L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Aller en bas

L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par Invité le Mer 15 Juin 2016 - 15:05

Dans des époques ont n'existaient pas les mails, le mailing, l'informatique, les forums, les grands auteurs consacraient du temps à leurs correspondances épistolaires. Normal. Le téléphone y a mis un frein, mais cela se poursuivit encore allègrement jusqu'à l'avènement du Web surtout.

Aussi bien, quand bien même l'interactivité instantanéise-simultanéise-"réaltemporise" tout ce chantier, il n'en reste pas moins que l'on peut dire que l'esthétique de la philosophie forumesque, est une esthétique à caractère épistolier, épistolaire, d'un genre public, écrivain public. Nous voici tous à faire plus & moins modestement, les intellectuels engagés ès philosophies.

Cela conditionne un certain type de rapports, et quand bien même la vitesse de diffusion suscite l'impression de discussion ("forum de discussion"), il n'en reste pas moins que nous en sommes tous là, à poster publiquement des courriers 2.0, dans la tranquillité relative de nos secrétaires, mobiles ou non.

Au sujet de cette mobilité secrétariale d'ailleurs, c'est tout l'effet des portables, tablettes, et autres. Le nomadisme inhérent au modélisme bureautique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par poussbois le Mer 15 Juin 2016 - 15:13

Oui, enfin, c'est surtout très nonchalant et narcissique comme mode de communication. Et comme esthétique, cela fait surtout ressortir plus de défauts que de qualités littéraires. Les écrits sont généralement courts, lapidaires, peu étayés, peu travaillés, et ne se souciant que rarement de l'autre, mais uniquement d'une volonté d'imposer son point de vue. Les vrais échanges avec un souci de l'autre sont exceptionnels...

Tout cela me fatigue d'ailleurs de plus en plus et j'y vois de moins en moins d'intérêt. Les échanges épistolaires et postaux étaient l'opposés. Même les cartes postales qui se rapprochaient le plus de ce que sont les forums avaient au moins la décence de comporter quelques salutations et mots de bonne santé pour l'autre. Et pas que "je mange bien à la cantine et les monos sont sympas"...

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par kercoz le Mer 15 Juin 2016 - 15:46

poussbois a écrit:Même les cartes postales qui se rapprochaient le plus de ce que sont les forums avaient au moins la décence de comporter quelques salutations et mots de bonne santé pour l'autre. Et pas que "je mange bien à la cantine et les monos sont sympas"...

C'est aussi ce que je croyais.
Il se trouve qu' un bookiniste ne survit pas uniquement sur le livre. Il faut une activité annexe ( gravure, disques, marcophilie etc)..Moi c'est la CPA ( Carte postale ancienne) apres 20 ans de pratique:
- la cpa a réellement circulé de 1900 à 1950 avec un pic de 1903 à 1920.
_plus proche du sms qu'autre chose....tres peu de contenu , même aux périodes "chaudes"
- c'est plus une interaction qui se suffit en elle même qu' un échange d' information ( sauf le fait d'exister encore style "allo téou " ou coucou c'est moi...
- plusieurs distribution par jour : on écrit le matin pour s'annoncer à 16h.
- le contenu consiste à 95% en une intro rituelle , une phrase pour éviter de passer à la conclusion direct ....nouvelle du temps ou de la santé de la petite dernière , et conclusion, "ne voyant plus rie à te dire".
D'ailleurs, avant 1904, on ne pouvait pas écrire de message coté adresse. 2 mots étaient autorisés coté vue ( pas de séparation coté adresse)....si on en met plus de 2 faut mettre un timbre de 10c au lieu de 5c.

Les cartes étaient généralement dans des albums esthétique ( art nouveau) . on les glissaient dans 4 fentes en biais.
J' en ai eu un qui curieusement avait la pluspart des cartes adressées à Mme Thérèse d' Esqueyroux ( !!)
Apres autopsie de la chose ( un album fait de 300 à 800 cartes)....tres peu donnaient d' informations intéressantes....2 étaient signées de Mme Mauriac..l' une des deux se proposant d' être la marraine un bébé à naitre.
Les Desqueyroux étaient les métayers des Mauriac. une dizaine de cartes donnaient qqs info : ces messieurs font du bruit dans la Tour ...

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3278
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par hks le Mer 15 Juin 2016 - 19:09

à poussbois

Les échanges épistolaires et postaux étaient différents à l'époque*** même de la conversation.

*** époque des échanges épistolaires et postaux .
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6842
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par Invité le Mer 15 Juin 2016 - 19:39

Poussbois, pourquoi, à vous lire, ai-je le sentiment que vous illustrez cela même que vous dénoncez ? ... Inutile de polémiquer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par kercoz le Mer 15 Juin 2016 - 19:54

Il reste que l' ubiquité est réservée aux dieux. Croire que la technologie puisse nous la fournir, procède de l' Ubris.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3278
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par poussbois le Mer 15 Juin 2016 - 20:48

Malcolm S. Cooper a écrit:Poussbois, pourquoi, à vous lire, ai-je le sentiment que vous illustrez cela même que vous dénoncez ? ... Inutile de polémiquer.

Je ne dénonce rien, je constate. Rares sont ceux qui dépassent la simple réaction aux messages diffusés sur les forums.

Inutile de polémiquer ? Oui, c'est sûr. C'est peine perdue... contentons-nous d'enchaîner les saillies, maximes, fragments... pour au final ne faire qu'un pauvre collier d’apophtegmes...

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par neopilina le Mer 15 Juin 2016 - 20:54

Après la Grèce antique, ce qui m'a le plus marqué comme période, épisode, de la philosophie, c'est " la République des lettres et çavants " d'Europe du XVII° siècle, et donc pour des raisons politiques, elle est essentiellement épistolaire. C'est parmi mes plus beaux, grands, souvenirs de lecteur. Ces hommes, la crème de l'Europe qui s'écrivent en français, ont laissé des correspondances éblouissantes. Mais je dois indiquer qu'avant ma découverte de la philosophie, j'avais un gout franchement prononcé, manifeste, pour la lettre, l'écriture ( Je tiens un " Journal " depuis l'age de 15 ans, j'en aurais 47 cette année, je savais lire avant d'aller à l'école. ). Je me souviens parfaitement de la plus longue, 80 pages en 21x29,7, j'avais 18 ans. Très tôt conscient de mon génie, je faisais des photocopies des meilleures !. Toutes les ex-copines a qui j'ai demandé si elles avaient toujours mes lettres m'ont dit qu'oui ! Un jour, je prête un numéro spécial de Télérama sur Picasso à une amie, j'avais noirci les marges de commentaires. Quand je lui ai réclamé elle m'a demandé si elle pouvait le garder, je lui ai laissé.
Et puis un jour, on achète un ordinateur et on se connecte à internet. J'écris encore quelques " lettres ", via mails, à mes amis les plus éloignés.


_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4845
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par Invité le Mer 15 Juin 2016 - 21:32

Tout à fait Kercoz, sur l'ubiquité. Le "réaltemporalisme-étoilé" est un leurre, et je ne voudrais pas d'un "corps" à la Johnny Depp, dans Transcendance, ou bien une existence à la système d'exploitation IA, dans Her. Pas assez "immanent" à mon goût.

Poussbois, si c'est ce que vous pensez, vous êtes en contradiction avec vous-mêmes, à moins de venir ici pour faire quelque "exercice", ainsi que Ragnar II sur LibertéPhilo, qui est plutôt pénible, et c'est un euphémisme.

Oui Neopilina, j'ai un vécu accointant. Et si je ne comparerai pas les forums à la République dite (je n'ai pas dit que tu le faisais), il n'en reste pas moins qu'on peut, par l'interactivité (qui n'a de socialité que la semblance), accéder à des choses intéressantes.

A tous : évidemment, que ledit "réaltemporalisme-étoilé" modifie sensiblement la donne, avec régulièrement aucun effort de composition.
Et évidemment, que la publicité (lettres ouvertes) crée des effets impossibles quand on s'adresse "en MP"/par courrier postal.
Mais enfin, conspuer les temps, c'est se conspuer soi-même. Un peu de respect pour soi n'est pas du luxe, précisément par ... les temps qui courent (!). D'ailleurs, les temps n'y peuvent rien, donc nous n'y pouvons rien par le hasard de nos naissances. Par contre, nous avons du pouvoir sur nos emplois des temps. Puisse-t-on les République-des-lettres-et-savoir, surtout sur un forum tel que celui-là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par poussbois le Mer 15 Juin 2016 - 21:42

Niveau pénibilité, je dois admettre qu'il y a ce qu'il faut dans tous les domaines sur internet. Rassure-toi, je n'interviens pratiquement plus, au mieux pour recadrer certains sujets qui me semblent prometteurs mais pas toujours dans de bons rails, et avant que ça ne digresse ou parte en pugilat. J'arrête d'ailleurs de polluer ce poste, je pense qu'on s'est compris.

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par hks le Mer 15 Juin 2016 - 22:06

poussbois a écrit:je pense qu'on s'est compris
Non je n'ai pas compris ....ou alors autre chose.
avatar
hks
Admin
Admin

Nombre de messages : 6842
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par Invité le Mer 15 Juin 2016 - 22:23

Éviter que des sujets ne digressent sur Digression ?
Complexe du superhéros ?
(Oui, les Internets permettent ce genre de franchouillardises.)
L'Enfer est pavé de bonnes intentions. Ce dont tu parles, c'est de tentatives de conditionnement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Esthétique de l'interactivité forumesque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum