Qui étaient les présocratiques ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui étaient les présocratiques ?

Message par maraud le Mar 11 Oct 2016 - 21:11

Je lisais, ailleurs, un sujet par lequel, l'auteur voulais en finir avec la classification qu'il trouvait arbitraire de : présocratiques.

Si j'en parle ici, c'est parce qu'il y a un point qui n'a pas été soulevé: ceux que l'on plaçait, arbitrairement ou pas, parmi les présocratiques avaient-ils une activité intellectuelle, spirituelle, ... autres que les philosophes "rationalistes" ( Socrate/Platon etc). Autrement dit: cette rupture historique, n'est-elle pas d'un autre ordre que " historique" ?

Sachant que Pythagore ( avec qui serait née le terme philosophie) à été formé à  "l'école égyptienne"; est-ce le mode de "savoir" ancien qui est circonscrit au " présocratisme" ?

C'est ce que je pense, car c'est  à l'évidence, le point historique de rupture définitive entre Tradition et Modernité.
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui étaient les présocratiques ?

Message par neopilina le Mer 12 Oct 2016 - 11:17

Socrate ( Même gravement déformé par Platon, il suffit de comparer avec les témoignages de Xénophon. ) et Platon sont très manifestement d'excellents, indécrottables, dialecticiens. Mais qui découvre la dialectique ? Ni Socrate, ni Platon, ni Gorgias, etc., mais bien Zénon d'Élée. Rien que là, l'avatar historique qui fait sérieusement commencer l'histoire de la philosophie et son étude avec Socrate/Platon a tout faux. Il n'y a pas de platonisme sans éléatisme, etc. Et cette liste est très très longue. S'il y a un tournant Socrate/Platon ( Et ils ne sont pas les seuls à l'illustrer, il y a notoirement Diogène d'Apollonie. ), c'est un glissement téléologique qui donnera chez Aristote une finalisme radical, le Dieu unique est philosophiquement sur les rails, son règne sera très long.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui étaient les présocratiques ?

Message par maraud le Mer 12 Oct 2016 - 20:12

Je reformule donc ma question: quelle différence y a-t-il entre les présocratiques et les autres ( que l'on nomme comment d'ailleurs: les "dialecticiens" ..?)?
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui étaient les présocratiques ?

Message par neopilina le Mer 12 Oct 2016 - 23:58

maraud a écrit:Je reformule donc ma question : quelle différence y a-t-il entre les présocratiques et les autres ...

Relis-moi bien : aucune. Il y a une solution de continuité. La dite différence, je l'ai dit, est un avatar historique qui se trouve ne pas être fondé. Non seulement Platon n'est pas compréhensible sans l'éléatisme mais aussi sans le pythagorisme, etc. Et je répète : " Et cette liste est très très longue ". Si on cherche le moment le plus fort, influent, etc., entre Thalès et Aristote, jusqu'au néoplatonisme qui en est littéralement imbibé, c'est l'éléatisme. C'est du moins mon avis.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui étaient les présocratiques ?

Message par maraud le Jeu 13 Oct 2016 - 20:23

Néopilina a écrit:Relis-moi bien : aucune.

Je t'ai lu, et je t'ai compris. Cependant, lorsque tu dis: " aucune", je ne suis pas satisfait car j'ai le sentiment que l'on peut, en effet, souligner ( plus ou moins approximativement) un changement dans la façon d'appréhender le monde dès les éléates, c'est entendu, mais plus particulièrement durant la période Socrate/Platon, et j'ajouterai que ce n'est pas Socrate le " jalon historique" de cette affaire, mais plutôt Platon. Nietzsche disait de lui qu'il était le plus beau produit de l'Antiquité... Je pense que tu as raison de dire que l'éléatisme est encore présent chez Platon; moins chez Aristote et encore oins par la suite.

Platon ne pourrait-il pas être le véritable "pivot" entre cette période que je nommais plus haut Tradition et celle qui suit: la Modernité ?
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui étaient les présocratiques ?

Message par neopilina le Jeu 13 Oct 2016 - 22:48

maraud a écrit:... et j'ajouterai que ce n'est pas Socrate le " jalon historique" de cette affaire, mais plutôt Platon ... Platon ne pourrait-il pas être le véritable "pivot" entre cette période que je nommais plus haut Tradition et celle qui suit: la Modernité ?

Tu ne dis pas pourquoi.
Je m'en tiens à ce que j'ai dit : on observe à Athènes à cette période une inflexion téléologique généralisée, culturelle, qu'illustrent, entre autres, Socrate, Platon, Diogène d'Apollonie, mais aussi des gens comme Euripide, etc.

Et tu dis aussi :

maraud a écrit:Je pense que tu as raison de dire que l'éléatisme est encore présent chez Platon; moins chez Aristote et encore moins par la suite.

C'est oublier que sans l'éléatisme, il n'y a pas de néoplatonisme !

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum