Création d'un sous forum "Membres"

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par Rêveur le Dim 3 Juil 2016 - 0:24

mumen, je n'ai dit nulle part que tu étais énervé ou agressif.
hks, l'esprit du forum, personne ne pourrait pleinement le définir. J'avais lancé des sujets sur ce thème (en particulier les tests sur le "Profil du Digressif"), le résultat n'était pas si clair. Bon, sans définition, on parvient néanmoins à s'y retrouver et à savoir en gros ce que nous sommes. Mais une proposition comme celle de mumen ne me semble pas évidemment contraire à cet esprit. Autant vérifier plutôt ce qu'en pense vraiment le forum. Certes j'avais déjà plus ou moins l'intuition que l'idée ne serait pas vraiment retenue. Mais je pensais aussi que l'idée ne serait pas traitée et comprise à fond. Je me demande s'il n'y a pas tacitement l'idée que le "sous-forum" comme dit mumen reflèterait l'esprit du forum entier. Alors que c'est censé être une partie accessoire. Un sous-forum/catégorie comme un autre - ou plutôt assez distinct certes, mais parmi les autres.

Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par Bergame le Dim 3 Juil 2016 - 0:38

hks a écrit:Aucune agressivité de ma part... un désaccord tout simplement.
Oui mais c'est pareil, pour lui. Tu le contredis, tu es méchant. Regarde, même Rêveur, il n'est plus très loin d'être agressif lui aussi.  lol

Allez, je ne suis pas complètement juste, c'est vrai que ma "sortie" était un peu dure. Mais j'assume que c'est ce à quoi me fait penser la prose de mumen : De la masturbation.

Du reste, je suis quand même un peu ennuyé d'apprendre que c'est une initiative de ta part, Rêveur. Quand tu prenais des initiatives sur la forme, j'étais pour, je trouvais que tu faisais bien, mais si tu commences à t'attaquer aussi au fond, à "l'esprit" du forum, ca me semble aussi plus contestable.
Digression est un forum de discussion, Rêveur. Il a été créé pour cela, et c'est ce qu'il est. Cela peut toujours évoluer, c'est certain, mais si ca doit évoluer, cela évoluera selon le souhait des contributeurs.

Et le conseil induit que je me permets de donner à mumen n'est pas méchant, du moins je le pense vraiment : C'est très facile de créer un blog. Ou même de créer un autre forum, correspondant davantage à ses souhaits, ses goûts, ses valeurs, etc. D'autres l'ont fait. Ce serait plus sympa que d'essayer de changer celui-ci qui, mine de rien, est important pour certains d'entre nous.
Enfin, peut-être...

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2979
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par Rêveur le Dim 3 Juil 2016 - 1:02

Bergame a écrit:Du reste, je suis quand même un peu ennuyé d'apprendre que c'est une initiative de ta part, Rêveur.

 Pas tout à fait, c'est plutôt une initiative qui a des antécédents chez moi et qui par ailleurs a émergé d'une discussion entre mumen et moi. Mais c'est quand même une idée de mumen.


Bergame a écrit:Quand tu prenais des initiatives sur la forme, j'étais pour, je trouvais que tu faisais bien, mais si tu commences à t'attaquer aussi au fond, à "l'esprit" du forum, ca me semble aussi plus contestable. 
Digression est un forum de discussion, Rêveur. Il a été créé pour cela, et c'est ce qu'il est. Cela peut toujours évoluer, c'est certain, mais si ca doit évoluer, cela évoluera selon le souhait des contributeurs.

 Quand j'intervenais sur cette question de l'esprit du forum, ce n'était pas en tant que modérateur. Je me contente de discuter avec vous d'une proposition de mumen. Que je sache, je fais partie de ces contributeurs qui peuvent exprimer leurs souhaits.
 Mais tu dis peut-être ça en pensant que c'est moi qui ai eu l'idée, qui est bien celle de mumen (qui exagère mon investissement dans la discussion que nous avons eue, ce pour quoi j'ai pensé à lui dire de ne pas exagérer, sous-entendu à mon avantage - avant que les désaccords se montrent de plus en plus manifestes dans les commentaires). Mais, j'insiste, nous ne discutons pas ici des modalités de la création d'une futur sous-forum dont j'ai eu l'idée avec mumen. Je discute avec vous de sa proposition, et si elle n'est pas retenue, ou plutôt comme elle n'est pas retenue, elle ne sera pas mise en place, et c'est aussi simple que cela.

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par kercoz le Dim 3 Juil 2016 - 8:59

L' interdiction est toujours un échec. Comme pour le capitalisme, il est plus pertinent de le rendre sans intéret que de l' interdire.
Je réitère ma proposition qui est déja faisable :
- celui qui ouvre un fil sur un thème qu'il veut développer sans être perturbé le signale au début
- par manque de visibilité ce souhait risque de n' être pas respecté....possibilité de le verrouiller au seul auteur.
- l' initiateur ouvre un fil de commentaire qui peut critiquer ses écrits. Il y participe ou non, en tient compte ou non.
- La seule sanction, archaïque ( qui curieusement réapparait sur les forums apres des millénaires ..) c'est la sanction d' invisibilité.

Normalement, sans réactions des participants ( je parle d' un individu "normal"), l' intervenant se tarit de lui même.

Il est vrai qu' on retombe dans le cas précédent. Celui qui veut se servir du forum comme support de blog, se contrefout de l' invisibilité locale s'il accède à une visibilité globale ( en clair squatter la notoriété du forum).
Retour à la case départ....il est nécessaire d' avoir un dictat "éclairé" qui puisse fermer le fil intrusif ....le problème se ramenant au problème général du modérateur : ne pas investir son propre affect dans son rôle.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2510
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par poussbois le Dim 3 Juil 2016 - 11:59

Haaaa on y vient.

Mais, messieurs, enfin kercoz, car de ce que j'ai compris ni mumen, ni Rêveur n'ont fait cette proposition, Digression n'a pas vocation à accueillir tous les coucous de la terre.
Il ne s'agit pas d'interdire, mais de ne pas modifier un fonctionnement très sain et très louable : garantir l'échange. En l'occurrence, et c'est amusant cette manipulation du jeu de miroir que tu imposes comme souvent, c'est toi qui veut interdire quelque chose (le droit de réponse), pas Digression qui veut au contraire libérer la parole avec tous les risques que cela comporte. Une nouvelle fois, mésinterprétation et manipulation, contradiction évidente et discours chaotique. Bref, y a du boulot...

Si tu veux créer un blog, libre à toi. Ca permettra de vérifier l'écho de ton système et ta capacité à intéresser les internautes autrement qu'en faisant le squatteur. Comme vous l'aurez tous remarqué, ceci n'est pas un blog. Et je serais tout à fait contre de permettre à des parties de forums de s'émanciper des règles générales qui nous concernent tous.

Tient, une petite question : si tu recherches de la notoriété, pourquoi ne fais-tu pas la même proposition à FdP (j'adore ces initiales, je pense qu'ils n'avaient pas fait le rapprochement au lancement du forum lol! ) ou sur Discussion.org. Ou alors produit ton blog et fais en la promotion sur FdP. Pour voir... lol

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par Rêveur le Dim 3 Juil 2016 - 12:50

Je tiens à répéter une chose, pour qu'on l'assimile bien, qui est que ce n'est pas parce que je suis presque le seul à m'intéresser à l'idée de mumen (et encore, ça peut surprendre, mais je voterais blanc quant à moi ; si tout le monde avait accueilli favorablement l'idée, j'aurais soulevé des aspects négatifs), que c'est ma proposition. Il y a des antécédents, certes, mais ça s'était réduit à un fil "Vos écrits" ou quelque chose comme ça, avec strictement aucune différence avec le reste du forum, simplement là pour accueillir des textes plutôt personnels mais plutôt philosophiques - par opposition à ceux plus littéraires pour lesquels il y a déjà une rubrique, que j'ai d'ailleurs utilisée moi-même. Et c'était tout, il y avait droit de réponse, pas de verrouillage, rien de particulier. C'est resté quelques jours jusqu'au MP de neo.

 Bon, à part ça, j'ai l'impression qu'on oublie bien vite ce que le forum a déjà et qui se rapproche de l'idée de mumen. J'ai mentionné le PhiloFight Club. Ce n'est pas tout. Il y a aussi Intersession. C'est très vieux, ça fait très longtemps que ça n'a plus été utilisé. Pourtant, une relation d'interdépendance avec Digression y était soutenue :


Intersession, https://intersession.wordpress.com/digression/, a écrit:Digression et Intersession

Nous avons fait le choix de limiter les commentaires sur ce blog car il fonctionne en relation d’interdépendance avec notre forum Digression.


Celui-ci traite de philosophie et littérature, sciences sociales et humaines, d’art et d’autres choses encore.

A la fin de chaque article, se trouve un lien menant directement au sujet-forum où l’article est débattu, commenté.
Dans l’idéal, ces discussions sur Digression peuvent permettre de réviser les articles sur Intersession, d’y ajouter des sujets en réponse, et les sujet du forum de servir par exemple de point de départ aux études, essais, performances artistiques publiées sur Intersession.

Néanmoins, les 2 espaces ont leur vie propre.
Si Digression est un amphithéâtre, Intersession peut être comparé à un laboratoire. Libre à tous de faire l’essai.

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par neopilina le Dim 3 Juil 2016 - 13:19

kercoz a écrit:
Je réitère ma proposition qui est déja faisable :
- celui qui ouvre un fil sur un thème qu'il veut développer sans être perturbé le signale au début
- par manque de visibilité ce souhait risque de n' être pas respecté....possibilité de le verrouiller au seul auteur.
- l' initiateur ouvre un fil de commentaire qui peut critiquer ses écrits. Il y participe ou non, en tient compte ou non.

Cent balles et un Mars !? T'es franchement meilleur quand tu déclines pratiquement le droit à la branlette intellectuelle.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4331
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par euthyphron le Dim 3 Juil 2016 - 14:03

poussbois a écrit:Haaaa on y vient.

Mais, messieurs, enfin kercoz, car de ce que j'ai compris ni mumen, ni Rêveur n'ont fait cette proposition, Digression n'a pas vocation à accueillir tous les coucous de la terre.
Il ne s'agit pas d'interdire, mais de ne pas modifier un fonctionnement très sain et très louable : garantir l'échange. En l'occurrence, et c'est amusant cette manipulation du jeu de miroir que tu imposes comme souvent, c'est toi qui veut interdire quelque chose (le droit de réponse), pas Digression qui veut au contraire libérer la parole avec tous les risques que cela comporte. Une nouvelle fois, mésinterprétation et manipulation, contradiction évidente et discours chaotique. Bref, y a du boulot...

Si tu veux créer un blog, libre à toi. Ca permettra de vérifier l'écho de ton système et ta capacité à intéresser les internautes autrement qu'en faisant le squatteur. Comme vous l'aurez tous remarqué, ceci n'est pas un blog. Et je serais tout à fait contre de permettre à des parties de forums de s'émanciper des règles générales qui nous concernent tous.

Tient, une petite question : si tu recherches de la notoriété, pourquoi ne fais-tu pas la même proposition à FdP (j'adore ces initiales, je pense qu'ils n'avaient pas fait le rapprochement au lancement du forum lol! ) ou sur Discussion.org. Ou alors produit ton blog et fais en la promotion sur FdP. Pour voir... lol
Je souscris pour ma part à 100% à ce message, suggestion perfide finale incluse!

_________________
amicus plato sed magis amica veritas
avatar
euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par poussbois le Dim 3 Juil 2016 - 14:18



neopilina a écrit:le droit à la branlette intellectuelle.


Ben, c'est dans la droite ligne non ?

Ce qu'on demande, ici, c'est d'assumer. C'est un forum assez cynique au final. La masturbation a tout ses droits, mais elle doit être pratiquée en public, comme Diogène ou Hipparchia.

En fait, il faudrait que j'arrive à distinguer ce qui relève du cynisme de ce qui tend plutôt vers le narcissisme, voire l'exhibitionnisme. Hipparchia n'est pas reconnue que pour ses copulations publiques. C'est sa répartie et la qualité de ses réponses qui justifient et expliquent cette vie naturelle. Diogène n'est pas reconnu que par ses masturbations sur l'agora, mais grâce à son exemplarité et à la justification quasi sans faille qu'il donnait à son mode de vie. Ce qui est impossible ici-bas, c'est l'expérimentation qui permettrait un retour empirique de ce que nous déblatérons à longueur de journée. En son absence, ne nous reste que la justesse et le cohérence du propos. Du moment où il y a une recherche de cohérence et une discussion honnête autour des apories relevées ou des points de désaccord, je veux bien me réconcilier avec tout le monde, Rêveur.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par hks le Lun 4 Juil 2016 - 1:50

rêveur a écrit:hks, l'esprit du forum, personne ne pourrait pleinement le définir. J'avais lancé des sujets sur ce thème (en particulier les tests sur le "Profil du Digressif"), le résultat n'était pas si clair. Bon, sans définition, on parvient néanmoins à s'y retrouver et à savoir en gros ce que nous sommes. Mais une proposition comme celle de mumen ne me semble pas évidemment contraire à cet esprit.

Tu m'obliges à être plus clair.

Certain estiment qu' ils n' ont pas ici  la vitrine suffisante pour faire valoir leur existence (philosophique).
Ils veulent y exister (ce que je conçois très bien), alors que rien n'oblige les autres à investir de leur temps dans cette existence
Je dis donc que la proposition de mumen me force la main, c'est du marketing .
Il n'est pas dans l'esprit du forum d' obliger à lire, encore moins à répondre.

Les participants lancent des bouteilles à la mer, elles sont trouvées ou pas.

Il n'y a pas lieu d' entraver la liberté de ce mouvement aléatoire par un montage qui exposerait préférentiellement certaines bouteilles (du genre d' une sous- rubrique sur la pensée d'un tel ou d'un tel .)

Pour ça on a déjà des sous- rubriques (si mal approvisionnées d'ailleurs) sur  Descartes, Spinoza... Kant ou Hegel  et autre Bergson j' en passe  qui  sont des pointures... pas des bouteilles.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5654
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par mumen le Ven 8 Juil 2016 - 19:46

Je suis venu ici, sur Digression avec une intention explicite qui tenait en une seule et unique question, je ne venais pas pour tenter de m'intégrer ici, c'est illusoire en étant qui je suis.

Pourquoi Digression ? Essayez de rechercher "forum philosophie Heidegger" et vous verrez que c'est le seul qui apparaisse.

Cette intention a dérivé ensuite vers un exposé : je donnais ma réponse à ma propre question. J'ai été lu et je n'ai pas été arrêté, c'est tout ce que je peux dire. La seule vraie question qui remue les personnes ici concerne la légitimité de cet acte, or il est complètement légitime. Tout le reste est péripétie.

Qu'ai-je obtenu en venant ici ?

Énormément. J'ai reçu bien au-delà de mes attentes premières, qui étaient de savoir ce que la pensée pointue de mon époque peut avoir à dire sur le mystère de la pensée heideggérienne. Je suis blasé de devoir dire, à l'exception géniale de euthyphron (dialectique), que j'ai été aidé par le forum majoritairement à son corps défendant. Je ne me plains pas, c'est déjà beaucoup, je remercie avec gratitude pour la force qui m'a été octroyée : ici, j'ai changé, ici je me suis amélioré.

Péripéties

Ma (longue) saillie sur le sous-forum Membres ne doit pas vous induire à penser à ma place. J'adore le thème de l'organisation des structures et comme j'améliore ma pensée quand j'écris, j'ai écrit. Je vois une plume et je digresse sur le vol. Ici la plume c'était le problème de l'administrateur Rêveur : comme j'y ai pensé souvent, je me laisse aller à faire une chose qui me plait et qui peut intéresser d'autres. C'est ce même schéma qui est à l'œuvre dans mon fil principal. Appeler masturbation ce genre de digression, c'est quelque part proposer un synonyme au nom de ce forum, non ?

Bergame est une personne spéciale ici. Il prend le rôle du chien de garde, il jouit à mordre les faibles et s'en vante. Ceci dit, il est aussi celui qui dit les choses, ce qui est à son crédit. Mais le silence du forum à ses agressions violentes le valide dans ses pires postures. C'est quand même assez dégueulasse de se défausser sur une personne qui maîtrise mal ses nerfs et/ou qui utilise des techniques de manipulation pour faire mal.

Le sous-entendu sado/maso/élitaire qui à lieu dans tous les forums disciplinaires est en action ici comme partout. C'est une dérive vicieuse originaire du monde scolaire performatif. Ce ne sont pas des individus pensants par eux même qui le font être, ce sont des individus obnubilés par un égrégore massif qu'il tient en laisse avec la peur panique de l'ostracisme et en respect avec son fouet, le ridicule.

Ma position dans le cadre "Digression" ne peut pas être perçue autrement, effectivement, que comme celle du coucou. Je le sais depuis longtemps. L'aspect tardif de cette révélation indique  quelque chose : c'est un éloge, car il semblerait qu'à l'instar du coucou, je sois parvenu à faire éclore mon œuf dans un nid, même si peu douillet, sans que l'on vienne le mettre en danger. Des éloges, paradoxalement, c'est Bergame qui m'en fournit le plus explicitement du monde, qu'importe l'emballage. Un jour il m'insulte et me crie "Tu as raison" et une autre fois il affirme que je suis parvenu à, dixit, "annihiler la critique". C'est un forum de quoi, ici, déjà ? À la base, la philosophie est logique, non ? Aristotélicienne, à priori, donc en accord avec la logique du tiers exclu. Si ce n'est pas NON, alors c'est quoi ? Bergame, seul dans sa folle sagesse le clame : OUI.

Concluons quelque chose

La vraie question est ainsi posée : qu'ai-je dit au cours de ces presque six mois ? Personnellement, je le sais, je me dois encore de faire l'éloge de ce lieu qui m'a permis, même à son corps défendant, une forme solide de validation de mes thèses. Une drôle de forme qui instrumentalise l'autorité connaissante, oui, mais dites moi, croyez-vous raisonnablement que j'ai eu le choix ?

Une réponse synthétique à ma thèse métaphysique de la part de gens qui se réclament de la philosophie et qui l'ont lue me parait assez normale. Je vous la demande :

S'il vous plait, messieurs, je serais très intéressé de recevoir vos appréciations sur la thèse contenue dans le fil « Il faut une méditation à contre-courant pour regagner ce qu'une mémoire tient pour nous, de toute antiquité, en réserve.».

Voyez la situation telle qu'elle est, et pensez-y.

Je veux que vous vous rappeliez, pour vous prévenir d'encore mal penser à ma place, que ce qui m'a intéressé ici en premier chef, c'est d'écrire et que je ne peux le faire que face à un lectorat rigoureux, exigeant et puissant - donc pas un blogue, Ok ? -. Vous avez été cela, lors d'un grand moment de ma vie, que j'ai dû en quelque sorte vous voler, oui, vous pouvez bien râler ! Ces écrits, le plan qu'ils contiennent, la non-invalidation qu'ils ont obtenus de vous, sont mon bénéfice, ils sont le fruit de ma lutte tenace contre un frein à l'évolution que vous représentez comme tout le monde quand vous servez l'égrégore sans réfléchir par vous même. Vous trouvez ridicule un type qui dit "Je voudrais changer le monde, j'ai une idée" et de cette intuition qui ne vient pas de vous, vous déduisez que tout ce qu'il dira sera ridicule, cela ne pourra pas être autrement. Voyez où se trouve le désastre, finalement, dans la mort prématurée par des soins méticuleux, de tout le différent, dans l'incapacité à l'accueillir. Et pourtant vous êtes ioniens, et pourtant vous êtes permissifs.

Techniquement parlant

Sauf modification du climat que je ne contribue pas - comment ? - à améliorer, c'est une des dernières fois que je vous importunerai ici. J'ai de la difficulté à penser que j'aurai une réponse sincère à ma demande, je crois en fait que je ne l'obtiendrai pas pour la simple raison que je ne devrais pas avoir à poser la question. Je ne viendrai pas dire que je le savais d'avance, que cela m'indiffère, ce serait mentir. Je dis que j'ai déjà reçu énormément ici et que je peux continuer mon chemin grâce à ça.

Le fil d'où je parle est mort pour moi, je n'ai rien à ajouter qui intéresse qui que ce soit sur son sujet initial. Il a finalement servi à une mise au point que j'avais imaginé faire sans savoir comment, merci Bergame, qu'il finisse sa vie ainsi. Le fil Heidegger sera terminé quand j'aurai posté le dernier message intitulé "Le Retour" et peut être un autre encore pour "bouclage de boucles", quoique beaucoup ait été dit ici. Ce fil-là ne sera pas saucissonné comme prévu avec Rêveur, il restera là où il est, tel qu'il est et c'est très bien pour tout le monde.

mumen
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 21/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par poussbois le Ven 8 Juil 2016 - 20:27

Très belle prose, merci.

Et le décryptage du fonctionnement d'un internaute isolé face à Digression est plutôt bien vu. Il n'y a que ton diagnostic sur Bergame qui est faussé d'après moi par vos échanges.

Vous trouvez ridicule un type qui dit "Je voudrais changer le monde, j'ai une idée" et de cette intuition qui ne vient pas de vous, vous déduisez que tout ce qu'il dira sera ridicule, cela ne pourra pas être autrement. Voyez où se trouve le désastre, finalement, dans la mort prématurée par des soins méticuleux, de tout le différent, dans l'incapacité à l'accueillir. Et pourtant vous êtes ioniens, et pourtant vous êtes permissifs.

Ca, c'est un point important pour moi. Je ne trouve absolument pas ridicule de vouloir changer le monde et encore moins d'avoir des idées pour cela. Le problème est que des philosophes qui ont une puissance de feu insensée par rapport à ce que tous ici-bas nous pouvons produire, toi et moi compris, n'y sont pas arrivé. Je ne vois donc pas pourquoi nous devrions nous rallier aux thèses parfois surprenantes qui nous sont présentées sous prétexte de bonne volonté initiale. Il est bien plus intéressant comme tu le soulignes de voir comment elles sont perçues, et faire le tri entre les mauvaises critiques qui ne servent qu'à nuire, des bonnes qui permettent d'avancer.

Mais même Spinoza ressuscité ne ferais probablement pas l'unanimité. D'autant moins que la pensée proposée est originale, ou va trop loin par rapport aux habitus de chacun.

C'est bien écrit et assez convaincant, et surtout plutôt personnel, donc je ne critique pas vraiment, mais je ne pense pas qu'il y ait le moindre égrégore ici. Les alliances et défiances se font et s'étirent selon les sujets, il n'y a pas vraiment de fond à un esprit commun. Quant à ionien, c'est très aimable, mais sans doute excessif : la philosophie antique était une école pratique. Il faudrait nous connaitre dans nos vies courantes pour s'assurer que nous sommes effectivement capables d'appliquer une philosophie pratique et vérifier que notre philosophie personnelle trouve une application dans le monde réel.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par hks le Ven 8 Juil 2016 - 23:55

poussbois a écrit: Il faudrait nous connaitre dans nos vies courantes pour s'assurer que nous sommes effectivement capables d'appliquer une philosophie pratique et vérifier que notre philosophie personnelle trouve une application dans le monde réel.
C'est une interrogation qui touche tous les philosophes et les renommés au premier chef.

Onfray s'est penché sur la question. Auparavant Nietzsche traitait du philosophe comme d'un être naturel qui produit ce qu'il peut produire... et pourtant on ignore beaucoup de la vie privée quotidienne des philosophes.
Le peu que l'on en connaisse  reste pour nous détachée de la pensée exprimée dans leur livres savants, c'est anecdotique et sans lien.

Ce n'est pas qu'on refuserait de les voir s'appliquer à une application c'est plutôt qu'on ne leur demande même pas.
Pire, le demander semble pour beaucoup une injure à leur pensée (voir le cas Heidegger).

Finalement tout le monde se contente de cette dichotomie entre la pensée et le penseur. Les actes, le mode de vie ne semblent ni pouvoir invalider ni favoriser les thèses philosophiques, ce au point que savoir comment nous vivons en dehors de cette conversation ne semble pas avoir une si grande importance.
 Si cela avait de l’importance et que nous dissertions en conséquence  alors c'est toute la physionomie des forum qui serait changée.

J'ai quand même lu sur un forum rival et de plus Nietzschéen qu' on ne devait pas y parler de soi ...ce qui est symptomatique d'un problème oublié  nonobstant le principe de liberté d'expression revendiquée et respectée sur le forum évoqué.

 Cela dit je pense que cette politique du "parler de soi" serait de fait aventureuse. Les inconvénients l’emporteraient sur les avantage sauf à être du niveau de Montaigne ou de Rousseau dans l'art de se décrire.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5654
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par hks le Sam 9 Juil 2016 - 0:29

à mumen

Personnellement tu es intervenu alors que j'étais en congé de forum. Par la suite je n'ai pas fait de mise à jour.(ie je n'ai pas lu )

J' ai essayé un bref moment de t'amener à dialoguer.

Mais hélas dans la joute rapprochée  tu n'es pas à l'aise.
Ce n'est pas ton style d'intervention.

Mais c'est le style de tous les participants.
Conclusion tu te sens déphasé et de fait tu l'es.

 Je le redis  je radote ) que  le lieu ici s'apparente à la conversation (celle des salons du XVIIeme siècle). C'est de l'écrit par défaut d'oralité.

Ce n'est pas une société savante, là où l'auditoire est sagement à l'écoute de longues et pointues communications sur estrade.
Cela existe aussi mais ce n'est pas le cas ici.

On est dans un salon, on va on vient...on se lève si on se lasse...on s’accroche brièvement car on s'investit brièvement ...on y revient  plus tard ou jamais... car on a peu d' obligations. Il y a du dilettantisme certes ...

  Mais toi tu es sérieux ... et de fait mortifié, ce qui certainement nous émeut.
et je le dis sans ironie
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5654
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par Rêveur le Sam 9 Juil 2016 - 0:59

hks a écrit:Je le redis  je radote  ) que  le lieu ici s'apparente à la conversation (celle des salons du XVIIeme siècle).

 S'apparente, oui... Mais sans rien de définitif ; et par ailleurs il ne faut pas confondre ce qui est et ce qui doit être.
 poussbois nie qu'il y ait un fond commun. Sans doute l'idée derrière est-elle qu'il y a une forme commune. Mais franchement, à lire tous les différents intervenants, difficile de le justifier... On en a qui sacrifient la forme à un fond qui compense par sa profondeur, on a du structuré, on a du fouillis, on a du court et du long... Ataraxie et quelques autres (en particulier les intervenants très rares - certes - qui postent de temps en temps des gros trucs)... Même neo, qui, quand il n'écrit pas des courts messages, nous envoie des sujets très personnels dont le message d'introduction est très long et très travaillé.
 Et je m'insurge contre cette phrase :

hks a écrit:C'est de l'écrit par défaut d'oralité.

 Elle est fausse au moins pour un membre : moi. Et je ne suis pas un simple membre occasionnel.
 Je me demande ce qu'en pensent les autres. Je pense qu'il y a une véritable forme propre avec ses avantages dans l'écrit, par opposition à l'oral. Que l'écrit permet des choses que ne permet pas l'oral (et réciproquement bien sûr). L'écrit assure une permanence du message (les paroles s'envolent...), évite le problème typique aux débats oraux où laisser couper quelqu'un risque souvent de détruire son propos et d'empêcher sa cohérence, au lieu que le laisser intervenir trop longuement risque de rendre inactuelle toute réplique, en enfouissant les différents points d'interrogation, en passant dessus - car à l'écrit, sur les forums en particulier, on peut isoler une partie du message et la commenter, et cette partie peut être scrupuleusement copiée, sans aucune déformation ; et on peut revenir au message initial pour voir par soi-même où était située la partie extraite. L'écrit permet de prendre son temps pour préparer des réponses précises et travaillées. L'écrit permet d'exprimer les choses différemment qu'à l'oral, avec à la place des gestes et du ton de la voix, le support de la ponctuation ou de l'italique, gras... Etc. Des différences, et parmi elles, des avantages.
 Quant à moi, pour parler plus personnellement, j'aime exprimer des choses, mais si ça sort occasionnellement en torrent à l'oral (d'un coup, je trouve un truc à dire et je le dis, et d'idées en idées, de digressions en digressions...), c'est maladroitement, avec une expression et une élocution exécrables. En outre, l'oral n'est pas adapté à cette expression torrentielle. Je suis typiquement un esprit écrit, qui s'exprime pleinement, et même plus authentiquement, par écrit. Et je prends un très grand plaisir à manier la plume.
 Suis-je le seul ? Pas sûr...
(j'ai créé un sujet-sondage)

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par Bergame le Sam 9 Juil 2016 - 10:55

mumen a écrit:Appeler masturbation ce genre de digression, c'est quelque part proposer un synonyme au nom de ce forum, non ?

Absolument pas. La masturbation est une activité solitaire, dans laquelle l'Autre est absent, ou n'est présent que reconstruit à l'état de fantasme, en tant qu'objet. Ce que nous faisons ici est radicalement opposé, puisque nous sommes engagés dans une activité à plusieurs, où les autres sont bien présents et se présentent en tant que sujets, avec des opinions, des idées, des humeurs éventuellement, qui sont les leurs.

Ce n'est sans doute pas un hasard si Socrate n'a jamais rien écrit et si Platon présente son œuvre sous forme de dialogues. Il s'en explique suffisamment dans le Phèdre : La philosophie a tout à voir avec l'Amour et la Vie. Dans cette perspective, la discussion est une voie difficile, et souvent frustrante, c'est évident. Et dès lors, la masturbation est toujours une tentation, qui résulte au moins en un plaisir facile et, au sens strict, immédiat. Mais un plaisir irrémédiablement solitaire et stérile, un plaisir qui n'a d'autre finalité que lui-même et qui ne produit rien.

Je trouve que tu en es un excellent exemple, mumen, car il y a peu d'intervenants qui ont réussi à réaliser ce que tu as réalisé sur ce forum. Je n'ai pas suivi le topic "pensée à contre-courant", mais j'ai réagi à ton premier post sur la "psychologie de l'inné", d'ailleurs présentée sous forme de question. J'y répondais en disant que j'allais tenter de t'accompagner dans ta réflexion. Las, ma réponse n'a pas l'heur de te plaire, et me voilà d'emblée repoussé du côté de l'hyperrationalité académico-institutionnalo-machin. Pourquoi ? Parce qu'en fait, ta question n'était que rhétorique. Elle n'avait que pour but de faire s'exprimer la critique aux thèses que tu projetais d'introduire, tenter de la décrédibiliser par avance, afin de te laisser le champ libre par la suite. N'est-ce pas ? Ce que tu as d'ailleurs parfaitement réussi, pusqu'après t'être efforcé de démontrer que d'éventuels contradicteurs n'étaient motivés que par la colère et la défense du Temple, tu as déversé ta théorie sur plusieurs dizaines de posts sans rencontrer la moindre objection (tiens d'ailleurs, où est-elle cette longue branlette, je ne la retrouve plus ?).

Il y a donc chez toi un vrai savoir-faire sophistique, mumen -encore une fois, tu as réussi ce que personne d'autre, sur ce forum, n'avait réussi, pas même Victor ! qui, pourtant, était assez doué lui aussi et sans doute bien plus persévérant encore. Mais vois-tu, le fait que tu aies toi-même lancé cette proposition d'un sous-forum qui soit "officiellement" consacré à ce que tu avais parfaitement réalisé sans l'aide de personne, m'incite à considérer que, finalement, même toi perçois la limite de l'exercice. Car n'est-ce pas une sorte de reconnaissance de notre part que tu demandes maintenant, n'es-tu pas en train d'essayer de relancer l'attention sur un topic dans lequel, précisément, personne n'est intervenu ? Est-ce donc vraiment si plaisant de débiter sa pensée, post après post, sans que personne ne manifeste ni présence ni intérêt ? Ne t'es-tu pas senti, finalement, un peu seul, cher mumen ?
Hé, c'est le problème de la masturbation. C'est un plaisir facile et immédiat, sans besoin de personne ; mais sur le long terme, ca risque d'être assez frustrant.

Allez mumen, je te répète ce que je te dis depuis le début : Ose donc, et viens batifoler avec nous. Le plaisir n'est pas garanti, c'est vrai, mais quand il advient, il est partagé et il est, éventuellement, fertile.  

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2979
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par hks le Sam 9 Juil 2016 - 17:13

à rêveur

Il est quand même curieux que tu m' écrives  comme si tu me parlais ... à tout le moins je t'entends.
Pourquoi ?
Et bien parce que tu t' adresses à moi ( tu me cites et tu me réponds )
 Pour moi c'est ça la forme de l'oralité, c' est le dialogue.

L' écrit est solitaire (monologal). Seul on ne parle pas (on se parle mentalement et on écrit).
A deux on se parle c'est l'oralité parce qu'on est deux
 Ce n'est pas l'oralité simplement parce qu'on parle.


Quand je dis que c'est de l'écrit par défaut c'est que les réponses et autres interventions sont typiquement des réponses de dialogue...mais  espacées dans le temps et sans présence physique hic et nunc

 La différence ne vient pas du mode d' expres​sion(oral/écrit) mais de la temporalité .  Ici c' est de l'oralité mais suspendue dans un laps de temps et sans présence physique hic et nunc


Pour moi oralité n'est pas opposable à écrit mais à discours monologue . Et nous n'avons pas ICI majoritairement des monologues mais des dialogues.

Tu es à côté de ce que je suggère. Ce qui nous intéresse ce n'est pas d' exprimer une pensée qui pourrait rester solitaire refermée dans un écrit personnel mais de dialoguer. Sinon nous ne viendrions pas ici.

Je ne nie pas qu'il y ait une différence entre une oralité en présence physique et dialogue différé par la temporalité
je dis que ce défaut de présence oblige à l' écrit,
mais que ce défaut de présence ne suffit pas à faire de cet écrit un écrit substantiellement distinct de l'oralité .
 S'il n'en est pas suffisamment distinguable c'est qui tient beaucoup de l'oralité.

Par exemple les dialogues de Platon  sont certes écrits mais ce ne sont pas des écrits. La république est un écrit .
Ici il y a certes des écrits mais majoritairement,
il n y a pas QUE des écrits mais bien de l'oralité écrite.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5654
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par mumen le Sam 9 Juil 2016 - 18:52

Ben dis donc, quel changement de tonalité ! Ce n'est pas déplaisant, mais je vous préviens, je m'engouffre dans l'ouverture nouvelle.

J'ai très consciemment esquivé la joute et la conversation par volonté et non par malêtre. Le malêtre existe, certes, tu vois juste hks, mais je sais m'y confronter quand c'est utile, ce n'est pas lui qui m'arrête.

Par contre j'ai effectivement plusieurs fois perdu bêtement des appels au débat et même ne pas faire des choses que pourtant je me devais de faire selon ma propre morale de l'échange. Cela ne me satisfait humainement pas et vous avez raison de me le faire remarquer. Dans mon message précédent, c'est une chose que j'ai oublié de mentionner, ma maladresse ici dans le rapport humain, parce que je n'ai pas pris ce temps là. Je ne sais pas faire deux choses à la fois et oui, je suis sérieux, très sérieux, c'est comme ça, et si mes clients ne s'en plaignent pas, mes proches, eux, baillent...

Rappelez vous que je ne suis pas ici avec la même finalité en tête que chacun d'entre vous, je ne viens pas passer le temps, ou prouver que je suis le plus fort, ou autre chose, je m'en fous, j'ai une quête. Bien sur que je suis déphasé ! Je le suis partout avec un tel bagage ! Mais je ne veux pas me mettre en phase, je veux le contraire.

Oui, hks, pour "conversation, dilettantisme, peu d'obligations". Je le sais, je suis forumeur depuis 20 ans, j'ai passé pas mal de mon temps sur divers styles de forums, je connais ces points qui sont communs à tous et qui concernent l'individu. Mais moi je me prends le chou avec l'égrégore, je veux l'obliger à regarder vraiment mes idées et à réagir avec l'esprit dont il se prétend le maître, au lieu de faire semblant de n'avoir rien vu quand ça le dérange. Forcer les gens à être ce qu'ils prétendent être. Je donne une leçon de sagesse aux philosophes, c'est un comble, mais c'est réel. Je dis, passez outre, individus qui êtes sans vous sentir concerné par votre monde, sans vous sentir impliqués dans votre univers, sans être curieux tout simplement : vous serez largement dignes de ce qu'est l'égrégore, mais certainement pas de ce qu'il prétend être.

Vous êtes membres de Digression depuis des années, vous partagez un esprit de groupe, le contraire est impossible, ce n'est que factuel. Vous avez tous une formation philosophique qui puise à la même source, l'académisme, vous ne pouvez pas ne pas appartenir à cette école de pensée qui dispose d'un esprit de groupe démesuré fermement assis sur des préjugés et des interdits. C'est là qu'il faut regarder, non ? Ce n'est pas précisément un travail de philosophes que d'interroger l'ininterrogé, de déconstruire ?

J'aime les gens, j'aime l'intelligence, je suis altruiste, etc. Je vous reconnais tous séparément comme des être aimables au sens littéral du terme "que l'on peut aimer", mais ici je n'ai pas le temps pour cela, que j'ai pourtant cherché toute ma vie. Je ne cherche maintenant pas l'amour, je prends ce que j'ai à prendre et je vais continuer ailleurs, toujours rebondir, pour servir. Je suis parmi les plus solitaires des chercheurs, les plus méprisés des découvreurs, je dois tailler ma route en tenant compte de cela et des référents incontournables quoique constitutionnellement malhonnêtes, mais je le rappelle les seuls vraiment rigoureux, quitte à les spolier sans scrupule pour obtenir ce qu'ils me doivent. Ma tâche est démesurée, mon âge augmente, la tristesse m'entoure, l'angoisse du monde est devenue palpable, mais je m'en fous, j'avance et j'ai raison contre tous les tièdes. C'est ma putain d'époque inconsistante et cinglée, la vôtre aussi. Je vois quelque chose, alors j'essaye, seul parmi ceux qui raillent les naïfs ou font semblant de ne pas les voir. Je dois construire, chaque jour, des argumentaires puissants et parvenir à les placer au bon endroit, au bon moment. Ici je reçois une forme d'éloge pour cela. Sincèrement je me suis senti dépassé, je ne croyais pas être devenu si fort. Mais appeler cela de la sophistique, avec le sous entendu péjoratif que ce terme contient, c'est du mépris ou de la bêtise, d'autant plus qu'il y a eu de grands sophistes et que la sophistique est une étape incontournable vers la philosophie, d'autant plus quand c'est par une personne qui ne sait pas de quoi elle parle, faute d'avoir lu ce à quoi amènent ces légitimes précautions défensives. J'en ai soupé des gens qui jugent sans savoir, des lecteurs en diagonale excités par le goût du sang et de la merde. J'en ai soupé des gens qui utilisent des mots pour leur effet et pas pour leur sens. Bergame-l'archétype (et non Bergame la personne, que je ne connais pas), face à toi je suis tous les types que tu as gravement blessés par la lâcheté de tes mots de haine. Tu es légion, tu es retors, tu es inepte. Tu me renforces comme l'injustice peut renforcer sa victime. Je vaincrai peut être, peut être pas, mais si ce jour là arrive tout le monde sera gagnant, c'est ma voie et tu es sur cette route comme une épine dans le pied. Pourquoi au juste ? La question est posée à un archétype qui coïncide trait pour trait avec l'égrégore. Vous tous l'avez en vous, interrogez vous. Poussbois ta sympathique réponse est tellement déprimante, tu produis en douceur la même anti-valeur que le mordant Bergame, vous êtes frères par le fond, sinon par la forme.

Je ne vois donc pas pourquoi nous devrions nous rallier aux thèses parfois surprenantes qui nous sont présentées sous prétexte de bonne volonté initiale.

Le premier "donc" est référé à une démonstration de premier ordre : "si on a pas trouvé, c'est que cela n'existe pas". Voila pour la dépression existentielle du "comment baisser les bras s'ils sont déjà baissés ?", sans compter l'aberration épistémologique.

Quand la politique avait un sens et que je disais aux gens que je lisais parfois l'hebdomadaire "Minute", ils me regardaient avec horreur, comme si le fait d'avoir lu cette feuille pouvait m'avoir contaminé. Ils m'appliquaient ce qu'ils croyaient pour eux même : ils semblaient persuadés que s'ils se mettaient à lire Minute, ils deviendraient ipso facto des militants d'extrême droite... Voila pour ton emploi du terme "rallier", qui est une raillerie. Il est demandé de comprendre, le ralliement n'est pas à l'ordre du jour, je suis ici comme penseur et non pas comme militant, je n'ai pas laissé de doute à ce sujet, ton emploi de terme est déplacé.

Je ne comprends pas ton "sous prétexte de bonne volonté initiale". Ou bien je ne le comprends que trop bien. Je comprends que le seul mobile restant pour lire ces choses nouvelles est la pitié et tu viens t'insurger contre ce que tu transformes ainsi en vérité ! C'est très fort comme tournure, mais non, tu te trompes, ou bien tu essayes de me tromper avec ton grand style, tu te dois (en tant que partie de l'égrégore, en accord avec ses prétentions à la sapience) de comprendre ce qui te trouble. Et là, tu fuis en semant des leurres avec un art consommé, de telle sorte que tes complices te comprennent et pas l'intéressé : c'est un "diner de cons". Putain, je suis déçu, je t'ai pris pour le plus sage de la bande et tu me sors ce plat infect mijoté sur son lit de gentillesse, à commencer par l'emploi finement choisi, finement contextualisé du terme de "prose". Mais à quoi sert donc ton intelligence ?

Désolé poussbois de cette brutale sortie. Tu as pris le risque de parler, c'est très appréciable et je t'en remercie. Je pense que tu as sans doute parlé au nom de tous, avec l'aval implicite de lecteurs embusqués qui t'approuvent en général et qui ont perçu "l'invitation à diner". Ma répartie est diluée par eux de son apparence personnelle, ils sont concernés au même titre que toi en tant que, ici encore, je parle à l'égrégore.

Chacun à le droit d'être ce qu'il est, qui il est, je prends des précautions pour discerner les êtres de l'égrégore et j'espère qu'elles sont suffisantes. Mais une chose est certaine, en tant que participants à un forum de philosophie, vous vous astreignez à une rigueur qu'un "clown" autodidacte comme moi est obligé de vous rappeler. Vous pourrez toujours faire les effarouchés, vous savez que j'ai raison. Je me vois contraint de parler durement pour tenter d'obtenir de vous la décence d'être qui vous prétendez être. La bouteille à la mer vous défie d'être dignes de vous même, messieurs ! Je ne vous force pas à vous intéresser à quelque chose, mais je vous veux vous forcer à être honnête face à ce que vous avez reçu, et pas à vous défiler avec les sale petites manœuvres des arrogants, des dominants, que vous n'êtes ni l'un ni l'autre. J'aime encore mieux le silence, qui me parle si bien depuis que je suis venu ici.

C'est tombé sur vous, digressiens, parce que c'est comme ça, vous êtes comme moi, des irrationnels. Il n'y a que vous en francophonie. Je ne pourrais jamais faire le dixième de ce que je fais ici chez vos collègues les hyper-rationnels, affreusement plus verrouillés que vous. Ma liberté de ton vous confirme que je n'ai rien à perdre ici et que je joue le va-tout de ma sincérité, pour tenter de gagner de haute lutte ce qui devrait être tout naturel chez des philosophes : l'intérêt, la présence au monde et non l'indignité des bâillements et des insultes.

mumen
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 21/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par neopilina le Sam 9 Juil 2016 - 19:13

mumen a écrit:Vous êtes membres de Digression depuis des années, vous partagez un esprit de groupe, le contraire est impossible, ce n'est que factuel. Vous avez tous une formation philosophique qui puise à la même source, l'académisme, vous ne pouvez pas ne pas appartenir à cette école de pensée qui dispose d'un esprit de groupe démesuré fermement assis sur des préjugés et des interdits. C'est là qu'il faut regarder, non ? Ce n'est pas précisément un travail de philosophes que d'interroger l'ininterrogé, de déconstruire ?

J'ai quitté le lycée classique en classe de seconde pour un lycée technologique. J'avais 2 heures de français et de maths par semaine, tous les autres cours étaient scientifiques. Je n'ai donc jamais suivi une seule heure de cours de philosophie.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4331
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par Rêveur le Sam 9 Juil 2016 - 21:25

Oui, je crois que sur ce point, mumen, tu t'égares. À part euthyphron et moi (et encore, moi, j'ai commencé par la section scientifique et une première année post-bac en études scientifiques), presque personne ici n'a fait d'études philosophiques. La majorité a fait des études scientifiques, c'est le cas de neo comme il l'a dit et, si je ne m'abuse, de poussbois et kercoz.
 À part ça, veille à ne pas en faire des tonnes. On commence, quand on débute une recherche d'élévation, par une excentricité, "naïve", toujours avec de grands mots, des emphases grandiloquentes, où le texte lève les bras et les agite dans tous les sens. Puis... - on se dit qu'il est plus fin, et grand, encore, d'être un grand esprit qui parle modestement - mais qui parle bien ; qui sait à quel "niveau" parler, qui sait ce qu'il fait et qui il est quand il parle...
 hks, j'ai interprété ton message suivant une certaine distinction, assez simple et classique je crois, entre oral et écrit. Tu en proposes une autre (toujours entre écrit et oral, mais en circoncisant leurs deux domaines d'une autre manière). Mais je ne suis pas convaincu par celle que tu proposes. En somme, elle rapproche la distinction de celle entre dialogue et monologue jusqu'à l'y faire presque coïncider : et je trouve toujours dommage qu'on se prive d'une manière subtile de distinguer, de donner un sens, de définir et circoncire, et d'étendre le réel, en faisant des équivalences, en réduisant tout à des divisions premières et en interprétant tout par les mêmes clefs de lecture. On perd à la fois en capacité à exprimer une multiplicité de choses, et même en réalité... Je veux dire, quand on applique à une partie des clefs de lecture appropriées pour d'autres (et non pour la totalité). Le cas le pire est pour moi quand on distingue deux concepts en les réduisant à un thème à quoi on associe le bien dans un cas (ou l'avantage ou etc.), et le mal dans l'autre. Un A c'est un b cool, un a c'est un b bof.
 Quoi qu'il en soit, on peut discuter de tout ça dans le sujet consacré : http://digression.forum-actif.net/t1246-l-ecrit-ou-l-oral.

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par poussbois le Sam 9 Juil 2016 - 21:49

mumen a écrit:Vous êtes membres de Digression depuis des années, vous partagez un esprit de groupe, le contraire est impossible, ce n'est que factuel. Vous avez tous une formation philosophique qui puise à la même source, l'académisme, vous ne pouvez pas ne pas appartenir à cette école de pensée qui dispose d'un esprit de groupe démesuré fermement assis sur des préjugés et des interdits. C'est là qu'il faut regarder, non ? Ce n'est pas précisément un travail de philosophes que d'interroger l'ininterrogé, de déconstruire ?

Quant à moi, j'ai découvert la philo à l'âge de 40 ans ou presque en écoutant Onfray et sa contre-histoire que j'ai eu l'immense chance de découvrir avec sa présentation d'Epicure, qui restera sans doute le plus beau morceau de cette anthologie. Avant ça rien. Autant te dire que pour l'académisme, tu repasseras. Ingénieur, scientifique, j'ai un parcours un peu différent, comme Néo, de l'agrégation en lettre classique ou en philo.
Et chose amusante, ceux qui déconstruisent le plus, qui critiquent le plus, et qui apportent le plus, les auteurs de références comme les textes de ce forum, ce sont précisément ceux qui sont passés sous les fourches caudines de l'académisme. lol

Pour le reste, si j'ai l'air malin, ou sage comme tu dis, merci, c'est surtout parce que je ne participe pas ou peu. C'est donc normal que dès que j'écris plus de trois lignes, tu te rendes compte de mes faiblesses. C'est un des grands secrets que la vie m'a appris : plus on en dit, et plus on a de chance de dire des conneries. Mais aucune importance, et je pense que tu surinterprètes ce que j'ai écrit, je te le resserre en précisant : L'intérêt de l'académisme, c'est qu'on sait de quoi et de qui on parle. L'habitus selon Bourdieu, on sait globalement quels sont les enjeux en lisant trois trucs sur internet. Le structuralisme de Levi-Strauss, c'est plus fin, mais on finit par y arriver. Bon, la phénoménologie de l'esprit, c'est vrai que c'est un peu à part et si on n'a pas été formé, ça ressemble plus à un texte OuPhiPo (ouvroir de philosophie potentielle) qu'à de la philosophie classique, mais peu importe, en se formant, on a une somme de livres (moyennant quelques finances) pour essayer de voir ce qu'on y comprend.
Par contre, avec les thèses et les questionnements originaux qui nous sont présentés ici, on a parfois du mal à rapidement cerner les tenants et les aboutissants, ce qui entraîne bien souvent et dans l'ordre toute une série de réactions :
- désintérêt parce qu'on n'a pas forcément le temps de lire de la pure nouveauté qu'on peut globalement craindre sortie du chapeau (statistiquement, ça fonctionne bien)
- questionnement prudent pour voir si les enjeux de sociétés n'y sont pas pervertis, mais au contraire intégrés,
- affrontement en cas de litige sur les enjeux pressentis
- redésintérêt lorsqu'on se rend compte que le contributeur n'est pas là pour échanger, mais vendre sa sauce.

Je ne parle de personne en particulier et de tout le monde en général. On a tous ces tendances-là. Sauf quelques rares, mais bon, c'est anecdotique. Par contre, très peu ont le courage et le temps pour présenter leur pensée intime et leur système. Bon, très bien, c'est courageux et ça prend du temps. C'est notable. Est-ce que ça rajoute de la pertinence ? Non, pas mécaniquement. Est-ce que ça simplifie l'approche critique ? Non, au contraire, aucun corpus bien souvent, une pensée originale libre, mais qui manque de fondement, et des enjeux toujours aussi difficiles à saisir.

Au vu de tout ça, je pense que les contributeurs associés, C.à-d. les contradicteurs du forum, ne peuvent être mis en cause sur leurs réponses ou leurs critiques. On fait ce qu'on peut sur un terrain où il est TRES déconseillé de faire confiance a priori à toute thèse originale.


Dernière édition par poussbois le Dim 10 Juil 2016 - 0:12, édité 1 fois

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par hks le Sam 9 Juil 2016 - 23:28

rêveur a écrit:je ne suis pas convaincu par celle que tu proposes. En somme, elle rapproche la distinction de celle entre dialogue et monologue jusqu'à l'y faire presque coïncider :
Quand tu te parles à toi même ce n'est pas pour moi de l'oralité.  Quand tu parles à autrui c'est de l'oralité.

Bien sûr que j'écris (et que tu écris) mais ce n'est pas l'essentiel  de la communication.
La distinction est pour moi mal placée.
La distinction importante ici n'est pas entre l'écrit et l'oral mais entre monologue et dialogue .

 Le monologue peut être écrit et/ou oral
Le dialogue peut être écrit et/ou oral( vocal)
 Puisque on retrouve les deux (écrit et/ou oral) dans les deux cas ce n'est pas ce qui les distingue.

Quand je dis que c'est de l' écrit par défaut d'oralité c'est que je pense qu'on aimerait mieux se parler (ou en parler ) que se l'écrire .
 Il y a un manque maintes fois pointé de présence réelle  d' autrui sur ces forum (écrits) ce n'est pas un scoop.

PS: courtial et moi même (nolens volens) avons fait des études ... de philosophie(tout à fait académiques )...  mais peut être que cela ne se voit pas ..ou pas trop .  

Maintenant que tu aimes bien écrire  et de préférence à parler... tant mieux pour toi, la forme " forum internet" te convient.
Mais savoir si elle convient à ceux qui aiment non pas écrire, mais LIRE.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5654
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par hks le Sam 9 Juil 2016 - 23:48

mumen a écrit:Oui, hks, pour "conversation, dilettantisme, peu d'obligations". Je le sais, je suis forumeur depuis 20 ans, j'ai passé pas mal de mon temps sur divers styles de forums, je connais ces points qui sont communs à tous et qui concernent l'individu. Mais moi je me prends le chou avec l'égrégore, je veux l'obliger à regarder vraiment mes idées et à réagir avec l'esprit dont il se prétend le maître, au lieu de faire semblant de n'avoir rien vu quand ça le dérange. Forcer les gens à être ce qu'ils prétendent être. Je donne une leçon de sagesse aux philosophes, c'est un comble, mais c'est réel. Je dis, passez outre, individus qui êtes sans vous sentir concerné par votre monde, sans vous sentir impliqués dans votre univers, sans être curieux tout simplement : vous serez largement dignes de ce qu'est l'égrégore, mais certainement pas de ce qu'il prétend être.

Je n'ai effectivement non pas rien vu mais que trop peu vu. Trop peu pour me sentir concerner par cette admonestation.
Il eut fallu savoir m’attraper. Et pour m’attraper il eut fallu savoir dialoguer.

Le tempérament philosophique dont Socrate est la forme idéale ( l'idéal type ) se laisse ainsi attraper.
Il y a certes d'autres formes de" tempéraments philosophiques"  lesquels se font attraper par d'autres moyens.

avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5654
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par poussbois le Dim 10 Juil 2016 - 0:20

hks a écrit:
Maintenant que tu aimes bien écrire  et de préférence à parler... tant mieux pour toi, la forme " forum internet" te convient.
Mais savoir si elle convient à ceux qui aiment non pas écrire, mais LIRE.

Sur le coup, je suis plutôt d'accord avec Rêveur, à force d'étirer tous les concepts on ne sait plus de quoi on parle. Par contre, je plussoie la dernière question. C'est bien ce que nous devrions toujours nous demander. Est-ce que ce que nous produisons est lisible / audible ?

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par Rêveur le Dim 10 Juil 2016 - 0:23

Donc je peux réitérer : dans mon cas, ce n'est pas de l'écrit par défaut d'oralité. J'aimerais bien vous rencontrer, mais je suis content qu'on discute par écrit, et je suis à l'aise ainsi. Si je vous rencontrerais volontiers, ce ne serait pas pour remplacer l'écrit par l'oral, ce serait seulement pour se rencontrer une fois.*
 Et, encore une fois, je ne suis pas absolument certain que je sois l'exception, et que tout le monde ici utilise l'écrit par défaut d'oralité.
 Par ailleurs, dans l'écrit, j'inclus lire. Je suis plus à l'aise en lisant et écrivant qu'en écoutant et parlant. Ça ne veut pas dire qu'un type qui pour s'adresser à moi en ma présence écrirait sur des bouts de papier m'inspirerait particulièrement confiance. De même d'ailleurs avec quelqu'un qui sur les forums enverrait ses messages par format audio (il y a eu un cas sur Liberté Philo). Dans les deux cas, il y a une contradiction avec ce qui est attendu. Mais ma préférence pour l'écrit est en sus de ces considérations. Je préfère l'écrit en général, même si dans chaque situation il me faut bien utiliser - et même préférer, relativement à cette situation - un mode déterminé. D'ailleurs, que je "préfère" l'écrit, ça ne va pas... Disons plutôt que l'écrit me "correspond" davantage.
 Difficile de ne pas avoir une fois rêvé, même sans trop se l'avouer finalement, et tout en se disant au bout de quelques secondes : "arrête-toi, espèce d'orgueilleux", que son nom ou sa figure fût acclamée, qu'on devînt quelqu'un de grand. Je ne dis pas qu'il en est de chaque homme, et je veux bien admettre que certains ne le veulent pas ; ce n'est pas mon propos. Bref, il m'est arrivé cela. Parfois m'imaginer connu sous ma figure (en joueur de tennis de table en particulier, même si...en l'état...ce serait pour bien plus tard et avec beaucoup de travail...) ; mais le plus souvent, ç'a été en tant qu'écrivain. Evidemment, je parle bien là d'une "gloire" (au sens large) "légitime" (en fait plutôt une fierté) : si on me dit que plus tard je deviens une star de téléréalité, j'en ai honte par avance. Bref, tout ça pour dire que je préfèrerais avant tout être connu en tant que Rêveur, sans même mon vrai nom, et sans mon visage, presque anonymement. On pourrait seulement mettre un nom, et fictif, à l'auteur de ces poèmes, de ces idées, de cette imagination poétique, nous emmenant loin, dans des ailleurs de rêve et de mer...
 Notons que c'est notamment une fierté de faire quelque chose de bien, de changer le monde en y incitant au bien, en y ouvrant des brèches, de nouveaux horizons, en faisant rêver...

 * Jusqu'ici, j'ai rencontré une fois irl une personne connue sur internet. Et...j'ai été assez déçu. C'est pas de sa faute ; j'ai une frustration quand le visage remplace la figure floue associée à un pseudo et un avatar, figure mystérieuse et étendue. D'autant plus frustré que par la suite, je peux difficilement faire abstraction de son visage quand je pense à lui. Je perds quelque chose. Après, en plus de cette déception, il y a une satisfaction, il y a une présence supplémentaire (sous une autre forme), plus intime, laissant plus la place à l'amitié. Je ne nie pas que la présence réelle, et avec elle l'oralité, assure davantage de...présence justement, de connaissance, de partage, d'intimité, d'amitié.
 Notons que la rencontre irl a une valeur notamment par l'ancienne "rencontre" écrite et tout ce qui s'est créé sur le forum. Rencontrer quelqu'un dans la rue, le saluer de la main et partir, ça n'a rien de fantastique. Mais un membre d'un forum qu'on a lu et auquel on a écrit, on veut le connaître plus encore, et sous un autre mode. Une connaissance appelle une autre. Bref, le désir de rencontre irl fait signe vers la "connaissance" "sous le mode écrit" forumique.

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par poussbois le Dim 10 Juil 2016 - 0:47

J'ai eu l'occasion et la chance de rencontrer des membres éminents de ce forum. L'avant rencontre était parfaitement angoissante ! Mais j'en tire les mêmes conclusions.

Il faut avouer que je suis un peu plus à l'aise à l'écris. Sans doute parce que dans mon cas, si je peux faire encore un peu illusion quand j'ai le temps d'aller chercher dans ma bibliothèque ou sur internet, en direct je me sens vite démuni. Ceci dit, passé la première demi-heure de gêne et d'inquiétude sur la façon dont on allait passer ce cap fatidique, la suite a été très agréable et tout à fait amicale et j'en garde un plus que très bon souvenir. Ca a renforcé ma conviction du bien que je pensais de ces personnae toujours un peu mystérieux et qui, incarnés, deviennent de vrais amis. En tout cas, je suis content de ces rencontres et pour compléter ce que tu dis, Rêveur, je pense même que c'est mieux avec que sans.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Création d'un sous forum "Membres"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum