Centenaire 14-18.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Centenaire 14-18.

Message par neopilina le Dim 6 Mar 2016 - 19:55

Je ne sais pas comment ça se passe en dehors de ma région, mais en Lorraine, pendant 4 ans le journal régional de France 3 propose une petite chronique très bien faite, édifiante, etc., " Petites histoires de la Grande Guerre ". La France a eu ses " soldats Ryan " ( Inspiré par des faits réels, de famille, de fratrie, durement touchées. ). Ça se passe en 14-18, la fratrie est française. 6 frères sont mobilisés, quand on apprend le cinquième décès, l'instituteur du village de sa propre initiative écrit, harcèle, les autorités. Il n'y aura jamais de réaction officielle écrite de la part de l'armée, de l'état, mais l'homme sera " inexplicablement " dégradé et affecté loin du front. Après la guerre, le père de famille sera fait Grande Croix de la Légion d'honneur.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire 14-18.

Message par maraud le Dim 6 Mar 2016 - 20:20



Quelle conclusion peut-on en tirer ?
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire 14-18.

Message par neopilina le Dim 6 Mar 2016 - 20:55

Euh ... c'est vague. A propos de quoi ? De la guerre en général ? De la " réaction " française ? ...

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire 14-18.

Message par maraud le Dim 6 Mar 2016 - 21:26

Je ne sais pas; est-ce que l'absence,détestable, de communication de la part de l’État, rend la chose moins détestable parce que l'on décore le père de famille de la Légion d'horreur ?


Dernière édition par maraud le Lun 7 Mar 2016 - 7:31, édité 1 fois
avatar
maraud
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 04/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire 14-18.

Message par neopilina le Dim 6 Mar 2016 - 22:40

maraud a écrit:Je ne sais pas; est-ce que l'absence,détestable, de communication de la part de l’État, rend la chose moins détestable parce que l'on décor le père de famille de la Légion d'horreur ?

Après la mort des 5 frères Sullivan sur le même bateau, torpillé par les Japonais, les U.S.A. ont adopté le " Sole Survivor Policy " pour éviter ce genre de situations.

Wikipédia, " Frères Ruellan " a écrit : " Si la fratrie Ruellan fut la plus touchée avec six [huit en fait] morts, trois fratries françaises ont perdu cinq de leurs membres pendant la Première Guerre mondiale :
   Les Jardot, d'Évette-Salbert (Territoire de Belfort)
   Les De l'Estang du Rusquec de Tréflévénez (Finistère)
   Les Falcon de Longevialle aux Côtes-d'Arey (Isère).
Dix fratries ont, quant à elles, perdu quatre membres dont les Doumer, les quatre fils de Paul Doumer, président de la République entre 1931 et 1932 ".

Les Jardot sont ceux que j'évoque dans le message initial.
Ta question est très délicate, la question qui tue, si j'ose dire, c'est à partir de combien on décide d'en sauver un. Si on pousse le raisonnement à l'extrême, les fils uniques ne font plus la guerre !

Sinon.

J'ai un " petit truc " en travers à propos de cette guerre, du coté français justement. 100 ans après donc, il existe des documents relatifs à ce conflit qui sont encore, toujours, classés  " Secret-Defense ". Et ça, c'est inadmissible. J'ai été habilité " Secret-Defense ", j'ai une petite expérience de celui-ci : une telle durée de classification est absolument exceptionnelle, pour ne pas dire anormale. Tous les protagonistes étant décédés, que reste t-il à cacher à propos de ce conflit !? La République aurait-elle mauvaise conscience ?  Se pourrait-il que le " roman national " en vigueur s'en trouve " écorné " ? Je me pose ouvertement la question. On sait déjà qu'il y avait des sessions parlementaires secrètes et restreintes ( Où bien sûr tout l'échiquier politique était représenté. Encore aujourd'hui, grâce à la commission parlementaire sur le " Secret-Defense ", l'opposition via des députés habilités pour l'occasion a accès à ces informations. ) pour évoquer les vrais chiffres des pertes.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4329
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum