Autour des sciences (dures)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autour des sciences (dures)

Message par Rêveur le Ven 16 Oct 2015 - 23:26

Quand vous voulez danser autour des sciences...
Écrire ici des questions, des réflexions, des idées scientifiques.
J'ai précisé "dures", ayant remarqué qu'il y a déjà des rubriques consacrées aux sciences humaines et sociales - les sciences dites "molles".

J'inaugure :

On nous parle souvent de la disparition de nos organes inutiles, comme notre 4e doigt (c'est-à-dire l'annulaire...ou le vernaculaire...bah, je sais pas...), notre appendice (presque inutile), etc., grâce à l'évolution naturelle. Et j'aimerais bien qu'on me l'explique, ou qu'on donne raison à mon interrogation...qu'on me le confirme ou infirme...
L'évolution naturelle sélectionne nos organes utiles, nos organismes les plus adaptés, etc., certes ; mais c'est la menace qui le permet, les organismes inadaptés mourant plus souvent avant l'âge de reproduction que les autres, et donc transmettant moins leurs gènes, jusqu'à ce que ceux-ci disparaissent ; ou alors, c'est que leur organisme est ordonné d'une telle manière qu'il conduit davantage à cette mort avant l'âge de reproduction, ou diminue leurs capacités de reproduction.
Dans le cas qui nous intéresse, j'aimerais bien qu'on m'explique quelle est la menace en question, ou le défaut, chez ceux qui ont 5 doigts. Je me permets de postuler que la survie n'est pas plus difficile avec 5 doigts qu'avec 4 - je dirais même qu'il est tout de même plus pratique d'avoir un doigt de plus, même si la différence est minime.
Quant aux capacités de reproduction... Je suppose que le doigt en moins ne change pas grand chose à la configuration de nos autres organes, et qu'il n'augmente pas notre libido ; il pourrait rendre plus attractif, mais je ne vois pas en quoi : il ne change pas la figure ou le reste, et s'il est remarqué, c'est en tant qu'anomalie ; et si son originalité est appréciée, admettons, il finira effectivement par y avoir de plus en plus d'humains à 4 doigts, mais alors ils seront de moins en moins différents, et cet avantage n'en sera bientôt plus un.
J'ai loupé quelque chose ?

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par kercoz le Sam 17 Oct 2015 - 12:18

Rêveur a écrit:
Dans le cas qui nous intéresse, j'aimerais bien qu'on m'explique quelle est la menace en question, ou le défaut, chez ceux qui ont 5 doigts. Je me permets de postuler que la survie n'est pas plus difficile avec 5 doigts qu'avec 4 - je dirais même qu'il est tout de même plus pratique d'avoir un doigt de plus, même si la différence est minime.

La question me semble se poser plus pour le pied que pour la main.
Si l' on regarde la composition physiologique du pied, il y a bien une vingtaine d'os, un max de tendons et plétore de mini muscles.
Pourtant, on enferme toute cette complexité dans une enveloppe rigide.
Notre pied va t il évoluer vers le sabot?
Ta question est mal posée. La "nature" me semble procéder par rajouts et réutilisation pratiquement jamais par suppression par suppression.
C'est ce qui a trompé Fabre , malgré son génie dans son débat épistolaire avec Darwin.
Pour revenir à la chaussure, j'ai poussé le concept de cette dérive plus loin. Par provocation et par expérience, je me suis mis à randonner en charentaise. Meme sur des sentiers montagne, et hors sentiers , secs , et excluant les éboulis bien sur.
J' ai eu la surprise de m' en trouver tres bien. Tout cet attirail d' osselets, tendons , muscles ont un rôle dont leur existence découle. De plus la stabilité de l' entiereté du squelette et notamment de la colonne vertébrale, est conditionné dans la marche par le fonctionnement de ce dit attirail.
Je me suis aperçu, croyant avoir invené un concept à bobo qui me ferait faire fortune, qu'en fait, Déca$lon vendait ce type de sandale avec un choix de semelles suivant le degré de rigidité demandé.
Certe, marché nu pied serait l' idéal, et la charentaise laisse passer quelques pointus désagréables, mais la sensation d'épouser, de tenir les racines ou cailloux en s'adaptant a la conjoncture est assez satisfaisante.


_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2404
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par Rêveur le Sam 17 Oct 2015 - 12:26

D'accord, mais comment cette sélection pourrait-elle s'opérer ?

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par kercoz le Sam 17 Oct 2015 - 14:35

Rêveur a écrit:D'accord, mais comment cette sélection pourrait-elle s'opérer ?

Pas compris..de quelle selection parles tu ?

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2404
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par Rêveur le Sam 17 Oct 2015 - 14:42

Ben... En fait, comme toujours souvent, j'ai rien compris j'ai pas compris grand chose à votre message, à cause de votre style brouillon...

Je ne comprends pas en quoi les détenteurs de quatre doigts (c'est ma question initiale) seraient plus capables de transmettre leurs gènes que les autres.

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par euthyphron le Sam 17 Oct 2015 - 14:59

En ce qui me concerne, je suis surpris et choqué que l'on mentionne l'inutilité du quatrième doigt et je n'entendrais point qu'on me le coupât!
Mais bon, pour dire un mot du sujet dont l'éventuelle disparition de l'annulaire n'est qu'un exemple fâcheux, il me semble acquis (les experts confirmeront ou infirmeront) que selon le darwinisme il n'y a aucune préférence de la nature, ni plan spécial pour éliminer les doigts en trop.  
Mais, tout simplement, si les hasards de la reproduction font apparaître une nouvelle espèce humaine à quatre doigts, celle-ci sera viable donc apte à survivre donc candidate à la prolifération. geek

_________________
amicus plato sed magis amica veritas
avatar
euthyphron
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 01/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par Rêveur le Sam 17 Oct 2015 - 15:07

euthyphron a écrit:En ce qui me concerne, je suis surpris et choqué que l'on mentionne l'inutilité du quatrième doigt et je n'entendrais point qu'on me le coupât!
J'avoue que j'ai moi aussi un peu du mal à comprendre... Ceci dit, remarquez que c'est le doigt qu'on n'arrive pas à lever seul de plus de 90°...peut-être un signe qu'il est voué à disparaître...

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par neopilina le Sam 17 Oct 2015 - 15:12

à Rêveur,

Euh ? Est-ce que tu as une source relative au thème " annulaire, caractère récessif " : c'est, absolument, la première fois que je vois ça.
Sinon, on connait les anomalies résultant du mariage entre cousins, par exemple des soucis d'orteils et de doigts, mais c'est bien connu, et rien à voir avec des caractères récessifs. Je connais, ai connu de nombreux couples de personnes agées qui étaient cousins, les progénitures s'en ressentaient, parfois gravement. Ou encore des drames du thalidomide. J'ai eu un collègue de travail auquel il manquait un pouce, c'est moi qui lui ai appris pourquoi.
A contrario, oui, par exemple pour les dents de sagesse : on a des individus avec les 4, d'autres avec 2, en haut ou en bas, d'autres sans. Sans parler de celles et ceux chez qui elles sont présentes, sortent tardivement, et nécessitent leur arrachement à l'hôpital, etc. Si on fait des statistiques avec des lots de crânes bien datés, oui, ce caractère peut être dit récessif. Moi, j'ai eu les 4 très tôt, sans aucun souci de douleur, emboitement, etc., j'ai été contraint d'admettre que je suis une brute préhistorique,   .

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4313
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par Bergame le Sam 17 Oct 2015 - 18:35

kercoz a écrit:C'est ce qui a trompé Fabre , malgré son génie dans son débat épistolaire avec Darwin.
Pour revenir à la chaussure, j'ai poussé le concept de cette dérive plus loin. Par provocation et par expérience, je me suis mis à randonner en charentaise. Meme sur des sentiers montagne, et hors sentiers , secs , et excluant les éboulis bien sur.
J' ai eu la surprise de m' en trouver tres bien. Tout cet attirail d' osselets, tendons , muscles ont un rôle dont leur existence découle.
Oui, un gars qui fait du trail me disait quelque chose de similaire récemment. Bêtement, je pensais jusque là qu'il était plus difficile, plus douloureux et éreintant pour les pieds, de courir sur des surfaces accidentées comme les chemins de montagne, etc. Pas du tout, me dit-il, puisqu'à chaque foulée, le poids du corps porte sur un segment du pied différent. En revanche, lorsque tu cours sur surface plane comme du bitume, le pied frappe toujours exactement au même endroit, et c'est à partir de ce point qu'à la longue, il s'abime.

_________________
...que vont charmant masques et bergamasques...
avatar
Bergame
Persona
Persona

Nombre de messages : 2924
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par neopilina le Sam 17 Oct 2015 - 19:27

J'ai fait du trail, et, tant qu'à faire, en montagne ( Manger du dénivelé. ), je continue la randonnée. Bergame a raison pour le bitume, mortel pour les pieds ! Mais a contrario, même la bête la mieux adaptée du monde a encore des " talons d'Achille ", et dans le cas du trail, de la randonnée, en milieux accidentés, c'est la cheville, alors en attendant qu'elle s'adapte, j'adapte mes pompes !! J'ai vu des touristes en espadrilles en montagne, à un moment le gars il " comprend ", la nature lui fait comprendre qu'il n'est pas très adapté du bulbe ! .

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4313
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par Contrairement le Sam 17 Oct 2015 - 20:22

Même si je n'ai jamais entendu dire que l'annulaire était voué à disparaître, je me pose exactement la même question que Rêveur, et je suis, comme lui, assez dépité de n'avoir jamais eu de réponse satisfaisante à ce problème somme toute assez basique.  

Si on s'en tient purement et simplement à l'explication darwiniste de l'évolution, je ne vois pas comment on peut s'en sortir autrement qu'en affirmant que oui, posséder un doigt inutile ou des dents plus qu'il n'en faut est nuisible à la reproduction (mais a priori, dans les deux cas, on ne voit pas trop pourquoi...). A partir de là, j'ai une hypothèse un peu bidon :
On pourrait avancer qu'il y a mécaniquement un "principe d'économie" dans la nature, et l'expliquer de la sorte (attention, on est dans le pur freestyle spéculatif pas du tout scientifique ni rigoureux hein) : chaque organe supplémentaire apporte son lot supplémentaire de maladies défavorables à la reproduction. Ainsi, avoir 4 dents de trop par rapport aux besoins de l'individu (parce que maintenant il fait cuire son jaret), c'est avoir 4 dents en plus qui risquent de s'infecter, et d'être un handicap dans la course aux partenaires sexuels. De la même façon, avoir un doigt tout à fait inutile serait une occasion de plus pour choper la gangrène, ou une vulnérabilité supplémentaire face à un adversaire qui vous veut du mal. Il y aurait ainsi un équilibre naturel qui s'instaurerait mécaniquement dans le rapport entre l'efficience d'un organe pour la survie-reproduction et l'impact négatif, toujours vis-à-vis de la reproduction, que sa possession entraîne inévitablement. Ainsi, posséder un organe inutile mais apparemment pas dérangeant pour un sou constituerait quand même un désavantage, car la possession d'un organe, abstraction faite de sa fonction, présente en soi un désavantage, en tant qu'il peut s’abîmer et mettre en péril l'intégralité du reste du corps. Il existerait alors un "seuil minimal de profitabilité" que doit atteindre tout organe s'il veut être pérenne dans l'espèce ; car la nature ne fait rien en vain, c'est bien connu : aucune bête ne se paie le luxe d'avoir des dizaines d'organes parfaitement inutiles - tout a un prix ici bas, et en dépit des apparences, il en coûte peut-être beaucoup de faire vivre trois phalanges pendant 80 ans.

Quoique je prenne toujours beaucoup de plaisir à divaguer sur le darwinisme, je ne pense pas qu'on puisse s'en tenir au simple principe de la sélection naturelle pour expliquer dans son ensemble l'évolution. L'environnement n'influe pas uniquement sur le patrimoine génétique et héréditaire par l'entremise de la reproduction : il le fait également de façon directe, dans les processus qu'on appelle mutations génétiques. A partir de là, puisque le génome n'est pas qu'une affaire de survie, ça devient difficile de penser l'évolution uniquement par la mécanique darwiniste. Je ne doute pas que notre interrogation sur la disparition des organes intuiles mais pas gênants trouve des réponses techniques en biologie.
Edit : Peu importe que le cas particulier de l'annulaire mentionné par Rêveur soit effectif : le problème se pose avec toute les "disparitions" d'organes qui, bien qu'inutiles, ne paraissaient pourtant pas avoir d'impact sur la sélection naturelle. On parle par exemple de rétrécissement de la mâchoire, ou de la disparition de certaines dents (qui ne semblent pas s'être transformées en autre chose... de la même façon, on a effectivement perdu une queue - pour des raisons d'équilibre je crois -, et elle ne s'est pourtant pas transformée en bras ou en poumon).


Dernière édition par Contrairement le Sam 17 Oct 2015 - 20:40, édité 1 fois
avatar
Contrairement
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 12
Localisation : France
Date d'inscription : 08/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par kercoz le Sam 17 Oct 2015 - 20:31

Sur ces voies , sommes toutes assez faciles ( 6a +/6b max)
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://escalade22.perso.neuf.fr/armor_argoat/jonte_1.jpg&imgrefurl=http://escalade22.perso.neuf.fr/la_jonte.html&h=2160&w=1620&tbnid=DrUlUByPHcwrpM:&tbnh=97&tbnw=73&usg=__7brV_8zSz_gAxhO8M2Xsin4jNW8=&docid=ENcn7OwRyOoSwM&sa=X&ved=0CCcQ9QEwAmoVChMI65OJzo_KyAIVRFkaCh1L8wHW

On avait initié un gag qui s'est développé tres vite. C'est de la grimpe plaisir ...qqs pas un peu difficiles , mais qui peuvent se "tirer au clou", le reste c'est que du facile, grosses prises, du 5 max...juste tres impressionnant pour un spectateur ...n'importe qui de normalement conformé et de moins de 110 kg, peut faire ça ...en second, bien sur.
Le truc marrant c'est qu'arrivé en haut, on aboutit à un sentier de randonné ou un paquet de bidochon déca$lonnés avé les batons de ski te regardent grimper. Pour arriver là ils on bien marché 2 heures .....Histoire de ne pas redescendre de suite en rappel, on se ballade un moment sur le sentier, ce qui, de plus permet de repèrer les "rappels" d'autres voies. Le pied c'est de voir la tronche des bidochons nous regarder circuler en tong. Scandalisés les blaireaux!

Puisque le sujet est scientifique :
Développement de la tête et du cerveau grâce au pied

"""""""Un ensemble architectural de 26 os qui s'associent par des articulations plus nombreuses encore pour édifier une voûte à trois cintres réalise un organe capable de s'adapter à tous les sols, sauf la glace. Léonard de Vinci s'en émerveillait9.

La station debout a permis la marche verticale et perpendiculaire au sol, elle a dégagé les membres supérieurs de leur fonction ambulatoire leur permettant d'acquérir l'adresse. Elle a libéré la mâchoire de ses rôles préhensile et défensif. Par là même elle a favorisé le développement de la boîte crânienne et l'augmentation du volume du cerveau10.""""""
Si un sabot pouvait être du même usage, Dieu, qu'est pas si con, ne se serait pas autant compliqué la vie...
L' usage récent de batons de ski pour marcher pourrait indiquer un début de réduction de la boite craniène.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2404
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par neopilina le Sam 17 Oct 2015 - 20:55

Contrairement a écrit:Quoique je prenne toujours beaucoup de plaisir à divaguer sur le darwinisme, je ne pense pas qu'on puisse s'en tenir au simple principe de la sélection naturelle pour expliquer dans son ensemble l'évolution. L'environnement n'influe pas uniquement sur le patrimoine génétique et héréditaire par l'entremise de la reproduction : il le fait également de façon directe, dans les processus qu'on appelle mutations génétiques. A partir de là, puisque le génome n'est pas qu'une affaire de survie, ça devient difficile de penser l'évolution uniquement par la mécanique darwiniste. Je ne doute pas que notre interrogation sur la disparition des organes inutiles mais pas gênants trouve des réponses techniques en biologie.

Effectivement, on parle bien aujourd'hui de théorie synthétique de l'évolution, c'est à dire Darwin, sélection naturelle ( Le grand cou des girafes, etc. ) + la génétique + l'épigénétique + ... , toute chose dont ne disposait pas Darwin.

à kercoz,

T'es bien sûr que c'était des tongs !? Je taquine. Sinon, un bâton, pas deux, et un vrai bâton, c'est très utile dans une foule de circonstances en randonnée, pour monter, et pour descendre, et encore plus si on sort des sentiers : ici le bâton de ski qu'on a vu apparaitre en nature est totalement contre productif, il va accrocher ce qu'on veut, peut, écarter avec un bâton, n'est pas assez solide, dense, etc., etc. Le bâton est une vraie et profitable extension de soi, ancestrale, partout dans le monde, dès qu'il y a des montagnes et des hommes, on voit le bâton. Le bâton de ski, c'est n'importe quoi, surtout pour la marche standard ( milieu plat, dégagé, etc. ). J'ai un bâton en bois dans mon coffre de voiture, et selon les circonstances, je le prends ou pas.


Dernière édition par neopilina le Sam 17 Oct 2015 - 22:07, édité 1 fois

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4313
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par Contrairement le Sam 17 Oct 2015 - 21:05

kercoz a écrit:
"""""""La station debout a permis la marche verticale et perpendiculaire au sol, elle a dégagé les membres supérieurs de leur fonction ambulatoire leur permettant d'acquérir l'adresse. Elle a libéré la mâchoire de ses rôles préhensile et défensif. Par là même elle a favorisé le développement de la boîte crânienne et l'augmentation du volume du cerveau10.""""""
Si un sabot pouvait être du même usage, Dieu, qu'est pas si con, ne se serait pas autant compliqué la vie...

Tout ça ne me semble pas répondre à la question de Rêveur. Que la mâchoire perde certaines de ses fonctions avec le passage à la station debout ne suffit pas à expliquer, dans la théorie de la sélection naturelle, qu'elle rétrécisse. Pourquoi, quand les types se sont mis debout, ceux qui avaient une mâchoire bien développée (c-à-d la grande majorité de l'espèce) ont eu du mal à se reproduire, au point que les petites mâchoires quasi rétrognates ont triomphé ? En d'autres termes, comment, dans la théorie darwinienne, la disparition de la fonction entraîne-t-elle la régression, voire la disparition de son organe ?

neopilina a écrit:Effectivement, on parle bien aujourd'hui de théorie synthétique de l'évolution, c'est à dire Darwin, sélection naturelle ( Le grand cou des girafes, etc. ) + la génétique + l'épigénétique + ... , toute chose dont ne disposait pas Darwin.

Effectivement, c'est sans doute un gloubi-boulga causal extrêmement complexe qui préside à l'évolution.
avatar
Contrairement
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 12
Localisation : France
Date d'inscription : 08/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par Rêveur le Sam 17 Oct 2015 - 21:09

Oui, Contrairement a bien vu quelle était ma réflexion. Je ne saurais pas défendre ou expliquer la thèse dans les détails, neo, je me contente de proposer mon interrogation, et d'ailleurs j'espère tomber sur plus pointu (j'ai des chaussures...euh...classiques, mais suffisamment épaisses pour résister) que moi sur le sujet.

P.-S. : à kercoz : je partais de loin, j'ai dû même vérifier ce qu'était une charentaise !

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par neopilina le Sam 17 Oct 2015 - 22:19

Contrairement a écrit:
neopilina a écrit:Effectivement, on parle bien aujourd'hui de théorie synthétique de l'évolution, c'est à dire Darwin, sélection naturelle ( Le grand cou des girafes, etc. ) + la génétique + l'épigénétique + ... , toute chose dont ne disposait pas Darwin.

Effectivement, c'est sans doute un gloubi-boulga causal extrêmement complexe qui préside à l'évolution.

Sauf que pour celles et ceux qui pratiquent cela n'a rien d'un gloubiboulga. A contrario, je n'ai pas dit que nous comprenions tout ce qui était relatif à la vie.
Et puis il ne sert à rien que les gloubiboulgas des sciences molles, sans même parler de certains autres discours ( Où la chaine causale est encore bien plus ardue à établir, obscure. ), se lamentent ad vitam aeternam sur le gouffre épistémologique qui les sépareront toujours des sciences dures : c'est cela que voulait souligner celui qui a forgé la formule, avec tout le succès qu'on a vu, " sciences dures ". " Molles " n'est pas de lui, mais c'est venu très vite à la suite ! Dire " dures " et " molles ", c'est comparer ce qui n'est pas comparable, c'est ce que voulait dire l'auteur de la formule ? C'est aussi ce que je lui rétorque ! Deux domaines, deux épistémologies, tout à fait. La physique quantique en impose une 3° ? Allons-y !, allons-y !, mais sans moi,  lol!   . La sexualité du neutrino ne m'intéresse pas du tout,  .

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ( C'est, il est, et ça suffit pour commencer. ) et Suspect, parce que Mien ", " Savoir guérit, forge. Et détruit tout ce qui doit l'être ", ou, équivalents, " Tout l'Inadvertancier constitutif doit disparaître ", " Le progrès, c'est la liquidation du Sujet empirique, notoirement névrotique, par la connaissance ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4313
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par kercoz le Sam 17 Oct 2015 - 23:14

Contrairement a écrit:
Tout ça ne me semble pas répondre à la question de Rêveur. Que la mâchoire perde certaines de ses fonctions avec le passage à la station debout ne suffit pas à expliquer, dans la théorie de la sélection naturelle, qu'elle rétrécisse. Pourquoi, quand les types se sont mis debout, ceux qui avaient une mâchoire bien développée (c-à-d la grande majorité de l'espèce) ont eu du mal à se reproduire, au point que les petites mâchoires quasi rétrognates ont triomphé ? En d'autres termes, comment, dans la théorie darwinienne, la disparition de la fonction entraîne-t-elle la régression, voire la disparition de son organe ?

Il faut faire gaffe aux corrélations et à trop vite en faire des causalités.
Il est des pertes plus intrigantes :
http://sexe.blog.lemonde.fr/2013/09/04/la-perte-de-los-peniens-par-homo-sapiens-et-autres-desagrements/

Mais ces abansons ne semblent pas êtres la règle , ou peut être a tres long terme. La conservation d' un organe devenu obsolète me semble plutot la règle...du moins selon les enthomologistes. La nature conserve et transforme plutot..les ouïe qui respiraient en oreilles pour écouter, ce qui fait que le nerfs correspondant à la respiration , suit un cheminement absurde et part d' une vertebre illogique en faisant le tour du coeur.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2404
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par kercoz le Sam 9 Jan 2016 - 15:43

Je ne savais pas trop quel container choisir pour poser cette émission sur l' atome.
L' histoire de sa supputation et de sa découverte....Une émission à diffuser car ça explique tout ce qu' on croyait savoir sur ce domaine...Amusant et agréable, pour briller en société ou au bac,....j' ai beaucoup aimé la découverte du noyau .

http://www.franceculture.fr/emission-la-conversation-scientifique-l-atome-de-l-idee-a-la-decouverte-2016-01-09

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2404
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par hks le Sam 9 Jan 2016 - 15:55

Ce qui m'a bien amusé c'est que l'atome soit extrêmement petit. (très très ... on en tombe de sa chaise tellement c'est petit un atome ) ... ah bon!!!
C'est quand même pas de chance qu'on soit si gros... par rapport.

Imaginons que nous soyons  beaucoup, beaucoup, beaucoup plus petits !! Quel temps de gagné pour la science.

 Plus sérieux les alchimistes  commencent à ne plus en être quand ils possèdent de balances.
Ah tiens donc. La science aurait-elle à voir avec le mesurage? ( cabinet des poids et mesures)

 Il faut canoniser Roberval.

Ce semi anonyme Gilles Personne de Roberval né le 9 août 16021 à Noël-Saint-Martin.
avatar
hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 5485
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par Courtial le Sam 9 Jan 2016 - 19:25

Rêveur a écrit:
euthyphron a écrit:En ce qui me concerne, je suis surpris et choqué que l'on mentionne l'inutilité du quatrième doigt et je n'entendrais point qu'on me le coupât!
J'avoue que j'ai moi aussi un peu du mal à comprendre... Ceci dit, remarquez que c'est le doigt qu'on n'arrive pas à lever seul de plus de 90°...peut-être un signe qu'il est voué à disparaître...

Nous surmonterions peut-être cette obtusion si ce forum ne souffrait d'un mal que j'ai souvent dénoncé : le machisme du personnel et l'absence de meufs.
Cet organe, le plus opposable au pouce est fort bien positionné pour des usages dont les dames nous parleraient de façon plus volubile que nous ne saurions faire.

Courtial
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour des sciences (dures)

Message par Rêveur le Dim 10 Jan 2016 - 1:29

Boh ! Eh ! C'est pas parce que vous êtes macho vous-même lol! que les autres le sont, dites ! J'imagine pas notre hérisson préféré mépriser les...euh...hérissonnes ( sérieux, le correcteur ne corrige pas, ça doit être le vrai féminin de hérisson ! lol ).
Au reste, j'ai entendu dire que la chanson Alice (dans l'album Tostaky) traitait du sujet :


Les deux strophes les plus parlantes :

alice a le doigt
qui se perd sur le globe
elle suit le tracé des rivières
et traverse la terre
                   alice a le doigt

alice se frotte
à l'immersion
et au diadème solaire
enfin à d'autres visions
                   alice se frotte
                   allez alice se frotte

_________________
Le vent se lève, il faut tenter de vivre (Valéry)

For the night is long that never finds the day (Macbeth)
avatar
Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1408
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum