L'infini de la bêtise.

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par elbaid le Sam 10 Jan 2015 - 20:25


elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par elbaid le Sam 10 Jan 2015 - 20:48

C'est surréaliste le discours du type , on y trouve de la politique , de la religion , de la morale ..... un mélange avec certainement pas mal de haine sociale .

ce caractère surprenant d'un type Lambda qui décide une guerre .
m'enfin depuis quand les "soldats" donnent leurs avis sur les raisons d'un combat et son aspect dogmatique ???? 

de tout temps et à toutes les époques , des peuples , des cultures , se sont détestés pour x raison , cependant la personne Lambda ne mené pas sa propre guerre chacun dans son coin attendant une opportunité pour mener une action..

un peu comme si un Français dans la haine de l'Allemand entre deux guerres avait pris la décision individuellement de passer la frontière et d'attaquer les Allemands .

dans sa majorité le Lambda commun attend l'ordre politique , il ne prend pas seul l'initiative..... hors dans ce cas j'ai la net impression que ces types ont décidés de mener une action , leurs propre guerres , avec en échos des revendications qui les dépassent largement .

_________________
« Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde ».

elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par Aldo le Sam 10 Jan 2015 - 22:09

hks a écrit:
aldo a écrit:Il y a donc Socrate, étanche aux pots de fleurs.
Ce qui n'a rien à voir avec le sujet dont on parle ...je t ai expliqué que ce n'était pas Socrate qui était insensible mais que les pots de fleurs l'étaient .
Insensibles à Socrate ? Ça ne m'étonne pas (encore un point qui démontre la supériorité de Deleuze sur Socrate)

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par hks le Sam 10 Jan 2015 - 23:36

non elbaid
ce n'est pas un type Lambda qui décide une guerre. Il ne l'a pas décidé ce jour là. Il est formaté, et depuis longtemps.
Bien sûr qu'il y a l'occasion ( le moment précis) et un coup de sang probablement consécutif à l'acte des  2 autres. Mais un coup de sang ne produit pas ce discours.

ces types ont décidés de mener une action
d 'eux mêmes peut- être, mais pas ,
leurs propre guerres


Car on a une guerre qui ne leur est pas en propre. C' est un genre de guerre. Une guerilla qui laisse de l'autonomie aux cellules .

C'est une guerre où les soldats décident sans ordre précis et supérieurs d' agir. Je ne parle pas de la Syrie mais des espaces, larges espaces où existent des cellules  autonomes, sans  liaisons ni transversales, ni verticales/supérieures.
Ce qui fait le lien c'est l'idéologie.
On peut estimer que l'expression en est nébuleuse, embrouillée  etc... peu importe elle leur suffit à justifier l 'acte, comme raison d' agir.  La loi du talion (  dont il parle ) c'est une raison d'agir suffisante, par exemple.

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4332
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par neopilina le Dim 11 Jan 2015 - 3:51

hks a écrit:C'est une guerre où les soldats décident sans ordre précis et supérieurs d'agir. Je ne parle pas de la Syrie mais des espaces, larges espaces où existent des cellules autonomes, sans  liaisons ni transversales, ni verticales/supérieures.
Ce qui fait le lien c'est l'idéologie.
On peut estimer que l'expression en est nébuleuse, embrouillée  etc ... peu importe elle leur suffit à justifier l'acte, comme raison d'agir. La loi du talion ( dont il parle ) c'est une raison d'agir suffisante, par exemple.

Je me suis permis de souligner quelque trucs. Mais l'ensemble de la citation décrit bien la nature du problème.

Sinon. Via un mariage, j'ai un parent juif ( Abonné de très longue date d'ailleurs à " Charlie Hebdo ". ). Comme tout le monde, il a été abasourdi par ces trois terribles journées. Et ce soir, il entend le premier ministre israélien dire aux juifs de France de quitter celle-ci, " Israël est votre foyer ". Il est resté sans voix. C'est indécent, obscène. Si on a bien compris, le foyer des chrétiens c'est le Vatican. Et celui des musulmans ? Le Califat ?

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3670
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par baptiste le Dim 11 Jan 2015 - 7:10

puzzl a écrit:On ne peut parler de tolérance que par rapport à quelque chose que l’on désapprouve.
Etre tolérant oblige à faire un effort, un travail sur soi-même. La tolérance n’est pas naturelle, elle découle de  l’intelligence, et  nécessite une capacité à se contraindre.


La question n'est pas qu'individuelle, la tolérance est au fondement de la politique donc de la démocratie. De quel pouvoir procède le droit de dire l’intolérable. « Je ne viens pas prêcher la tolérance. La liberté la plus illimitée de la religion est à mes yeux un droit si sacré que le mot tolérance qui voudrait l'exprimer me paraît en quelque sorte tyrannique lui-même, puisque l'existence de l'autorité, qui a le pouvoir de tolérer, attente à la liberté de penser par cela même qu'elle tolère, et qu'ainsi elle pourrait ne pas tolérer. » Mirabeau en 1789.

HKS, tu ne comprends pas l’importance de mon préalable ? Moi qui te croyais fidèle parmi les fidèles de Rousseau, tu devrais relire ses échanges avec d’Alembert à propos de la tolérance, Rousseau dit vouloir remplacer le « vain babil de la philosophie » par « une vérité de pratique » et de s'adresser non plus à une élite intellectuelle, mais à « tout un peuple ». Courtial nous a expliqué que la philosophie n’est pas le royaume de la démocratie, Locke ne l’aurait pas contredit, lui qui prônait la tolérance ni à l’égard des catholiques, ni à l’égard des athées: « Ainsi est-il très vrai, quelque répugnance qu'on ait à l'avouer d'abord, que le meurtre fait selon les instincts de sa conscience est un moindre mal que de ne pas tuer quand la conscience l'ordonne ». Nos islamistes d'aujourd'hui n’ont rien inventé ?

La tolérance est beaucoup moins un concept philosophique qu'une attitude pratique développée par le corps social, ce qu’une société désire tolérer et ne pas tolérer, voire même ce qu'elle est en mesure de tolérer et de ne pas tolérer. Bref, l'établissement de la relation entre tolérance et intolérance ne saurait se fonder sur de seules spéculations intellectuelles : elle doit également prendre en compte la culture au sens de la définition socio-historique de ce mot. Il ne faut pas supposer, comme le font quelquefois certains, que parce que les sciences progressent, le rationalisme qui leur est intimement liés progresse également.

Elbaid, ces gens n’ont pas inventés la capacité de s’arroger le droit de juger, condamner puis exécuter, les assassinats prétendument politiques depuis les anarchistes du début du XX siècle en passant par l’O.A.S, ou Action directe n’avaient pas eu besoin d’un Dieu pour forger ce type de discours de violence gratuite « tuer est un moindre mal que ne pas tuer… » disait Locke, ces gens là ne l’avaient certainement pas lu, mais l’appliquaient à la lettre. Le goût pour la violence est constitutif de l’âme humaine. L’originalité de la forme actuelle est à trouver ailleurs.

Pour me résumer, je ne sais pas ce qu’est la bêtise, mais je me dis que l’infini de la bêtise, c’est peut-être la prétention à définir la bêtise. En ce qui concerne la tolérance, la difficulté est de rester vigilants (avec un s pour bien marquer qu'il s'agit d'un acte social) sur trois fronts : la lutte contre une intolérance radicale, l'identification de l'intolérable et le démasquage de la fausse tolérance, c'est-à-dire de l'intolérante tolérance ou de la tolérance qui ne comprend pas ses propres limites.

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par elbaid le Dim 11 Jan 2015 - 7:41

le monde devient trop hypersensible , c'est absolument stupéfiant .

le cas que tu avance Neo est une exemple de cet hypersensibilisation , au prime abord j'aurais envie de dire au responsable Israélien , mais de quoi tu te mêle toi ?

J'aime bien comparé avec l'autrefois . Autrefois dans nos villes , dans nos campagnes , l'information et la médiatisation ne dépassé guère le village et tout au plus le village voisin ....

Maintenant la personne Lambda devient sensible à ce qui se passe dans le monde parce qu'il est en surcharge informationnelle , et je suis persuadé que ton parent juif est sensible à l'intervention du premier ministre Israélien .

De même que dans nos banlieues certaines personne sont sensible au événement mondiaux , certainement parce qu'ils se sentent concernés du fait de leurs religions , leurs origines et couleurs de peau .

Il y a vraiment un défaut d'etat nation et d'indépendance , les frontières existent certes , encore que celle-ci dans le cadre de l'Europe ont quelques peu volé en éclat , mais il existe une perte sèche de repère et d'encadrement national , les nations sont complètement dépassés par leurs bases et ne maitrise plus le "citoyen" lambda , et peu importe son origine , même si certains plus sensibles que d'autres du fait de leurs origines .

C'est vraiment un défaut de la mondialisation , et surtout du développement des communications et l'utilisation des technologies de l'information , ça nous rend pas idiot mais hypersensible , enfin certains cas sont plus sensibles que d'autres .

J'ai trouvé sur le net le concept de  "surcharge cognitive" , je ne sais pas si c'est un concept , mais ce terme est bien approprié , il est a rapproché avec ces idéologies qui prennent le pas sur l'égo comme le dit hks , à force de surcharge cognitive du fait de surcharge d'information , certaines personnes plus sensible que d'autres se construisent dans cet boulimie d'information qui vient de l'étranger et se radicalise dans une volonté d'exporter un conflit , qui , à la base ne les concerne pas , mais en épouse l'idéologie , et pour donner un sens à leurs constructions , ils passent à l'action .

hks . finalement l'idéologie DAESH a la partie facile , il leur suffit de mettre quelques liens sur face book pour faire des émules de part le monde , c'est absolument stupéfiant avec quel facilité un conflit s'exporte aussi vite et aussi facilement sans vraiment avoir d'autorité sur les cellules qui naissent toute seule , un peu à la manière d'une épidémie qui se répend , et l'information qui véhicule cet épidémie ...

moi franchement ça m'épate ..... lol

D'ailleurs on peux constater sur les forums , que globalement les intervenants constatent le monde pire qu'avant , et cela constitue une sensibilisation à outrance de l'information , une surcharge donc qui conduit les êtres humains a penser le monde pire que ce qu'il fût ...

Cependant , le monde n'est pas pire ou mieux qu'il ne fut , il est seulement hypersensible à l'information , et le moindre événement qui survient ici ou là rentre ds les foyers , dans les familles , dans les communautés .

Et si certains ne maitrise pas , et ne relativise pas cet boulimie d'information , il y a une surcharge émotionnelle qui fait que certains vont exprimer violement cet émotion accumulé .

enfin . il doit y avoir une dimension psychologique , comme ça été dit , je ne sais plus qui .
il est clair que les populations d'immigrés , enfants d'immigrés sont plus sensible à ce phénomène .

_________________
« Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde ».

elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par Aldo le Dim 11 Jan 2015 - 8:43

hks a écrit:Ce qui fait le lien c'est l'idéologie.
On peut estimer que l'expression en est nébuleuse, embrouillée  etc... peu importe elle leur suffit à justifier l 'acte, comme raison d' agir.  La loi du talion (  dont il parle ) c'est une raison d'agir suffisante, par exemple.
Une raison d'agir suffisante...
Ben voilà... la croyance (en n'importe quelle idée) est une raison d'agir suffisante : elle justifie.
... en toute conscience.

En toute conscience, les hutus et les tutsies, les khmers rouges, les frères Kouachi
En toute conscience l'infini de la bêtise justifie... n'importe quoi
Justifie le jugement de l'autre... en toute bonne conscience
Au nom du savoir
Amen


Deleuze a écrit:Ce qui nous gênait, c'est qu'en renonçant au jugement nous avions l'impression de nous priver de tout moyen de faire des différences entre existants, entre modes d'existence, comme si tout se valait dès lors.
Et voilà : on juge l'autre pour se différencier soi-même. Juger c'est l'acte d'impuissance qui montre l'incapacité d'affirmer quoi que ce soit.

Deleuze a écrit:Mais n'est-ce pas plutôt le jugement qui suppose des critères préexistants, de telle manière qu'il ne peut appréhender ce qu'il y a de nouveau dans un existant. Le jugement empêche tout mode d'existence d'arriver.
Et c'est là la bêtise infinie de l'homme. Et de l'occidental en particulier, dont la caractéristique est le côté définitif de ses jugements : son jugement est définitif parce que sa pensée est incapable de sortir de la soumission à son supposé savoir, auquel il s'identifie de façon pathologique.
[La mondialisation de la pensée (occidentale) marque en même temps la fin de la civilisation occidentale (bon débarras) et de toute sa violence. Soixante-sept individus possèdent le pouvoir d'achat de trois milliards d'habitants, voilà pour l'héritage]

Deleuze a écrit:S'il est si dégoûtant de juger, ce n'est pas parce que tout se vaut, mais au contraire parce que tout ce qui vaut ne peut se faire et se distinguer qu'en défiant le jugement.
Amen


PS : j'ajoute (vu le niveau de compréhension moyen à mon égard) que tout le monde est Charlie.


Dernière édition par Aldo le Dim 11 Jan 2015 - 9:21, édité 1 fois

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par elbaid le Dim 11 Jan 2015 - 9:14

.... ces gens n’ont pas inventés la capacité de s’arroger le droit de juger, condamner puis exécuter, les assassinats prétendument politiques depuis les anarchistes du début du XX siècle en passant par l’O.A.S, ou Action directe n’avaient pas eu besoin d’un Dieu pour forger ce type de discours de violence gratuite « tuer est un moindre mal que ne pas tuer… » disait Locke, ces gens là ne l’avaient certainement pas lu, mais l’appliquaient à la lettre. Le goût pour la violence est constitutif de l’âme humaine. L’originalité de la forme actuelle est à trouver ailleurs.


Certes . je comprend ce parallèle avec Action directe et les mouvances anarcho communiste de l'époque guerre froide .

mais ce n'était pas n'importe qui qui s'improvisait Action Direct ou Brigade Rouge , ça rentré dans un cadre bien définie et un militantisme coordonnée , je suppose il fallait montrer pâte blanche pour rentrer dans cet mouvance .

tandis que ds le cas présent , c'est du grand n'importe quoi avec n'importe qui sans vraiment de coordination , ce n'est même pas une organisation paramilitaire (du moins sur notre sol) .

A la place d'un etat de droit , je prefere 100 fois mieux lutter contre une organisation de type Action Directe plutôt que de faire face à un ennemie aussi invisible et imprévisible , sans aucune organisation , que peut l'être le fantasme djiadiste .

Lutter contre le djiadisme qui n'oppose pas vraiment d'organisation structuré , c'est un fantôme insaisissable . mise à part le DAESH qui représente cet mouvance . A l'intérieur des frontières Française n'importe qui va s'improviser djiadiste pour peu qu'il est un ressentiment envers la société Française ;

et en effet l'originalité de la forme avec la tendance suicidaire est new age , enfin pas si nouveau que cela depuis le 11 septembre , mais enfin ça a créer des émules dont le sacrifice ultime en devient une mode....en dehors du Japon et sa culture du HaraKiri qui rentre ds un cadre conventionnel à la limite theatral avec une mise en scène , un code d'honneur etc etc  rien à voir avec les cas présent .

Quant à la bêtise , j'en sais rien , la connerie est humaine , elle est sans   limite .
et franchement interessante à explorer et à comprendre .

_________________
« Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde ».

elbaid
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 21/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par Aldo le Dim 11 Jan 2015 - 9:26

baptiste a écrit:Le goût pour la violence est constitutif de l’âme humaine
De la tienne peut-être, pas de la mienne.

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par kercoz le Dim 11 Jan 2015 - 10:16

baptiste a écrit:
puzzl a écrit:On ne peut parler de tolérance que par rapport à quelque chose que l’on désapprouve.
Etre tolérant oblige à faire un effort, un travail sur soi-même. La tolérance n’est pas naturelle, elle découle de  l’intelligence, et  nécessite une capacité à se contraindre.


La question n'est pas qu'individuelle, ........« Je ne viens pas prêcher la tolérance. La liberté la plus illimitée de la religion est à mes yeux un droit si sacré que le mot tolérance qui voudrait l'exprimer me paraît en quelque sorte tyrannique lui-même, puisque l'existence de l'autorité, qui a le pouvoir de tolérer, attente à la liberté de penser par cela même qu'elle tolère, et qu'ainsi elle pourrait ne pas tolérer. » Mirabeau en 1789.


La tolérance est beaucoup moins un concept philosophique qu'une attitude pratique développée par le corps social, ce qu’une société désire tolérer et ne pas tolérer, voire même ce qu'elle est en mesure de tolérer et de ne pas tolérer. Bref, l'établissement de la relation entre tolérance et intolérance ne saurait se fonder sur de seules spéculations intellectuelles : elle doit également prendre en compte la culture au sens de la définition socio-historique de ce mot. Il ne faut pas supposer, comme le font quelquefois certains, que parce que les sciences progressent,  le rationalisme qui leur est intimement liés progresse également.

Le goût pour la violence est constitutif de l’âme humaine. L’originalité de la forme actuelle est à trouver ailleurs.
Mais pourquoi retirer à la philosophie un accès à la sociologie?..elle a besoin de lucidité .




Interventions remarquable . Je ne savais pas Mirabeau si pointu.( premier entré et premier exclus du panthéon)
Il me parait évident que la "tolérance" n'est qu'un outil démagogique de négociation hiérarchisante, donc lié au rapports des forces ...aussi bien entre individus qu'entre groupes .......ce qui conforte mon point de vue sur l'importance de l' aspect structurel dont l'espèce humaine voudrait s'extraire.
Encore une fois,il faut insister sur le fait que la "violence" n'est qu'un des aspects de l' agressivité .....son dernier recours et elle indique un échec des processus des rites ...ou , comme c'est le cas ici, un traumatisme des structures originelles.

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par Aldo le Dim 11 Jan 2015 - 12:29

kercoz a écrit:...ce qui conforte mon point de vue sur l'importance de l' aspect structurel  dont l'espèce humaine voudrait s'extraire.
J'adore ton humour, kercoz

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par baptiste le Lun 12 Jan 2015 - 8:47

Il me semble possible d’affirmer que hier notre société a montré ce qu’elle ne désirait pas tolérer, et si elle a prétendu répondre au nom de Charlie paradoxalement tout ou presque dans cette manifestation aurait été l’objet d’un rejet de la part des dessinateurs de Charlie. La société pour répondre à la violence qui lui était faite a créé un nouveau symbole, « Je suis Charlie » qui n’a finalement pas grand-chose à voir avec « l’esprit Charlie ».

Aldo…tu es non violent ?...rassure-moi cela ne concerne pas la violence verbale, sinon j’ai loupé un épisode cool-1614...

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par Aldo le Lun 12 Jan 2015 - 10:57

baptiste a écrit: Il me semble possible d’affirmer que hier notre société a montré ce qu’elle ne désirait pas tolérer, et si elle a  prétendu répondre au nom de Charlie paradoxalement tout ou presque dans cette manifestation aurait été l’objet d’un rejet de la part des dessinateurs de Charlie. La société pour répondre à la violence qui lui était faite a créé un nouveau symbole, «  Je suis Charlie » qui n’a finalement pas grand-chose à voir avec « l’esprit Charlie ».
Ça dépend comment on voit les choses. On peut aussi dire que l'esprit Charlie, c'est de ne pas se laisser faire, se laisser manipuler par la bêtise. C'est avoir le droit de dire ce qu'on ne peut pas faire autrement que de dire... si l'on a quelque chose à dire.
Et en cela, je pense que tout le monde a quelque chose à dire... et que donc tout le monde est Charlie.

baptiste a écrit:Aldo…tu es non violent ?...rassure-moi cela ne concerne pas la violence verbale, sinon j’ai loupé un épisode cool-1614...
Arf, tu loupes toujours plein d'épisodes.
Comme tu viens de louper que la violence des mots, c'est justement la violence que Charlie-Hebdo utilisait (si ça t'a échappé), et que le monde entier s'est mobilisé pour que les mots puissent continuer à combattre la violence des hommes, des institutions etc.
T'avais pas vu ? Tant pis, c'est pas grave... la prochaine fois peut-être cool-1614...

(penser à remercier le monde pour cette mobilisation)

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par joseph curwan le Lun 12 Jan 2015 - 13:13

moi en ce moment je relis la haine de la musique, de quignard. ça permet de s’extraire un peu de ce répugnant climat d'hystérie totalitaire.


Modération : merci de tempérer vos critiques entre participants. Justification et modération me semblent de bonnes approches.

joseph curwan
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 130
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par joseph curwan le Lun 12 Jan 2015 - 13:17

>>>Il ne faut pas supposer, comme le font quelquefois certains, que parce que les sciences progressent, le rationalisme qui leur est intimement liés progresse également. >>>

simone weil ; heidegger ; ellul entre autres parlent très bien de ça.

joseph curwan
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 130
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par hks le Lun 12 Jan 2015 - 13:55

baptiste a écrit:La tolérance est beaucoup moins un concept philosophique qu'une attitude pratique développée par le corps social, ce qu’une société désire tolérer et ne pas tolérer, voire même ce qu'elle est en mesure de tolérer et de ne pas tolérer. Bref, l'établissement de la relation entre tolérance et intolérance ne saurait se fonder sur de seules spéculations intellectuelles : elle doit également prendre en compte la culture au sens de la définition socio-historique de ce mot. Il ne faut pas supposer, comme le font quelquefois certains, que parce que les sciences progressent, le rationalisme qui leur est intimement liés progresse également.

Mais ce que tu me dis  et avec quoi  je suis d' accord ( et oui bien sûr   )  c'est de la philosophie .
C 'est de la spéculations intellectuelle.
C'est ton intelligence philosophique qui est activée.

Si moi je dis qu'il faut dans ces affaire de relations entre communautés avoir un certain feeeling c'est de la spéculation philosophique.
C'est in fine,  après enquête, après aussi l'analyse de biens des paramètres ( activité intellectuelle), après avoir vécu ceci cela ... en tirer des leçons qui ne sont pas  scientifiques, ni peut-être même pas de la rationalité la plus froide ...peut- être même irrationnelles (!)
mais qui sont philosophiques.

Parce que nolens volens quand je ne suis pas :
soit pure émotion
soit pur scientifique
Soit pur artiste
soit pur sportif
Soit pur religieux
soit pur commerçant ou artisan, ou industrieux ( j' en passe peut- être )
 
Je suis philosophe.

et même ceux de comptoirs le sont .


Dernière édition par hks le Mar 13 Jan 2015 - 19:50, édité 1 fois

hks
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 4332
Localisation : souvent ailleurs
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par neopilina le Lun 12 Jan 2015 - 16:09

Je demande la modération de la demande de modération ci-dessus : le rouge est réservé à la modération.     .

Signé Furax Charlie !

P.S. à Curwan,
Ça serait bien que tu développe un peu tes interventions. Comment veux-tu qu'on réagisse à l'intervention qui fait bondir Aldo, qui me surprend bien aussi d'ailleurs.

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
" Tout Étant est à la fois a priori Donné ET Suspect, parce que Mien ". Moi.

neopilina
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 3670
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par joseph curwan le Lun 12 Jan 2015 - 16:15

c'est effacé.

hélas pour aldo je n'ai pas été éliminé du forum comme il le préconisait.

je n'ai pas l'intention de faire un quelconque procès à aldo.

joseph curwan
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 130
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par poussbois le Lun 12 Jan 2015 - 16:25

Les messages en trop ont été supprimés, les seuls interventions en rouge sont bien celles de la modération, je vous propose donc de vous reconcentrer sur ce magnifique sujet qui nous explique de façon simple où va le monde et comment il fonctionne.

_________________
Le Nord, c'est par là.

poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par Aldo le Lun 12 Jan 2015 - 16:27

Modération : même remarque qu'à J. Curwan, merci de modérer vos critiques. Dernier avertissement.


Dernière édition par Aldo le Lun 12 Jan 2015 - 16:29, édité 1 fois

_________________
Jimi Hendrix is God, et Deleuze est son prophète

Aldo
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 26/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par joseph curwan le Lun 12 Jan 2015 - 16:28

un extrait de la haine de la musique qui m'a interpelé :

...

La guerre, l’état, l'art, les cultes, les tremblements de terre, les épidémies, les bêtes, les pères, les mères, les partis, la contrainte, la souffrance, la maladie, le langage, entendre des sons, obéir. Je tends une sorte de dos.[...] fuir à toute allure dès que j'entrevois des corps qui ont quelque foi que ce soit en quelque institution ou en quelque être que ce soit ; fuir la convivialité gâteuse et atroce de ce temps ; construire une moindre dépendance au sein d'un petit réseau de formules de courtoisie, d'accord de temps grammaticaux et d'instruments de musique, de petites régions plus douces de la peau, de quelques baies, de quelques fleurs, de chambres, de livres et d'amis, voilà à quoi ma tête et mon corps consacrent la part essentielle de leurs temps réciproques, toujours inajustés, finalement presque rythmiques. Ce fut ce dont les empereurs et les ministres de l'Intérieur faisaient honte il y a deux millénaires aux disciples d’Épicure et de Lucrèce.

...

joseph curwan
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 130
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par poussbois le Lun 12 Jan 2015 - 16:44

Modération : messages inutiles supprimés et sujet bloqué en attendant que les esprits se calment. Merci de conserver une juste mesure dans vos interventions et vous rappeler que ce forum est public, il est par conséquent lu par de nombreuses personnes que vos problèmes de nombril personnel n'intéressent pas forcément.

_________________
Le Nord, c'est par là.

poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par poussbois le Mar 13 Jan 2015 - 19:25

Modération : sujet ouvert de nouveau.

Aldo fait partie des victimes collatérales de la journée d'hier et vogue désormais vers des cieux virtuels plus sereins, du moins je l'espère.

Je renouvelle mes demandes :
- de développement de vos posts, argumentation, justification, références citées et correctement référencées, etc. afin d'éviter les positions de principe et les phrases définitives
- de tempérance dans vos propos en proscrivant l'ad personam (bannissement rapide, définitif pour les plus pénibles) et si possible l'ad hominem (corrigé par la modération et avertissement, voire bannissement à terme)
- et je rajoute une troisième qualité pour ceux qui pensent avoir trouvé une solution simple et définitive au problème de la paix dans le monde, la modestie.

Je suis sûr que dans ces conditions qui relèvent je le sens de l'utopie, on pourrait construire des échanges rassérénés.

_________________
Le Nord, c'est par là.

poussbois
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1623
Localisation : Petites Antilles
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par kercoz le Mer 14 Jan 2015 - 10:53

Aldo a écrit:
kercoz a écrit:...ce qui conforte mon point de vue sur l'importance de l' aspect structurel  dont l'espèce humaine voudrait s'extraire.
J'adore ton humour, kercoz

Je ne comprends pas trop le tien par contre. ( pourtant je fais des efforts)
Ce que j' essaie de dire c'est que Morale et structure sociale sont liées. Du fait que la morale est une règle non écrite, appuyée sur une culture historique locale, appuyée sur l' affect et que cet affect contraint un nombre possible d'interactions donc d' individus.
Cette structure morcelée est incompatible avec le "gain de productivité " qui impose l'hypertrophie en raison d' Hyper - profit ( là tu peux rire) . .........d' ou la phrase que tu cite comme "marrante". Capito Aldo?

Je me répète peut être, mais je pense que Lévi Strauss se trompait quand ( dans Race et histoire), il suggérait que le groupe déstructuré,l' individu isolé pouvait se "re-grouper" pour recréer une altérité vitale à toute survie.
Si l' individu se regroupe,on le voit, c'est par affinités, communautarisme, et de façon virtuelle......Il n' y a plus d' unité de lieu...et les retroactions agression/inhibition se feront entre groupes et non entre individus .....ce pour quoi nous ne sommes pas formatés .

_________________
TIMSHEL

kercoz
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 01/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infini de la bêtise.

Message par baptiste le Mer 14 Jan 2015 - 18:40

hks a écrit:
baptiste a écrit:La tolérance est beaucoup moins un concept philosophique qu'une attitude pratique développée par le corps social, ce qu’une société désire tolérer et ne pas tolérer, voire même ce qu'elle est en mesure de tolérer et de ne pas tolérer. Bref, l'établissement de la relation entre tolérance et intolérance ne saurait se fonder sur de seules spéculations intellectuelles : elle doit également prendre en compte la culture au sens de la définition socio-historique de ce mot. Il ne faut pas supposer, comme le font quelquefois certains, que parce que les sciences progressent, le rationalisme qui leur est intimement liés progresse également.

Mais ce que tu me dis  et avec quoi  je suis d' accord ( et oui bien sûr   )  c'est de la philosophie .
C 'est de la spéculations intellectuelle.
C'est ton intelligence philosophique qui est activée.

Si moi je dis qu'il faut dans ces affaire de relations entre communautés avoir un certain feeeling c'est de la spéculation philosophique.

Le problème c’est que tu réponds à ce que je n’ai pas écrit. J’ai écrit « la tolérance est beaucoup moins un concept philosophique qu'une attitude pratique développée par le corps social », « attitude pratique » pour reprendre l’expression utilisée par Rousseau. Dit autrement ce serait « la tolérance est moins une représentation abstraite et générale qu’une reconnaissance de la présence et de la dignité de l’autre » Marc-Aurèle fonde dans la dignitas son idée de la tolérance, tolérance qui est reconnaître l’existence d’une autre manière de penser ce qui ne signifie pas nécessairement l’approuver.
Arendt dans « La vie de l’esprit » dit « Ce n’est pas l’homme mais les hommes qui peuplent la terre. La pluralité est la loi de la terre ». La biologie aussi dit qu’à l’opposé des insectes nous sommes une infinie variété cognitive et c’est de là que découle la nécessité du dialogue et la tolérance. Certains préfèrent parler « de respect de l’altérité » Lévinas dit que « l’apprentissage  de l’altérité exige une éthique qui repose sur l’expérience d’autrui et la responsabilité ».

La masse qui est descendue dans la rue pour dire sa même émotion devant l’intolérable avait autant de motivations différentes qu’il y avait d’individus, pourtant elle affirmait en se situant dans une lignée cognitive propre à notre société occidentale sa réprobation de la violence. C’est la société qui fixe le seuil de l’intolérable, pas le philosophe, c'est d'ailleurs certainement préférable, nos "grands philosophes" du XX siècles n'avaient-ils pas un seuil d'acceptation de la violence infiniment plus élevé, bien sûr en vertu de leur connaissance de la vérité, mais tout de même?

baptiste
Digressi(f/ve)
Digressi(f/ve)

Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum