Jeter ses déchets : écolo ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeter ses déchets : écolo ?

Message par Rêveur le Sam 2 Mai 2015 - 15:16

J'ai vu un jour la vidéo d'un éléphant qui ramasse patiemment des petits trucs blancs par terre à l'aide de sa trompe et d'une de ses pattes pour la placer dans une corbeille proche. On lisait en commentaire une description (ou un titre) de la vidéo : << l'éléphant écolo >>.
Bon, la vidéo est comique.
Mais ce titre m'interrogea par la suite : jeter ses déchets est-il vraiment << écolo >> ?
Quand on pense à l'écologie, on pense notamment à la pollution. Or, une boulette de papier sur le sol de la cuisine par exemple ne pollue pas.
En un sens, jeter ses déchets peut polluer davantage quand ils ne sont pas recyclables et qu'ils terminent dans l'incinérateur.
Bien sûr, quand on associe l'écologie au fait de jeter ses déchets, c'est implicitement à leur recyclage...
Mais il n'y a alors pas de rapport direct à la pollution, sujet spontané quand on parle d'écologie. De plus, le recyclage demande de l'énergie, du transport etc., et n'est donc pas absolument neutre.
Bref, recycler permet de préserver les ressources, ce à quoi on ne pense peut-être pas toujours quand on recommande de jeter ses déchets.
En outre, le recyclage est une dénaturation de l'environnement, puisque l'on reforme soi-même les matières premières au lieu de laisser Dame Nature s'en occuper.

Jeter ses déchets, c'est pratiquer une écologie, celle du développement durable, qui n'est que la croissance économique intelligente car conçue sur le long terme - quand je dis << intelligente >> ... De l'intelligence de celui qui se demande comment s'écraser le plus tard possible ou le plus spectaculairement possible sur le mur...
Mais rendre tout recyclable n'est pas l'unique solution. Il est également possible de réduire voire supprimer les résidus de nos produits, par exemple en les rendant biodégradables. J'ai d'ailleurs entendu évoquer cette voie alternative du << non-déchet >> contre celle du << tout-recyclable >> dans un débat sur l'écologie, comme plus responsable.

_________________
Reprenez garde à ceux qui n'ont rien,
Qu'on a laissés au bord du chemin ;
Rêveurs rêvant le monde meilleur :
Ils voient la colère monter dans leur cœur.
(L'oiseau malin, Alain Souchon & Laurent Voulzy)


Je suis Paix.

Rêveur
Admin
Admin

Nombre de messages : 1267
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 24/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeter ses déchets : écolo ?

Message par kercoz le Dim 3 Mai 2015 - 19:21

On m' a mis un code barre sur ma poubelle . J' ai refusé d' y mettre un cadenas .......la fouille des poubelles est un bien commun immémorial qui n' a pas besoin de texte ecrit.
Tu devrais lire Georges Bataille, Rêveur: "La part Maudite" ...qui ressemble à la "part des Anges" qui devrait te plaire ( si tu ne connais pas).
C'est un texte de Bataille a peu pres accessible ( pour moi) , ou il dit justement et implicitement que le vivant , pour vivre doit être dans un système ouvert .......comme J.B. SAY ....que les mat premieres et l' énergie sont et doivent rester infinis pour que l' économie fonctionne ....
La récup est basée sur un système fermé donc utopique et ne peut concerner que des marginaux....jamais participer à l' EROI.


Dernière édition par kercoz le Lun 4 Mai 2015 - 9:33, édité 1 fois

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeter ses déchets : écolo ?

Message par baptiste le Lun 4 Mai 2015 - 8:43

Non le recyclage n'est pas neutre mais au-delà de l'aspect technique il y a l'aspect humain, car cette question technique n'existe qu'à partir de l'attitude humaine.

On peut poursuivre cette réflexion en partant de Pascal « Tous les hommes recherchent d'être heureux. Cela est sans exception, quelques différents moyens qu'ils y emploient. Ils tendent tous à ce but. Ce qui fait que les uns vont à la guerre et que les autres n'y vont pas est ce même désir qui est dans tous les deux, accompagné de différentes vues. La volonté ne fait jamais la moindre démarche que vers cet objet. C'est le motif de toutes les actions de tous les hommes. Jusqu'à ceux qui vont se pendre. ».


Cette pensée de Pascal et le concept de volonté de puissance de Nietzsche rendent intelligibles les phénomènes s'apparentant au gaspillage sous toutes ses formes. Ainsi, plutôt que de considérer le gaspillage comme un phénomène uniquement irrationnel, ces deux là nous permettent d'y voir la conséquence d'un trop-plein de forces consécutif à une extension de puissance effrénée mais inhérente à la vie elle-même. Ce raisonnement est évidemment extensible aux conséquences du consumérisme et du productivisme dans une société humaine fonctionnant sur le principe de la satisfaction sans limite de tous les désirs, une extension de puissance préjudiciable au système lui-même.

On voit la contradiction avec Rousseau qui soutenait que c’est en sa qualité d’agent libre que l’homme (et l’homme seul) peut aller jusqu’à s’autodétruire.

Est-ce plus ou moins écologique de recycler ou non, la question est secondaire car elle est dépendante du mode de vie que nous élisons.


baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1137
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum