Test de moralité de Robin des bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Test de moralité de Robin des bois

Message par Rêveur le Mer 9 Mar 2016 - 18:01

Il y avait un test sympa dans un récent numéro de Philosophie magazine, le test de Robin des bois :

Ce test de personnalité a été mis au point par un expert matrimonial australien qui est un psychologue qualifié.

Pour faire ce test, vous devez donner votre opinion sincère concernant la moralité et l’honnêteté des 4 personnages de notre histoire dans la forêt de Sherwood. Oubliez vos idées préconçues concernant ces personnages : cette histoire est différente de tous les autres récits de Robin des Bois !

L’histoire : « Le Sheriff de Nottingham capture Robin des Bois et Petit-Jean et les emprisonne dans un donjon sous haute surveillance. Plaidant son amour pour Robin, Lady Marianne supplie le Sheriff de les relâcher. Le Sheriff accepte à la condition que Lady Marianne passe une nuit avec lui, ce que Lady Marianne accepte.

Le matin suivant, le Sheriff libère ses prisonniers. Dès sa sortie, Robin demande à Lady Marianne comment elle a pu persuader le Sheriff de les relâcher. Lady Marianne confesse la vérité et est interloquée quand Robin l’insulte, la traite de trainée et lui fait savoir qu’il ne veut plus jamais la revoir.

Entendant cela, Petit-Jean prend la défense de Marianne et propose à cette dernière de quitter avec lui la forêt de Sherwod, lui promettant de lui être dévoué jusqu’à la fin de ses jours. Elle accepte et il s’enfuient. »

Maintenant, selon une échelle de valeur realiste et actuelle, classez les 4 personnages de cette histoire (Robin des Bois, Lady Marianne, Petit-Jean et le Sheriff) en fonction de leur degré de moralité et d’honnêteté (du plus estimable au moins estimable). Soyez vous-mêmes, il n’y a pas de « bonne  » réponse

 J'ai trouvé ces analyses des combinaisons sur un forum ; j'espère qu'elles sont libres de droit et étaient bien copiées et non crées par le forum lui-même :



CONCLUSIONS PAR COMBINAISONS


ð ROBIN, MARIANNE, SHERIFF, PETIT-JEAN :
Vous avez du mal à accepter les attitudes permissives des autres, ou à les convaincre de la validité de vos propres normes. Vous êtes peu disposés à faire confiance au gens et n’avez pas une vie très heureuse.
§ Hommes : pour vous, l’amour implique sexe et devoir plutôt que charité et pardon.
§ Femmes : vous rejetez sur les hommes l’essentiel de vos insatisfactions.

ð ROBIN, MARIANNE, PETIT-JEAN, SHERIFF :
Votre philosophie de la vie est un triste méli-mélo de conventions sociales, de vos propres convictions et de votre sens du romantisme. Vous n’êtes pas sans cœur mais statique et manquez d’imagination.
§ Hommes : pour vous, les femmes sont faibles mais désirables.
§ Femmes : vous éprouvez du ressentiment face à l’arrogance des hommes.

ð ROBIN, SHERIFF, MARIANNE, PETIT-JEAN :
Impitoyablement autoritaire, vous êtes moral selon vos critères et cela vous suffit. Vous n’appliquez pas les mêmes règles aux hommes et aux femmes.
§ Hommes : il nous semble que vous êtes malheureux même si vous refusez de l’admettre.
§ Femmes : vous semblez penser que les femmes ne valent pas grand chose.

ð ROBIN, PETIT-JEAN, MARIANNE, SHERIFF :
Vous êtes un moraliste avec des idées conventionnelles que certaines personnes jugeraient vieux-jeu.
§ Hommes : vous vous considérez sans doute comme un juste dans un monde très en dessous de vos critères moraux. Vos inhibitions et votre culpabilité sont un obstacle à votre bonheur.
§ Femmes : malheureuse en amour ? Peut-être attendez-vous trop d’un homme… Soyez réaliste plutôt que romantique.

ð ROBIN, PETIT-JEAN, SHERIFF, MARIANNE :
Vous êtes conventionnel et puritain.
§ Hommes : vous moralisez et voyez les femmes comme une vaste conspiration contre les hommes, avec le sexe comme arme principale. Vous manquez beaucoup de choses dans la vie !
§ Femmes : vos parents ont probablement joué un rôle important dans la formation d’un complexe de culpabilité tel que le vôtre ! Il est temps que vous libériez votre esprit de ses chaînes.

ð PETIT-JEAN, ROBIN, SHERIFF, MARIANNE :
Vous n’êtes pas facile à évaluer. Basiquement, vous souffrez d’un complexe d’infériorité et de sentiments d’insécurité. Comment vous présentez-vous aux autres ? Comme un idéaliste, un moraliste, un conformiste ? …
§ Hommes : vos vues contradictoires sur le sexe et la moralité peuvent conduire à certains problèmes sexuels. Vous avez toujours craint les femmes, à commencer par votre mère probablement.
§ Femmes : il est dommage que vous n’ayez pas accepté l’idée selon laquelle les femmes sont un partenaire égal (ou parfois plus fort) de l’homme.

ð PETIT-JEAN, MARIANNE, ROBIN, SHERIFF :
Vous êtes un romantique à l’esprit plutôt ouvert et raisonnablement heureux. Vous estimez par dessus tout la gentillesse et vous efforcez de vivre selon vos idéaux. Vous ne cachez pas, à vous-même comme aux autres, votre important besoin de sécurité, qui peut être émotionnel ou matériel.
§ Hommes : peut-être avez-vous tendance à idéaliser les femmes et à leur prêter des vertus qu’elles ne possèdent pas.
§ Femmes : vos expériences avec les hommes n’ont pas toujours été heureuses.. peut-être parce que vous espérez un peu trop ?


ð PETIT-JEAN, MARIANNE, SHERIFF, ROBIN :
Vous êtes un réaliste, légèrement romantique. Vous respectez la vérité, êtes ouverts d’esprit et adaptable. Que vous soyez un homme ou une femme, vous êtes probablement une personne heureuse. Vous aimez les gens et ces derniers se font facilement vos amis. Vous n’êtes pas très aventureux mais cela ne vous dérange guère.

ð PETIT-JEAN, SHERIFF, MARIANNE, ROBIN :
Vous pensez que la moralité est un autre mot pour désigner le sens commun et les convenances et non un concept universel ou une vérité religieuse. Votre besoin de sécurité est fort et vous estimez que le fait que l’on puisse compter sur vous est l’une de vos vertus.
§ Hommes : votre position sur les femmes, que vous voyez comme le sexe faible, est prudente.
§ Femmes : vous êtes plus permissives avec la morale des autres qu’avec vous-même.

ð PETIT-JEAN, SHERIFF, ROBIN, MARIANNE :
Vous êtes conventionnel, peu imaginatif et plutôt prude. Il serait surprenant que votre vie amoureuse soit un succès flambloyant.
§ Hommes : vous avez une attitude autoritaire et vieux-jeu. Une chose est sure : vous vous faites quelques tristes illusions sur les femmes.
§ Femmes : vous acceptez la double échelle de valeur selon laquelle la femme est le “ second sexe ”.

ð SHERIFF, ROBIN, MARIANNE, PETIT-JEAN :
§ Hommes : nous avons du mal à imaginer que vous meniez une vie remplie et heureuse… La chaleur et les compromis de l’amour ne sont pas pour vous. Votre vie sexuelle n’est pas ancrée dans la réalité, et vous ne comprenez pas plus les femmes que vous ne les appréciez.
§ Femmes : si c’est réellement l’ordre auquel vous croyez, vous nous prenez totalement au dépourvu !

ð MARIANNE, SHERIFF, PETIT-JEAN, ROBIN :
Un rejet aussi appuyé des valeurs traditionnelle est probablement en partie un camouflage. Vous détestez que l’on vous juge faible ou peu sûr de vous. Vous estimez l’honnêteté et abominez l’hypocrisie.
§ Hommes : les femmes tiennent une grande place dans votre vie et vous êtes (ou peut-être voudriez être) assez impitoyable avec les femmes et dans la vie en général.
§ Femmes : vous êtes tolérantes envers les hommes et leurs erreurs, mais nous avons bien dit hommes car vous n’avez pas de temps à perdre avec les garçons jouant aux hommes.

ð MARIANNE, ROBIN, SHERIFF, PETIT-JEAN :
Vous connaissez les “ choses de la vie ”, ce qui ne veut pas dire que vous les appréciez. Vous n’êtes pas réaliste et avez tendance à vous montrer obstiné.
§ Hommes : vous voyez les femmes soit comme des putes, soit comme des anges et vous surestimez les différences entre les sexes. Les femmes vous trouve difficile à vivre.
§ Femmes : vous ne savez pas si la vérité et la moralité vont de pair ou bien s’opposent. Vous n’avez pas une très haute opinion des hommes.

ð MARIANNE, ROBIN, PETIT-JEAN, SHERIFF :
Si vous n’êtes pas heureux, ce que nous suspectons, c’est peut-être parce que vos émotions vous culpabilisent ou bien à cause de votre manque de confiance en vos propres opinions.
§ Hommes : vous vous voyez sans doute comme quelque de moral et de juste. Votre conception un peu brouillée de la moralité affecte probablement votre vie sexuelle.
§ Femmes : vous êtes trop affectée par ce que les autres pensent de vous.


ð MARIANNE, PETIT-JEAN, SHERIFF, ROBIN :
Vous êtes essentiellement une personne heureuse, même si vous vous considérez parfois un peu supérieur. Vous êtes moral selon vos propres critères car vous estimez que la morale varie en fonction des circonstances.
§ Hommes : vous êtes sexuellement désinhibé, plus romantique que vous pouvez apparaître et plus dépendant de l’approbation des autres que vous voulez bien l’admettre.
§ Femmes : vous aimez être une femme, vous comprenez ce qu’est l’amour et appréciez franchement le sexe.

ð MARIANNE, PETIT-JEAN, ROBIN, SHERIFF :
Nous nous attendons à ce que vous soyez une personne heureuse et équilibrée, qui aime les autres et est appréciée. Vous vous demandez si de nombreuses vues conventionnelles en matière de morale sont valables en toutes circonstances.
§ Hommes : n’y aurait-il pas un côté chevaleresque et idéaliste sous votre sophistication ?
§ Femmes : vous attendez beaucoup de l’homme à qui vous donnez votre amour.

ð PETIT-JEAN, ROBIN, MARIANNE, SHERIFF :
Vous êtes du genre prudent, neutre et peu sûr de vous. Vous êtes d’accord avec l’idée selon laquelle tout le monde a un prix, et le votre ne serait pas très élevé.
§ Hommes : vous êtes sexuellement inhibé, avec une méfiance sous-jacente envers les femmes.
§ Femmes : un homme au moins vous a fait du mal et vous êtes maintenant sur vos gardes.

ð SHERIFF, ROBIN, PETIT-JEAN, MARIANNE :
Bien que vous entreteniez une façade d’indépendance, vous êtes en fait plutôt malheureux et désorienté.
§ Hommes : vous ne comprenez pas les femmes et en avez probablement peur. Vous ne savez pas ce qu’est l’amour et préférez probablement vous vanter de vos conquêtes dans un bar plutôt que de faire vos preuves dans une chambre à coucher.
§ Femmes : si toutefois les hommes vous attire, c’est vraisemblablement le genre désastreux pour vous.

ð SHERIFF, MARIANNE, ROBIN, PETIT-JEAN :
Si vous ne menez pas une vie heureuse, la cause est à rechercher en vous. Vous êtes un rebelle … avec une trace d’enfant gâté en vous. Vous placez la vérité au dessus de la moralité mais savez vous montrer raisonnablement tolérant envers ceux qui ne partagent pas votre avis.
§ Hommes : les problèmes que vous rencontrez ne sont probablement pas liés au sexe.
§ Femmes : malgré votre expérience et votre intelligence vous ne savez pas juger les hommes.

ð SHERIFF, MARIANNE, PETIT-JEAN, ROBIN :
Vous vous proclamez réaliste ou même cynique, mais vous êtes en réalité plus émotionnel, romantique et confiant.
§ Hommes : bien que vous n’ayez pas de problèmes d’inhibitions, votre vie amoureuse relève plus du rêve que de la réalité.
§ Femmes : vous avez été blessée par les hommes dans le passé, ou peut-être un homme en particulier, et vous laisserez probablement cela se reproduire.

ð SHERIFF, PETIT-JEAN, ROBIN, MARIANNE :
Loin de nous l’idée de vous faire la morale, mais ….
§ Hommes : vous partagez avec d’autres hommes l’idée que les femmes sont quantité négligeable et inférieures aux hommes. Peut-être un opinion qui vous vient de votre père ? ou un réaction face à une mère castratrice ?
§ Femmes : vous n’avez pas une bien haute opinion de vous-même, n’est-ce pas ?


ð SHERIFF, PETIT-JEAN, MARIANNE, ROBIN :
Vous avez un sens confus et immature des valeurs. Vous êtes versatile et obstiné et avez tendance à bouder quand les choses ne se passent pas comme vous le voulez. Mais au moins vous n’êtes pas hypocrite.
§ Hommes : “ Les aimer, les quitter ” semble être votre devise, celle d’un homme qui a basiquement peur des femmes.
§ Femmes : peut-être préféreriez-vous être un homme plutôt qu’une femme ?

ð MARIANNE, SHERIFF, ROBIN, PETIT-JEAN :
Vous associez la moralité aux notions d’honnêteté et de vérité plutôt qu’à des valeurs religieuses. Vous êtes impulsif et quelque peu imprévisible.
§ Hommes : nous suspectons que vous voudriez être un tombeur sans vraiment y parvenir.
§ Femmes : vous êtes une réaliste et une rebelle qui défend les droits des femmes. Vous aimez les hommes mais méprisez ceux qui sont faibles.

ð ROBIN, SHERIFF, PETIT-JEAN, MARIANNE :
Cette combinaison n’a même pas été envisagée. Allez consulter !

 La mienne est Petit-Jean, Marianne, Robin, Shérif. J'avoue que j'ai eu énormément de mal à classer les trois premiers, l'évidence restant pour moi la position de l'ordure qu'est à mon sens le shérif. En fait, je suis embarrassé d'avoir il me semble un classement classique, où Robin est dernier : je me demande si je ne prends pas trop à la légère l'acte de Marianne, et si je n'ai pas une moralité trop "rose" et accommodante ; et si je ne manque pas peut-être une certaine noblesse dans la figure de Robin qui demeure droit dans ses bottes, fidèle à un certain devoir... Ce qui m'embête, il faut dire, c'est que le comportement de Robin ne se contente pas de sa rigueur mais l'affirme violemment... Cette violence m'embête... D'autant que sa réaction cause le départ de Marianne et la fin de leur couple...

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par euthyphron le Mer 9 Mar 2016 - 19:08

Spontanément j'ai choisi le même classement, mais j'avoue être capable de changer d'avis cinq fois par jour. Que nous ayons répondu la même chose n'en est que plus surprenant! Peut-on en induire que chérir la vertu des dames a pour débouché la modération des penseurs digressifs?

_________________
amicus plato sed magis amica veritas
avatar
euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par poussbois le Mer 9 Mar 2016 - 20:17

Quoi ? Il faudrait les classer sur deux échelles différentes ? moralité et honnêteté ? Tu peux être parfaitement morale (à titre personnel) et n'être jamais reconnu comme un honnête homme. Mais bon, imaginons, du coup, je me concentre sur la moralité.

1-Petit-Jean, qui est hors jeu, sa moralité n'étant jamais testé, sauf à imaginer qu'il est immoral de préférer la femme de son ami à son ami (connerie !).
2-Lady Marianne, qui fait acte de corruption d'un agent de l'Etat
3- Le Sheriff qui s'est laissé corrompre, une des pires lèpres de nos sociétés. Le fait qu'il ait emprisonné Robin étant tout à fait normal, c'est son travail et Robin est un voleur.
4- Robin qui abandonne sous des prétextes fallacieux (la propriété vaginale) le fondement même de ce pourquoi il se bat : la protection de la protection des faibles, des démunis, des spoliés. Une vraie girouette instable et autocentrée, à se demander s'il en redistribuait tant que ça, du butin volé aux nobles.

Pour l'honnêteté, c'est finalement plus intéressant car ça renvoit au respect d'une norme morale reconnue :
si on le prend du côté de notre époque (valeur réaliste et actuelle !)

- Robin, parfaitement rétrograde comme la société le demande, imagine le pur amour, la soumission de sa femelle et sa parfaite fidélité. Victime de la violence policière et de la trahison de ses proches, c'est lui le vrai héros, un genre de Edward Cullen mais sans les canines en plus...
- Le Shériff, qui en bon flic fait bien son travail, mais bon, il se laisse tenter tout de même. Faute ! Faut dire que Marianne est canon, et qu'elle en pris plein le cul la pauvrette, elle était vraiment prête à tout... bon, on l'excusera quand même et puis, il est monté comme un âne, il a des besoins quoi. Il sera puni, normal, mais personne ne lui en voudra vraiment d'autant que Robin est un bon gars aussi.
- Petit Jean, le salopard qui n'attendait que ça ! Son ami tourne le dos 2 secondes et il lui pique sa meuf. Aucune fidélité lui non plus. Il a tellement faim qu'il est prêt à se contenter d'une 3ème main...
- Marianne, la putain, la trainée, qui au final se sera faite grimper par 3 mecs différents sur une pauvre histoire de 10 lignes, à croire qu'elle veut en bouffer du chibre et de la corde à noeuds, brouette thaïlandaise et caméléon taquin à chaque épisode de l'histoire !


Pour tout vous dire, je préfère mon premier quarté, mais je trouve que dans le définition de l'honnête homme moderne, on tend malheureusement de plus en plus vers la deuxième...


Dernière édition par poussbois le Mer 9 Mar 2016 - 22:01, édité 1 fois

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par Ataraxie le Mer 9 Mar 2016 - 21:29

Petit-Jean est un pur opportuniste. Pour moi Marianne est la moins immorale des 4.
Marianne, Petit-Jean, Robin des Bois, Shérif

Mais imaginons que le Shérif capture Marianne et que pour délivrer celle-ci Robin des Bois doit coucher avec le Shérif... Marianne largue Robin des Bois qui se marie avec Petit-Jean.
avatar
Ataraxie
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 18/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par Rêveur le Jeu 10 Mar 2016 - 11:04

J'adore votre prose, poussbois !

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par poussbois le Jeu 10 Mar 2016 - 14:03

Wink

Ataraxie a écrit:Petit-Jean est un pur opportuniste. Pour moi Marianne est la moins immorale des 4.
Marianne, Petit-Jean, Robin des Bois, Shérif

Je répète : corruption d'un agent de l'Etat. C'est absolument immoral. Tu peux dire que le bilan de son immoralité est bonne, mais la question n'est pas de savoir si tu es kantien ou utilitariste, mais si Mariane est morale. Tu anticipes sur les conclusions, en oubliant l'acte lui-même. Et je peux te dire après l'avoir vu que la corruption est une lèpre ! Quant au bilan, outre que Robin me semble de plus en plus être une belle ordure qui ne mérite pas la peine qu'elle se donne pour lui, mettre en place un système de corruption est une catastrophe pour toute société.

Mais imaginons que le Shérif capture Marianne et que pour délivrer celle-ci Robin des Bois doit coucher avec le Shérif... Marianne largue Robin des Bois qui se marie avec Petit-Jean.
Ca ne change rien si on s'en tient à une morale minimaliste, il suffit juste alors de remplacer Robin et Marianne dans les classements. Seul Petit-Jean gagne des points dans l'affaire car là, il reste fidèle à ses amours et il est enfin cohérent avec lui-même : partager la couche de son ami, oui comme avant, et lui ouvrir enfin son intimité !

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par Ataraxie le Jeu 10 Mar 2016 - 14:27

Qu'est ce tu peux être procédurier... On dirait la Commission européenne.  lol!

poussbois a écrit:Seul Petit-Jean gagne des points dans l'affaire car là, il reste fidèle à ses amours et il est enfin cohérent avec lui-même : partager la couche de son ami, oui comme avant, et lui ouvrir enfin son intimité !
Avant on couchait avec ses amis ?
avatar
Ataraxie
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 18/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par poussbois le Jeu 10 Mar 2016 - 16:44

bha tu n'as jamais fait ton service militaire ? La camaraderie virile, se soutenir, tout partager. J'avais fait un exercice une fois avec un adjudant qui avait le sens de l'humour : monter en moins de 10minutes une canadienne deux places et y rentrer à 15 pour faire la sieste ! haha... ils appellent ça l'esprit de corp... faut dire qu'on les sentait bien les corps avec leurs durs et leurs mous...
Et puis quand ça caille en forêt (et la forêt anglaises j'imagine qu'il peut faire froid), que tu es en commando parti pour un raid, il faut bien se serrer (entre amis !) pour éviter de crever de froid. Et puis porter les blessés ou les épuisés sur ses fortes et mâles épaules au retour... non vraiment, la camaraderie "virile" des groupes d'hommes, ça a tout les signes de l'homosexualité sans la pratique, ce qui est dommage d'ailleurs ça détend. Ou pas, c'est peut-être ce qui leur permet de passer plus facilement en mode féroce.

C'est un texte de Bodard sur la guerre d'Indochine que j'avais lu assez jeune et qui m'avait déjà bien fait comprendre le principe :
Un groupe de légionnaires est en opération. Régulièrement, un légionnaire d'origine allemande je crois s'amuse à réveiller son meilleur pote en lui caressant la joue avec tout son matériel. A chaque fois l'autre rentre en furie, sort sa dague pour lui couper couilles et braquemart mais mal réveillé ne peut pas l'attraper. Ca dure le petit déj et après ils sont les meilleurs potes du monde... Virilité quand tu nous tiens... lol

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par quid le Ven 11 Mar 2016 - 1:15

Je remarque que l'on ne peut faire abstraction du contexte antérieur ou s'inscrivent les personnages. On ne peut remplacer Le Sheriff de Nottingham, Robin des bois, Marianne et Petit-Jean par W, X, Y et Z. Car sinon, tout est justifiable.

Si Robin des bois est un salaud fini, ayant un long arriéré de méfaits, Marianne une paumée sous sa coupe, Petit-Jean une petite frappe un peu malchanceux qui désapprouve les manières de son patron Robin, et qui cherche à s'en sortir par le haut, et le Sherrif un agent de l'ordre bon père de famille au service de la protection des gens, l'histoire n'est pas la même.

Dans le contexte de Robin des bois, on a un Robin certes qui c'est fait prendre, mais qui assume un combat contre la tyrannie. Car en premier lieu, il est un peu le responsable de cette situation, et on pourrait lui reprocher, en tout cas penser, qu'il lui reste à assumer sa capture, et que cela a conduit Marianne à essayer de le sauver.

On ne va pas non plus soupçonner Marianne, de profiter de l'occasion pour se taper le Sheriff, chose dont elle rêvait secrètement, saisissant alors une bonne occasion.

Donc, le premier responsable, c'est le tyran, le Sheriff. Bien qu'il soit peut-être le plus cohérent avec lui-même, celui qui trahit le moins, on ne va quand même pas lui reconnaître sa mansuétude quant à la tenue de sa parole quand il libère finalement les prisonniers après avoir obtenu les faveurs de Marianne. Même si en toute cohérence, il n'aurait pas dû tenir sa parole.

Marianne, dans sa situation, est face au seul dilemme de savoir si son sacrifice sauvera effectivement Robin, son bien aimé, de la potence. On ne peut qualifier son sacrifice d'immoral du fait qu'elle trahirait ou blesserait Robin, alors que la raison du sacrifice est plus importante et tournée vers le bien de Robin. Certes, elle avait peut-être d'autres solutions, mais celle-ci en vaut bien d'autres moins évidentes et pas plus certaines.

Robin a cependant beaucoup perdu dans ce marchandage. C'est comme si son pire ennemi lui avait coupé les couilles en quelque sorte, cela doit être dur à encaisser, il aurait sans doute préféré mourir, et on comprend son désarroi. Sa réaction aurait pu être plus fataliste, sans mettre en cause la conduite de Marianne. Ce sont les deux principales victimes de cette odieux chantage, et chacun a en quelque sorte blessé l'autre, mais cela n'a pas à voir avec la moralité.

Petit-Jean est un ami de Robin, et s'il l'avait haït ou détesté car ce dernier fût un mécréant de la pire espèce, ou même un conjoint brutal, on pourrait comprendre Petit-Jean, mais encore une fois, ce n'est pas le contexte de l'histoire. Petit-Jean, par son attitude rompt donc avec une certaine conduite jusque là vertueuse dans l'histoire, et se trahit donc pour son intérêt purement personnel, car il devrait comprendre que la situation est extraordinaire, et que l'emportement de Robin l'est aussi et peut aussi être explicable. Plus qu'opportuniste, il trahit, il se trahit par rapport à ce qu'on imagine de lui, il trahit Robin comme si son amitié n'avait pas été véritable, alors que le personnage de l'histoire n'est a priori pas comme cela.
Ce n'est pas non plus un crime de lèse majesté, c'est un tournant dans la relation entre les personnages, ils changent. Et celui qui déconcerte le plus c'est Petit-Jean, on a alors du mal à voir sur quoi reposent ses principes ou ses valeurs.
En tout état de cause, il fait alors souffrir Robin encore plus dans une situation difficile, lui qui a si peu changé, et qui est quand même un modèle de vertu dans son combat contre le tyran, et cela on peut le reprocher à Petit-Jean comme une immoralité.

Je choisi donc la réponse : Marianne, Robin, Petit-Jean puis le Sheriff

Je ne pense pas que je mettrais Petit-Jean derrière le Sheriff.
avatar
quid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 04/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par poussbois le Ven 11 Mar 2016 - 3:53

haaaa quid ou les limites du relativisme.

Que de surinterprétation d'un texte relativement simple. Une centaine de mots, une dizaine de lignes, rien de plus, rien de moins, à toi de te faire ton opinion sur ce qui est dit et c'est tout. C'est ce que tu fais à la fin, je te l'accorde, et j'apprécie. Je ne retiens donc que ce dernier chapitre qui est l'essentiel.
Donc, l'essence de Robin n'est pas la lutte "pour" (les déshérités), mais la lutte "contre" (l'autorité). En gros, c'est un adolescent qui cherche sa place dans ce monde et qui défie à juste titre l'autorité pour voir quelle statut elle lui donnera. bon... pourquoi pas, c'est une bonne interprétation. Je n'aurais pas été aussi inspiré, et c'est assez juste.

Mais alors, ce que je ne comprends pas, c'est ce que tu reproches à Petit-Jean. Parce que, les amours adolescentes, s'il y a un truc dont il faut se méfier, c'est bien de cela : infidélité et inconstance en sont les deux mamelles ! En plus, les adolescents sont bien les seuls qui ne sont finalement jamais aussi heureux que quand le monde leur tourne le dos, les trahit : c'est la preuve de leur clairvoyance. Le monde est contre eux, mais ils le savaient... le monde les déteste ce qui les oblige à s'aimer encore plus ! (ça s'appelle un bénéfice secondaire).


Dernière édition par poussbois le Ven 11 Mar 2016 - 16:37, édité 1 fois

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par Ataraxie le Ven 11 Mar 2016 - 16:02

poussbois a écrit:bha tu n'as jamais fait ton service militaire ?
Non je suis trop jeune. Maintenant je comprends pourquoi tu ne voulais plus être administrateur. C'était pour raconter des histoires de bites qui se touchent sans te demander si tu ne rabaissais pas ton honorable fonction... lol Blague à part, je n'idéalise pas particulièrement le service militaire tel qu'on me le décrit à l'ancienne. En revanche tout ce qui peut arracher les jeunes hommes de la torpeur et de l'adolescence éternelle qui les saisissent serait une bonne chose. J'imagine qu'un d'engagement obligatoire peut servir à cela et je me souviens avoir eu un âge pas si lointain où ce genre d'expérience aurait été bénéfique.
avatar
Ataraxie
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 18/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par poussbois le Ven 11 Mar 2016 - 16:34

Ha... aurais-je changé de ton depuis ma démission ? Désolé si c'est le cas, je vais me modérer un peu plus. Un peu seulement

Ceci dit, c'est vrai que la parole ici est un peu plus libre qu'ailleurs et que j'aurais tendance à en profiter un peu... je n'aurais jamais osé poster cette prose sur PhiloF. au risque de me faire rattraper par Bldchamps qui n'appréciaient que très moyennement ce genre de blagues.

Et je confirme que je comptais vraiment faire la pause des forums comme Digression, mais que finalement j'ai retrouvé du plaisir à participer (un peu) et que je m'amuse beaucoup plus qu'avant. Le fait de ne plus être obligé de lire les sujets qui me gonflent change énormément la donne !

_________________
Le Nord, c'est par là.
avatar
poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par Ataraxie le Ven 11 Mar 2016 - 18:21

poussbois a écrit:Le fait de ne plus être obligé de lire les sujets qui me gonflent change énormément la donne !
lol J'avais pas pensé à ça !
avatar
Ataraxie
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 18/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test de moralité de Robin des bois

Message par lanK le Ven 11 Mar 2016 - 18:54

poussbois a écrit:Ha... aurais-je changé de ton depuis ma démission ? ... je vais me modérer un peu plus. Un peu seulement

Bah non,manquerait plus que ça !!!!

_________________
Soyez patient envers tout ce qui n'est pas résolu dans votre cœur et essayez d'aimer les questions elles-mêmes
avatar
lanK
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 12/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum