur l’immigration depuis des années. La migration de main-d’œuvre se traduit par une concurrence accrue pour les emplois, en particulier dans le secteur des bas salaires.

Et à ce sujet, Sahra Wagenknecht se réfère très justement au leader des travaillistes, J. Corbyn, et à l'américian Bernie Sanders :
Je cite Bernie Sanders : « Ce que la droite aime dans ce pays, c’est une politique d’ouverture des frontières. Amenez beaucoup de gens qui travaillent pour deux ou trois dollars de l’heure. Ce serait formidable pour eux. Je n’y crois pas. Je crois que nous devons travailler avec le reste des pays industriels pour lutter contre la pauvreté dans le monde. Mais nous ne pouvons pas le faire en appauvrissant la population de ce pays.»

Nous y voila enfin ! Une gauche vraiment de gauche, qui a bien compris que l'internationalisme et l'immigrationnisme étaient devenus le piège dans lequel les Libéraux l'avait enfermée.
Je ne peux m'empêcher de citer encore, en forme de conclusion :
Les personnes, qui sont persécutées, ont besoin de protection. C’est à cela que sert le droit d’asile, et il ne doit pas être mis à mal. Mais ceux qui veulent surmonter la pénurie de travailleurs qualifiés devraient plutôt investir plus d’argent dans notre système d’éducation.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3317
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche diversitaire

Message par neopilina le Sam 8 Sep 2018 - 21:05

Sahra Wagenknecht a fait sa thèse sur la lecture d'Hegel par Marx, un sujet qui m'a énormément intéressé fut un temps, ce thème est essentiel pour comprendre ce qu'est le marxisme.

Et quant à l'immigration, je suis strictement de son avis. Le discours libertaire sur l'immigration économique ne peut pas, ne peut plus, être entendu par des peuples occidentaux eux-mêmes mis à mal par le capitalisme. Du reste, nous connaissons tous les conséquences, l'Italie, dernière en date, la montée des populismes, de l'extrême droite. Le plus consternant, c'est que Macron, Juncker, et compagnie s'en étonnent. Il y a deux hypothèses pour expliquer cet " étonnement " et aucune d'entre elles n'est flatteuse pour eux. C'est directement de leur faute si " ça " monte.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5039
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche diversitaire

Message par Bergame le Sam 29 Sep 2018 - 17:17

Un bon article sur l'héritage que nous laisse cette "gauche diversitaire" : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sarcelles-le-laboratoire-du-vivre-separe_2036216.html

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3317
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche diversitaire

Message par Agathos le Mer 31 Oct 2018 - 22:00

L'alliance rouge-brun est la plus naturelle du monde. Car, on l'a bien compris, ce n'est pas à cause des idées qu'on diverge (ou du moins cette césure à cause de ces idées est une césure moindre). En revanche, on se rejoint si facilement, fasciste ou socialiste radical, sur le problème de l'anthropologie religieuse : le fasciste est un socialiste fascisant, autrement dit quelqu'un qui mise sur le social (donc par-delà le rôle – actuel – de l'Etat) pour mettre en place son ordre fantasmé. Nous touchons encore une fois à la question du sens. Il s'agit, et pour le fasciste et pour le socialiste, de « vivre totalement ». Et on ne vit totalement qu'en rebâtissant de conserve l'environnement grâce auquel la Vie totale est possible. Par conséquent, le religieux mise sur l'Etat et l'effet de sa coercition. Mais c'est une façon incongrue de chercher Dieu en diluant le sentiment qu'on en a en transvasant les idées religieuses de l'individu à la société, comme si, au fond, l'incapacité de trouver Dieu serait le fait des autres que de soi, allant ainsi à rebours de la maxime évangélique. De plus, comme l'opposition à l'Etat relève de la religiosité, l'appareil étatique sera toujours profondément insuffisant, ou sinon en discordance avec les convictions religieux du fasciste/socialiste – lequel n'aura de cesse de pourfendre l'Etat jusqu'à sa modification radicale. Car si le socialiste s'oppose au fonctionnement de la justice (c'est-à-dire à ce qui, dans l'Etat, se rapproche le plus de la religion), alors c'est le reste des étais des institutions qui est bon à détruire. Or que voulez-vous : on s'échine, on s'échine, et on omet (à tort) le rôle à jouer de l'individu. Les conditions de vie devraient être secondaires. D'ailleurs, indexer le retour de Dieu (quoi qu'on entende sous cette image – la disparition de l'Etat, l'avènement de l'ère purement communiste) sur les modalités de la société, c'est prendre des vessies pour des lanternes, et omettre totalement la notion de péché originel, présente çà et là dans toutes les religions à des fins non seulement sociétales mais aussi psychologiques.
avatar
Agathos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 14/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche diversitaire

Message par Bergame le Jeu 1 Nov 2018 - 5:02

Quel est le lien que tu fais avec le sujet de ce topic ?

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 3317
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche diversitaire

Message par Agathos le Jeu 1 Nov 2018 - 16:03

Rapport à ce que tu disais, mais j'ai oublié de citer.
avatar
Agathos
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 14/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche diversitaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum